fr   <>   de   frde
Recherche détaillée

Suchfilter einstellen close

Optionen Wortkategorien Fachgebiete
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Stilebene
Deutsche Version Messages 239,516 entrées  24,159 requêtes
Klicken Sie hier!
Publicité
  • Sonderzeichen
  • Lautschrift
Close
 gap    B    I  del    ins    comment    ins    del   ä  Ä  ö  Ö  ü  Ü  ß  æ  Œ  œ  Ç  ç  À  à  â  É  é  è  ê  ë  Î  î  ï  ô  û  ù 
Deutsch
Monophthonge
ɛ  ɪ  ɔ  ɶ  ø  ʏ 
Diphthonge
au̯  ai̯  ɔʏ̯ 
Konsonantensystem
ç  ʤ  ŋ  ʃ  ʀ  ʁ  ʒ 
Französisch
Monophthonge
ɛ  ø  œ  ɑ  ɔ  ə  ɛ 
Nasale
ɑ̃  ɛ̃  õ  œ̃ 
Konsonantensystem
ŋ  ɳ  ʀ  ʃ  ʒ  ɥ 
Diakritische Zeichen
ˈ  ː 
Eingabehelfer deaktivieren
Login
Login
Mot de passe


Se souvenir des données pour l'autologin
Sicherer Login



Enregistrez-vous
Mot de passe oublié
 
AideHelp

 

warningDie Diskussion zu diesem Artikel ist geschlossen.
Sujet☆•:*´¨`*:•.joyaux autour de Paris.•:*´¨`*:•.☆
CommentaireChâteaux, donjons, sites historiques et pittoresques ayant inspiré peintres, écrivains et musiciens, festivals de danse, de théâtre, de musique, abbayes, rivières, forêts et parcs naturels, bases de loisirs, randonnées à pied, à deux ou quatre roues, sur terre, dans l’eau ou dans les airs, en famille…
que de choix dans cette belle région d'

Île-de-France

que je vous invite à parcourir ensemble, au gré de vos envies et de vos découvertes, en flânant, sans but précis et en prenant notre temps …

Quand on se promène au bord de l'eau ...

Ce fil est la suite naturelle du Tour de France des Léonides qui nous a déjà conduits vers

les Châteaux de la Loire

la Provence

la Bretagne

la Normandie (1ère étape)

la Normandie (2ème étape)

la Bourgogne

Prêts à remonter dans la voiture fantastique d'oopsy?
Alors... en route!
Auteur:     (609042) 06 Nov 12 07:55

CommentaireIl ne pleut pas;
l'occasion idéale pour aller jusqu'au

château de Versailles

Le château de Versailles
1Auteur     (609042) 06 Nov 12 08:04

CommentaireMerci Isabelle d'avoir ouvert ce beau fil auquel je souhaite plein succès!

Un souvenir ébloui: la merveilleuse cathédrale de Chartres et ses vitraux bleus que j'ai eu l'occasion, à l'âge de seize ans de visiter lors d'un voyage à Paris.

Voici d'abord le portail royal avec sa lourde rose et ses trois baies semi-romanes: éblouissement de bleus limpides et virginaux, de turquoises laiteuses... Ici, les pétales et les petites roses détachées de la grande rose centrale se découpent avec une intensité singulière dans la noirceur massive de l'armature des pierres. Au-dessus, les trois fenêtres sont presque toutes bleues, d'un bleu qui se fonce à mesure que l'œil se porte de droite à gauche, bleu de myosotis, bleu des bleuets de la Beauce. Le vitrail de gauche a de vifs éclats d'or, le blond rutilant des blés, blond des champs de blé entre lesquels s'allument çà et là de rouges coquelicots. Les deux autres sont plus apaisés, presque tout bleus, d'un bleu doux et laiteux, que relève un peu de rouge pâle. L'ensemble: une merveilleuse tapisserie bleu et or, une grande nappe de lumière opaline, où tombent quelques gouttes de rubis.(Louis Bertrand, Revue des deux mondes)

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/8e/Chartres_1.jpg?uselang=fr
http://www.lefigaro.fr/medias/2010/08/05/1ff81506-a0b4-11df-84fd-0d2bf09f8fba.jp...
http://www.flickr.com/photos/biron-philippe/5320547695/
http://www.flickr.com/photos/45803861@N04/7867438324/
http://www.flickr.com/photos/biron-philippe/5344124850/in/photostream/
http://www.artbible.net/3JC/-Mat-26,26_The%20last%20supper_La%
http://www.flickr.com/photos/biron-philippe/5344124856/in/photostream/
http://media.paperblog.fr/i/545/5457799/cathedrale-chartres-vitraux-L-v3FmUy.jpe...
http://t1.ftcdn.net/jpg/00/20/65/50/400_F_20655053_u5vUNmoOdGAzQPIQFPWkqe9BkTbww...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Vitraux_de_Chartres
2Auteur     (601872) 06 Nov 12 09:04

CommentaireGuten Morgen, Isabelle, ich freue mich sehr, dass du die einst von dir gestartete „Tour de France des Léonides“ fortsetzt, indem du uns die nähere Umgebung deiner Heimatstadt Paris vorstellst und uns dazu einlädst, eigene Erinnerungen, Impressionen, Funde einzustellen.

Die Themen, die du im ersten Abschnitt des Eingangsbeitrags erwähnst, sind ja recht verlockend und vielversprechend, sie werden viele interessieren und manchem wird dazu selbst etwas einfallen.

Ich finde es auch gut, dass du keine spezielle Route vorgibst, sondern jedem die Freiheit lässt, gerade auf das einzugehen, was ihm wichtig erscheint, oder nach dem zu fragen, was er wissen möchte. „Flâner, sans but précis et en prenant son temps“ ist genau das richtige Motto.

Vielleicht ist es möglich, in gewissen Abständen eine Art Inhaltsverzeichnis zu präsentieren, wie es in der „art roman“ gehandhabt wird. Dann könnte jeder Leser schnell erkennen, wovon schon die Rede war und was da alles noch fehlt, das heißt, worauf noch eingegangen werden könnte.

Dass du mit Versailles begonnen hast, ist sicher kein Zufall. Mit den meisten Gruppen, die ich nach Paris geführt habe, bin ich auch nach Versailles gefahren, und jedes Mal waren sie von der Vielfalt des Gesehenen begeistert, sei es im Schloss selbst, sei es in dem weitläufigen und so reichhaltigen Park. Ich werde mich nun in diesen Reichtum auch gleich hineinbegeben, zwar nur „virtuell“, aber in der Gewissheit, dass da viele schöne Erinnerungen wach werden.

Das Gleiche gilt, Clélia, für Chartres: Welches Wunderwerk ist doch diese Kathedrale, mit ihren nahezu vollständig erhaltenen Glasgemälden, mit ihrem Portail Royal und zahlreichen Skulpturen an den beiden Querhausportalen. Sie war Vorbild für viele andere gotische Kathedralen in Mitteleuropa und ist daher von herausragender Bedeutung. Notre-Dame de Chartres war ja Vorbild für viele andere gotische Kathedralen in Mitteleuropa und bleibt daher von herausragender Bedeutung. Schön, Clélia, dass du sie uns auch gleich vorgestellt hast.
3Auteur     (236327) 06 Nov 12 09:15

CommentaireVersailles mériterait un fil à lui tout seul...

...ou plutôt 5 : un (voire deux ou trois) pour le château, un pour le parc, un pour le Grand Trianon, un pour le Petit Trianon, un pour le Hameau de la Reine. On n'est pas rendus ;-)
4Auteur     (392230) 06 Nov 12 10:02

CommentaireUn endroit que j'aime beaucoup, c'est le château d'Ermenonville

http://www.chateau-ermenonville.com/

et son parc

http://de.wikipedia.org/wiki/Park_von_Ermenonville

http://www.zeit.de/2012/25/Frankreich-Ermenonville

Je vous conseille de lire cet article de Die Zeit que je trouve très intéressant.
5Auteur     (593092) 06 Nov 12 15:04

CommentaireClélia, in Chartres haben mich nicht nur die wunderbaren Glasfenster fasziniert, von denen du uns in 3 so viele zeigst, sondern auch das berühmte Labyrinth in der Kirche:

http://www.lesconfins.com/Chartres_Labyrinthe.gif

Ich möchte zu ihm einen längeren Auszug aus der Wiki zitieren:

"Le labyrinthe de Chartres, œuvre du XIIe siècle, est une figure géométrique circulaire inscrite dans toute la largeur du pavage de la nef principale, entre les troisième et quatrième travées. Elle représente un tracé continu déployé de 261,55 m, partant de l'extérieur et aboutissant au centre, en une succession de tournants et d'arcs de cercle concentriques. Une de ses particularités est que, partant du centre ou de l'extérieur, le chemin parcouru présente exactement le même enchaînement de tournants et d'arcs de cercle.

Son parcours serait composé de 276 pierres blanches dont les trois premières de dimensions différentes. Publiant la revue Caerdroia consacrée aux labyrinthes, Jeff Saward signale sur le site labyrinthos une opinion de plus en plus répandue: le nombre exact de pierres formant le tracé du labyrinthe de Chartres, 270 ou 272 pierres, correspondrait symboliquement au nombre de jours de la grossesse et donnerait au labyrinthe le sens d'une nouvelle gestation. Cet auteur met pourtant en doute la possibilité de fournir un décompte exact du nombre de pierres formant le tracé du labyrinthe, en raison des brisures apparaissant sur les pierres depuis leur pose et de possibles réparations. De telles affirmations découlent probablement d'un manuscrit non publié de Robert Ferré, A Day at Chartres (1995), qui crédite le chanoine Legaux et avant lui Jean Villette d'avoir fait un compte précis de 272 pierres. Jean Villette avait lui-même eu l'attention attirée par une note en bas de page figurant dans un article de Gilles Fresson. Paradoxalement, ce dernier n'avait compté que pour couper court à toute tentative d'interprétation exagérée, tandis qu'un ouvrage grand public18 donnait alors le nombre de 365 pierres.

Cet exemple précis montre, parmi tant d'autres, combien le labyrinthe de Chartres, fascinant les contemporains, donne lieu à de nombreuses récupérations, issues de mouvements marqués par leur grande diversité (géobiologie, psychologie comportementale, nouvel âge, templiers, spiritualités orientales) et auxquelles il ne faut pas prêter de valeur scientifique ni historique.

Ce labyrinthe s'inspire probablement du mythique Labyrinthe de Crète construit par Dédale, comme semble l'indiquer la plaque de cuivre située en son centre, ôtée en 1792, et qui aurait représenté le combat de Thésée et du Minotaure. Néanmoins, André Peyronie fait part de son scepticisme sur l'existence d'une représentation Minotauromachique à Chartres, qui serait un cas unique en France, comme le propose pourtant Marcel-Joseph Bulteau à la fin du XIXe siècle."

Hier ein weiteres Foto des Labyrinths, aus größerer Nähe; es zeigt besonders gut, wie sich Menschen in diesem Labyrinth bewegen:

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/68/Labyrinth_at_Chartres_C...
6Auteur     (236327) 06 Nov 12 15:06

CommentaireVielen Dank liebe Isabelle, dass die Frankreichreise weitergeht !


Lese ich Versailles, fällt mir unter anderem Jean-Baptiste Lully und Herrenchiemsee ein.

Das Neue Schloss Herrenchiemsee

Das Gebäude wurde ab 1878 unter dem sogenannten Märchenkönig Ludwig II. nach dem Vorbild des Schlosses von Versailles bei Paris erbaut.
http://de.wikipedia.org/wiki/Neues_Schloss_Herrenchiemsee
http://fr.wikipedia.org/wiki/Château_de_Herrenchiemsee

Bilder

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/4d/SchlossHerrenchiemsee.jpg

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/9f/Herrenchiemsee_Park_3-2.jpg

Blick auf den Fortunabrunnen und die Schlossfasade
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/0/07/Herrenchiemsee.jpg

Betritt man diesen Saal, kommt man sich so klein wie eine Ameise vor
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/65/Herrenchiemsee9.jpg

Blick durch das Speisezimmer mit dem versenkbaren Esstisch
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/5a/Neues_Schloss_Herrenchiemsee_...


7Auteur     (491382) 06 Nov 12 15:11

CommentaireMerci à clanst de nous faire découvrir le gracieux

château d'Ermenonville.

L'on voudrait se promener dans le parc, comme Jean-Jacques Rousseau l'a fait
.
8Auteur     (609042) 06 Nov 12 19:55

CommentaireMerci, mars, pour les compléments d'information. J'avais à peine seize ans quand j'ai visité cette cathédrale et je n'en garde que le souvenir lointain d'impressions superficielles.
@ clanst: très intéressant l'article sur Ermenonville.

Il me vint l’idée de me distraire par une promenade à Ermenonville, distant d’une lieue par le chemin de la forêt. C’était par un beau temps d’été. Je pris plaisir d’abord à la fraîcheur de cette route qui semble l’allée d’un parc. Les grands chênes d’un vert uniforme n’étaient variés que par les troncs blancs des bouleaux au feuillage frissonnant. Les oiseaux se taisaient, et j’entendais seulement le bruit que fait le pivert en frappant les arbres pour y creuser son nid. (Sylvie, Nerval)

La résidence de Joséphine de Beauharnais, le château de Malmaison:

le château:
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/9c/IMG_2367.JPG

Le cabinet de toilette:
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/1d/Ch%C3%A2teau_de_Malmaison_-_A...

La chambre de Joséphine (lit d'origine)
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b1/Ch%C3%A2teau_de_Malmaison_-_A...

La chambre de Napoléon:
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/7f/Malmaison_chambre_Jos%C3%A9ph...

La vaisselle de Joséphine:
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/4f/Ch%C3%A2teau_Malmaison_servic...

La mode est la raison de vivre de Joséphine... elle y dépense des sommes fabuleuses... elle n'hésitait pas à commander en une seule année 985 paires de gants, 556 châles, 520 paires de souliers, ou 136 robes. Deux fois par an, elle montait dans la salle des atours pour passer en revue les vêtements qu'elle souhaitait mettre à la réforme; non pas qu'ils soient usagés ou déchirés, mais ils ne sont généralement plus à son goût. On en fait alors plusieurs lots qui sont tirés au sort puis distribués aussi bien à Madame Mère, à Caroline Murat, à la reine Catherine de Westphalie, qu'aux diverses femmes de chambre de son entourage.
Six de ses grands habits de cour sont revenus à Malmaison, certains en tulle, brodés d'or ou de platine, d'autres en soie ou en velours.

Tiré de:
http://www.chateau-malmaison.fr/ (visite virtuelle)

Il me semble me souvenir (mais c'est très vague) avoir vu dans ce château une lettre écrite par Napoléon à Joséphine dans laquelle il lui reproche ses dépenses inconsidérées.

9Auteur     (601872) 07 Nov 12 07:57

CommentaireLiest man zu Versailles nach, kommt man unwillkürlich auf ihn:

André Le Nôtre,

auch Le Nostre (* 12. März 1613 in Paris; † 15. September 1700 in Paris) war ein bedeutender französischer Landschafts- und Gartengestalter. Als oberster Gartenarchitekt Ludwigs XIV. konzipierte er den Stil des französischen Barockgartens (französisch: Jardin à la Française) und übte damit maßgeblichen Einfluss auf die Gartenkunst in Europa aus.
http://de.wikipedia.org/wiki/André_Le_Nôtre

Barockgarten/Jardin à la française

Le jardin à la française, "jardin formel français" en anglais, "jardin baroque" en allemand ou jardin classique est un jardin d'ornement et d'agrément, expression du classicisme dans l'art des jardins, autrement dit la recherche de la perfection formelle, d'une majesté théâtrale et d'un gout du spectacle.

Son vocabulaire esthétique, végétal et sa statuaire sont directement inspirés des jardins du nord de l'Italie. Terrassés, réguliers, souvent linéaires, faisant une large place aux jeux d'eau, ils comportent des aménagements lourds : hydraulique, orangeraie, pavillons. Le jardin classique culmine au XVIIe siècle avec la création pour Louis XIV des jardins de Versailles qui seront une référence pour les cours d'Europe.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jardin_à_la_française

Parterres de l'Orangerie du château de Versailles
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/a1/Orangerie.jpg

http://toursofversailles.com/wp-content/uploads/2012/05/Palace_of_Versailles-Gar...

10Auteur     (491382) 07 Nov 12 15:15

CommentaireDans le parc du château de Versailles, dont nous parle oopsy, s'élève le gracieux

temple de l'amour

que Marie-Antoinette pouvait apercevoir.

depuis ses fenêtres situées dans le Petit Trianon
11Auteur     (609042) 07 Nov 12 20:16

CommentaireJ'aime beaucoup à l'est de Paris la cité médiévale de

Provins,

Provins - vue générale,

inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Avec ses remparts, ses rues pittoresques, ses maisons à colombages, ses monuments, cette ville est très agréable et il fait bon y flâner.

Provins

Les remparts

La maison romane

La grange aux dîmes

Le couvent des Cordeliers
12Auteur     (609042) 08 Nov 12 10:04

CommentaireTheoD hat Recht: Über Versailles könnte man sehr, sehr viel Beiträge einstellen, und ich hoffe, dass in diesem Faden im Laufe der Zeit noch zahlreiche Bilder und Texte zu diesem Thema eintreffen werden. Mit dem angekündigten Inhaltsverzeichnis werden wir in die von der Spontaneität der Leser geprägten Abfolge der Beiträge schon etwas Ordnung bringen!

Was mich persönlich an Versailles fasziniert, ist auch die riesige Parkanlage. Deshalb war es einmal keine Katastrophe, als die Warteschlange all derer, die ins Schloss gelangen wollten, so groß war, dass die Schülergruppe, die ich begleitete, eine stundenlange Wartezeit aus organisatorischen Gründen nicht einbauen konnte und sich deshalb auf den Park konzentrierte, der alle sehr beeindruckte.

Ich freue mich, dass oopsy bereits auf den „obersten Gartenarchitekten Ludwigs XIV, Le Nôtre, und auf die typischen jardins à la française einging. Ich möchte dem ein paar Zahlen über den Park in Versailles beifügen, die ich im Guide Michelin vorfand:

La superficie des jardins est d'environ 100 ha et la distance du château à leur limite 950 m.

Hors les jardins de Versailles proprement dits, le domaine clôturé de Versailles comprenait le Petit parc, qui englobait comme aujourd'hui le Grand Canal et le Trianon. Sa superficie primitive a été ramenée de 1 700 ha à 600 ha par les cessions consenties sous le Second Empire (terrains militaires en particulier). La grille Royale, à la sortie du Petit parc, marquait l'entrée du Grand parc, réserve de chasse de 6 000 ha ceinte de 43 km de murs percés de 25 portes « royales ». Le Grand parc fut complètement dépecé à la Révolution.

Le château est construit sur une butte élargie par d'énormes apports de terres. Sa terrasse domine de 10,50 m le bassin de Latone, de 30 m le bassin d'Apollon, de 32 m le plan du Grand Canal et de 17 m le parterre de l'Orangerie.

Les fleurs. — Pour que les parterres du château soient en pleine floraison au mois d'août, 150 000 plantes devaient être fournies, dont 32 000 pour celui du Nord, 35 000 pour celui du Midi et 35 000 pour celui de Latone. Au temps du Roi-Soleil, les plantes, apportées en pots, étaient renouvelées jusqu'à quinze fois dans l'année.“


Hier ein paar Aufnahmen, die einen Eindruck von der Größe des Parks vermitteln können:

http://www.studentsoftheworld.info/infopays/photos/FRA/Versailles_parc.jpg

http://mariage-buzz.com/wp-content/uploads/parc_chateau_versailles.jpg

http://www.voyagevirtuel.info/chateau-versailles/photos/versailles-parc-060.jpg

http://blog.artisans-patrimoine.fr/wp-content/uploads/2012/02/parc-chateau-versa...


Angesichts dieser Dimensionen kann man sich vorstellen, dass einige Mitglieder meiner Gruppe froh waren, als sie im Park selbst einen Fahrradverleih entdeckten!

13Auteur     (236327) 08 Nov 12 11:39

CommentaireMerci, mars, pour ces photos du splendide parc de Versailles.


Une jolie petite cité médiévale où je suis allée me promener plusieurs fois est la ville de

Moret-sur-Loing, au sud-est de Paris.

Le peintre Alfred Sisley y a séjourné et en a fait de nombreux tableaux.

Quelques vues de Moret-sur-Loing.

Moret-sur-Loing par Sisley

Peintures de Moret-sur-Loing d'Alfred Sisley
14Auteur     (609042) 09 Nov 12 08:42

CommentaireSchön, Isabelle, dass du die Präsentation von Moret-sur-Loing auch durch Kunst-Abbildungen vertieft hast!

Ich möchte die Beiträge 2 und 6 ergänzen und über die Kathedrale in Chartres etwas in deutscher Sprache einstellen:

Der Bauplan verblüfft durch eine Fülle origineller Einfälle, die bautechnisch logisch und ebenso ästhetisch befriedigend sind. Aus dem frühgotischen Viergeschoß im Innern wird das hochgotische Dreigeschoß: Hauptschiffarkade, Triforium und Fenstergeschoß. Chartres lebt vom Licht und vom Glas, die Lanzett- und Medaillonfenster decken eine Fläche von 6700 Quadratmetern. Die ältesten mit der weithin gerühmten Notre-Dame de la Belle Versière datieren um 1150, die übrigen stammen von 1215-1240.

Diese Fenster stellen die bedeutendste Sammlung mittelalterlicher Glasmalerei dar.
Die Farben spielen in vollkommener Harmonie zusammen in sonst kaum erreichter Klarheit und Transparenz.

Die Bauplastik des Königsportals, ebenfalls um 1150 entstanden, ist der Bauhütte von Saint-Denis artverwandt. Sie gilt als exemplarisch für den Übergangsstil - nicht mehr romanisch in der Gelöstheit des Ausdrucks und noch nicht ganz gotisch in Proportion und Formempfinden. Die Plastiken sind außerordentlich eindrucksvoll, vor allem die Gruppe Melchisedek, Abraham, Moses und Samuel am Mittelportal des nördlichen Portikus. Mehr als 10000 Figuren lassen sich in Chartres zählen.

1506 fährt der Blitz in die Bleiplatten des Nordturms, das hölzerne Balkenwerk darunter brennt sofort lichterloh. Ein neuer Turm muß errichtet werden. 1513 ist die neue Turmspitze im typisch spätgotischen Stil fertig. Aufgelöst in Bewegung, gebrochen in der Silhouette, ist er das unruhige Pendant zum solid aufstrebenden Südturm, und fügt sich dennoch in Harmonie mit ihm zusammen.
15Auteur     (236327) 09 Nov 12 09:38

CommentaireMerci Isabelle pour Moret-sur-Loing qui est en effet ravissante et mars pour le complément d'information sur la cathédrale de Chartres.

Auvers-sur-Oise à trente kilomètre de Paris a inspiré de nombreux peintres, dont Van Gogh qui y a passé la fin de sa vie.
Eglise d'Auvers-sur-Oise:
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/9e/L%27%C3%A9glise_d%27Auvers-su...
Maison d'Auvers-sur-Oise
http://www.flickr.com/photos/7208148@N02/5509659326/in/photostream/
http://www.van-gogh.fr/les-70-toiles-d-auvers-sur-oise.php
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/1a/Grave_of_Vincent_van_Gogh.jpg

Daubigny:
http://uploads5.wikipaintings.org/images/charles-francois-daubigny/the-village-a...

Pissaro:
http://www.flickr.com/photos/7208148@N02/5546634543/

Cézanne:
http://www.flickr.com/photos/7208148@N02/5508121905/in/photostream/
http://www.flickr.com/photos/7208148@N02/5501825898/in/photostream/

Corot:
http://farm6.staticflickr.com/5136/5509407748_edd86f4806_z.jpg

Loin des oiseaux, des troupeaux, des villageoises,
Que buvais-je, à genoux dans cette bruyère
Entourée de tendres bois de noisetiers,
Dans un brouillard d’après-midi tiède et vert !

Que pouvais-je boire dans cette jeune Oise,
— Ormeaux sans voix, gazon sans fleurs, ciel couvert ! —


...

Arthur Rimbaud (1854-1891)
16Auteur     (601872) 09 Nov 12 10:07

CommentaireAbbaye de Chaalis

’abbaye royale de Chaalis est une ancienne abbaye cistercienne située à Fontaine-Chaalis, au centre de la forêt d'Ermenonville, face à la Mer de sable, dans le département de l’Oise, à environ quarante kilomètres au nord-est de Paris.
Elle est fondée en 1136 par le roi de France Louis VI et confiée aux moines de l'abbaye de Pontigny. Une abbatiale de grande dimension est construite au début du XIIIe siècle et bénéficie de dons considérables et de faveurs. L'abbaye devient un centre économique et intellectuel important, accueillant à plusieurs reprises les rois de France et comptant plusieurs intellectuels parmi ses membres.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_de_Chaalis
http://de.wikipedia.org/wiki/Kloster_Chaalis

Bilder:


Chapelle de l'abbé
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/51/Chaalis_chapelle.JPG

Fresken von Francesco Primaticcio
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/6f/Chaalis_fresque.JPG

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/a0/Chaalis_voute_nef.JPG
17Auteur     (491382) 09 Nov 12 14:19

CommentaireDie Österreicherin in Versailles - "Bella gerant alii, tu felix Austria nube."

Maria Antoinette und ihre historische Bewertung:

Marie Antoinette ist in der Geschichtsschreibung noch heute eine sehr umstrittene Person. Einige Autoren teilen den Vorwurf, der Marie Antoinette schon zu Lebzeiten gemacht wurde: Sie habe den König Ludwig XVI., der immer noch sehr oft als schwach dargestellt wird, negativ beeinflusst und hinter den Kulissen versucht, jeglichen Kompromiss mit dem Dritten Stand zu verhindern. Der marxistische Historiker Eric Hobsbawm beschreibt Marie Antoinette schlicht als eine „hirnlos[e] und unverantwortlich[e] Frau“. Stefan Zweig beschrieb sie 1932 in der Biografie Marie Antoinette - Bildnis eines mittleren Charakters als eine durchschnittliche Frau ohne besondere Charakterstärken. Seiner Ansicht nach war sie leichtfertig, eher passiv und sich ihrer Verantwortung kaum bewusst, da sie kaum jemals einen Schritt aus ihrer sehr begrenzten, luxuriösen Welt getan habe. Er betont aber auch, dass Marie Antoinettes Sturz, ihre Leiden und Demütigungen sie zu einer verantwortungsbewusst und mutig handelnden Frau hätten reifen lassen.

Antonia Fraser stellt in ihrer 2006 erschienenen Biographie Marie Antoinette das Bild einer Frau dar, die mit der ihr zugedachten Rolle überfordert war und die Zeichen der Zeit schlichtweg übersehen hat. An dieser Vorlage orientierte sich auch Sofia Coppola für ihren Spielfilm von 2006. Coppola sagte über ihre Darstellung der Marie Antoinette „Ich kannte die gewöhnlichen Klischees über Marie Antoinette und ihren Lebensstil. Aber mir war nie klar, wie jung sie und Ludwig XVI. wirklich waren. Sie waren im Grunde genommen als Teenager dafür verantwortlich, Frankreich von einem unglaublich extravaganten, königlichen Hof von Versailles aus durch eine sehr unbeständige Ära zu führen.“
http://de.wikipedia.org/wiki/Marie_Antoinette
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie-Antoinette_d'Autriche

[meine Hervorhebungen]
18Auteur     (491382) 10 Nov 12 08:47

CommentaireOopsy ging im Beitrag 18 zu Recht auf Marie-Antoinette ein. Deshalb möchte ich noch Informationen einstellen zu dem Weiler (hameau), den die Königin im Versailler Park anlegen ließ.

Im ausgehenden 18. Jahrhundert war ja von Philosophen wie Jean-Jacques Rousseau ein Leben nah der Natur propagiert worden, und das Leben auf dem Lande wurde verklärend mit Freiheit und Schönheit verbunden: In Marie-Antoinette entstand so der Wunsch, Teil an diesem „einfachen Dasein“ zu haben oder zumindest in dieses gelegentlich flüchten zu können. So wurde östlich des Petit Trianon von 1783 bis 1788 für sie “le hameau“ angelegt.

Hier das Haus der Königin, wie es heute aussieht: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/2b/Ferme2.jpg

Und das Taubenhaus mit dem Haus der Königin im Hintergrund: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/42/LeHameau.JPG

Entfernt erinnern die Gebäude an Bauernhäuser aus der Normandie, doch eine genaue stilistische Einordnung ist nicht möglich und laut Wikipedia war vermutlich eine wirklichkeitsnahe Darstellung gar nicht beabsichtigt. Das Äußere dieses und der anderen Häuser war betont einfach gehalten, die Innenausstattung (die man meines Wissens heute nicht besichtigen kann) überraschte jedoch mit einer luxuriösen Ausstattung, die nichts mit der Wirklichkeit des entbehrungsreichen Landlebens zu tun hatte.

So machte sich Marie-Antoinette auch mit diesem Weiler bei ihrem Volk unbeliebt. Die Vorstellung, dass sich Marie-Antoinette mit silbernen Rechen oder kleinen Eimern aus Porzellan dem „bäuerlichen Leben“ hingab, brüskierte nicht nur das Landvolk, das in der Realität ein ganz anderes Leben zu führen hatte.

Als ich den hameau mit Schülern besichtigte, empfanden ihn manche auch zu sehr als „Staffage“, aber in Erinnerung geblieben ist ihnen diese Idylle sicherlich.
19Auteur     (236327) 10 Nov 12 13:43

CommentaireMerci, mars, pour le

Hameau de la Reine dans le parc du château de Versailles.

Le Hameau de la Reine

Le Hameau de la Reine - vidéo
20Auteur     (609042) 11 Nov 12 20:07

CommentaireDas Schloss Anet

ist ein französisches Schloss im Stil der Renaissance in Anet in der Nähe von Dreux im Département Eure-et-Loir, 65 Kilometer westlich von Paris.

Das Schloss wurde von 1547 bis 1555 im Auftrag Heinrichs II. gebaut, der es seiner Geliebten Diana von Poitiers zum Geschenk machte. Der Architekt war Philibert Delorme.

Das Schloss diente 1965 als Drehort für den James-Bond-Film Feuerball.
http://de.wikipedia.org/wiki/Schloss_Anet
http://fr.wikipedia.org/wiki/Château_d'Anet

Bilder:


http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/6d/Château_Anet_wiki.jpg

http://www.arpa-vitry.net/Com_SejoursCult/img/070526_1Entree%20du%20chateau%20An...

http://www.photodefleur.fr/!%20nouveau%20fond/chateau%20anet%2017%2007%202005%20...

http://farm4.static.flickr.com/3157/3023619917_855e4c2ebe.jpg

http://www.all-free-photos.com/images/chateaux/IM2620-hr.jpg

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/92/ChateaudAnetNorthernFront.jpg

Le tombeau de Diane de Poitiers
http://www.danielmartin.eu/album/anet/19_Chapelle_funeraire_tombeau_de_Diane_de_...

Détail du podium du tombeau
http://a399.idata.over-blog.com/600x499/3/28/40/30/CHATEAUX---2/ANETv---29-mai-2...

http://perlbal.hi-pi.com/blog-images/777642/gd/134428503733/Le-tombeau-de-Diane-...
21Auteur     (491382) 12 Nov 12 08:16

CommentaireMerci, oopsy, pour le château d'Anet!


Une merveille au sud-ouest de Paris:

L'abbaye des Vaux-de-Cernay

Das Kloster Les-Vaux-de-Cernay

L'abbaye des Vaux-de-Cernay est un ancien monastère cistercien datant du XIIe siècle.
22Auteur     (609042) 12 Nov 12 17:18

CommentaireLa maison de Mallarmé à Vulaines-sur-Seine a abrité en 2009 une très belle exposition sur les éventails:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Vulaines-sur-Seine
http://www.atome77.com/upload/photos_sm/800_id8327_6753.jpg

http://natureculture.org/wiki/index.php?title=Mus%C3%A9e_d%C3%A9partemental_St%C...

Berthe Morisot y a séjourné souvent:
http://lh4.ggpht.com/-D64RR-n7zsI/SehcUTamnvI/AAAAAAAAEo8/IARq5zVIGh8/Portrait%2...
(portrait de Marguerite Carre par Berthe Morisot)

Siehe auch: Zweites Schatzkästlein des leonidischen Hausfreunds

23Auteur     (601872) 13 Nov 12 08:52

CommentaireIch möchte meinen Beitrag (13) über den Park in Versailles noch mit einem kurzen Video ergänzen, das auch die vielen Wasserspiele in Aktion vorführt:

http://www.youtube.com/watch?v=Xoi_a60pAfs

Noch spezieller gilt dem Wasser im Park dieser zweite Film (in frz. Sprache)

http://www.youtube.com/watch?v=_KRdKAos6tc&feature=endscreen&NR=1
24Auteur     (236327) 13 Nov 12 12:27

CommentaireMerci à Clélia pour la maison de Mallarmé et les éventails.

Merci à mars pour les grandes eaux de Versailles qui sont toujours un spectacle impressionnant.


Voici le Petit Trianon, ravissant petit château de la reine Marie-Antoinette, situé dans le parc du château de Versailles.

Das kleine Trianon

Le Petit Trianon - vidéo

La reine avait son petit théâtre

où elle jouait elle-même la comédie
25Auteur     (609042) 13 Nov 12 17:07

CommentaireDas Schloss Chantilly

liegt in der französischen Kleinstadt Chantilly im Département Oise, ca. 50 Kilometer nordöstlich von Paris und wurde um 1560 für Anne de Montmorency erbaut und im 19. Jahrhundert vom Herzog von Aumale, dem Sohn des Bürgerkönigs Louis-Philippe bewohnt, der es dem Institut de France vermachte.

Das Schloss von Chantilly ist vor allem durch seinen Park, seine Gemäldesammlung und sein Reitgestüt berühmt. Das Schloss und der Park sind für Besucher geöffnet.
http://de.wikipedia.org/wiki/Schloss_Chantilly
http://fr.wikipedia.org/wiki/Château_de_Chantilly

Bilder:

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/91/Chateau_de_Chantilly_001.JPG

Meine Damen und Herren, wenn sie mir bitte folgen wollen :-)

http://www.linternaute.com/musee/image_musee/540/54541_1014513045/musee-conde---...

http://4.bp.blogspot.com/-XqBGHyNGa2M/Tmuexls0EPI/AAAAAAAADsY/ddZdQuoaoVM/s1600/...

http://mw2.google.com/mw-panoramio/photos/medium/3174219.jpg

http://cdn4.vtourist.com/15/5900690-Chateau_de_Chantilly_Chantilly.jpg

http://3.bp.blogspot.com/_niZGRkyACV0/TUxsr8U8vmI/AAAAAAAABGs/TBRPRzD4Fq4/s1600/...

Die Kapelle
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/3c/Chantilly4_tango7174.jpg
26Auteur     (491382) 14 Nov 12 18:23

CommentaireChère oopsy, tes photos de


Chantilly sont un vrai régal
.

;-))
27Auteur     (609042) 14 Nov 12 20:10

CommentaireIsabelle und oopsy, nicht weit von Chantilly entfernt verdient die Abtei Royaumont einen Besuch.

Hier eine Luftaufnahme der Gesamtanlage: http://lesrandonneursduciel.free.fr/photos/printemps/royaumont.jpg

Ein Foto des Hauptgebäudes: http://www.naturepixel.com/abbaye_royaumont_exterieur_parc_pano_a.jpg

Der schön gepflegte Kreuzgang: http://www.gardenvisit.com/assets/madge/abbaye_royaumont_cloisters/600x/abbaye_r...

Architektonische Kostbarkeiten:

http://img.fotocommunity.com/photos/12707235.jpg

http://www.yffic.net/pub/forum/Royaumont1.jpg


Und dazu ein Text aus meinem Michelin-Führer: „Royaumont donne une idée de la prospérité à laquelle atteignaient les grandes abbayes du Moyen Age. Sa visite est du plus grand intérêt.

Fondée par Saint Louis en 1228 et achevée en 1235, l'abbaye est confiée à l'ordre de Cîteaux. Le roi et ses successeurs la comblent de dons, ce qui explique l'importance et la beauté des constructions. trois enfants et deux petits-fils de Saint Louis y furent enterrés; les tombeaux ont été transférés à St-Denis.

En 1791, Royaumont est vendu comme bien national, l'église démolie. Depuis 1923 le palais abbatial et les terres du domaine sont disjoints de l'abbaye.

En 1964 les propriétaires, Isabel et Henri Gouïn (1900-1977) créent la « Fondation Royaumont pour le progrès des Sciences humaines » et lui font donation de la propriété. Depuis 1978, la Fondation Royaumont, Centre Culturel de Rencontre qui a créé notamment un Centre Régional de la Voix, organise tout au long de l'année, concerts, stages, sessions...

Ruines de l'église. — L'église avait été consacrée en 1235. Le plan, dessiné par des fragments de colonnes, accuse ses vastes dimensions (101 m de longueur).

Le chœur à chapelles rayonnantes s'écarte de la formule « cistercienne » classique, à chevet plat (Fontenay, en Bourgogne). Une tourelle d'angle vestige du transept Nord, donne un aperçu de son élévation (la clé de voûte du chœur était à 28 m du sol).

Auf den Palais abbatial werde ich später eingehen.
28Auteur     (236327) 15 Nov 12 15:08

CommentaireHier noch der angekündigte Blick auf den Palais abbatial in Royaumont

http://votreargent.lexpress.fr/medias/3/royaumont_252.jpg

Élevée pour le dernier abbé commendataire de Royaumont, à la veille de 1789, cette construction cubique toute blanche rappelle une « villa » à l'italienne. Exemple du goût antiquisant néo-classique, le palais, œuvre de Louis Le Masson, ingénieur de l'École royale des Ponts-et-Chaussées, mire, du côté de la route de Chantilly, sa façade dans un étang.

L'intérieur présente un plan en croix centré sur un escalier en spirale très hardi pour l'époque. De vastes et fraîches galeries desservent, à « l'étage noble » (rez-de-chaussée surélevé), deux pièces de réception circulaires, la salle à manger et le salon du trictrac, au 1er étage, les chambres d'angle, carrées. Soies peintes, papiers peints, cristaux, conservent à cette résidence son apparat.
29Auteur     (236327) 16 Nov 12 09:23

CommentaireChantilly (siehe 26 + 27) ist auch für sehenswerte Sonderausstellungen bekannt. Zurzeit kann man dort zum Beispiel Bilder von Delacroix bewundern. Die Illustrierte Paris Match lädt zu einem Besuch ein:

„Visite privée : découvrez Delacroix au domaine de Chantilly. Paris Match vous invite à découvrir en images l'exposition «Delacroix à l'aube de l'orientalisme», qui se déroule jusqu'au 7 janvier au domaine de Chantilly, dans l'Oise. Découvrez aussi nos autres visites privées à Chantilly.“ (http://www.parismatch.com/Culture-Match/Art/Videos/Visite-privee-decouvrez-Delac... )
30Auteur     (236327) 17 Nov 12 10:21

CommentaireMerci, mars, pour la splendide abbaye de Royaumont.


Je voudrais revenir à Versailles pour vous présenter

le Grand Trianon, situé dans le parc du château de Versailles.

L'extérieur est en marbre rose.

Le Grand Trianon est composé d'une cour, d'un palais, de jardins et de bassins.

Le Grand Trianon - vidéo
31Auteur     (609042) 17 Nov 12 10:32

CommentaireDer König tanzt - Jean Baptiste Lully

war ein italienischer Komponist, der den größten Teil seines Lebens für den Hof Ludwigs XIV. arbeitete. Er wurde 1661 französischer Bürger.

....

Es gab Lotterien, Bankette, Bälle, Aufführungen dreier Molière-Lully Ballette, „La Princesse d’Élide“ (Die Fürstin von Elis, 8. Mai), „Les Fâcheux“ (11. Mai), „Le Mariage forcé“ (Die Zwangsheirat, 13. Mai), und am 12. die Premiere des Tartuffe, der ein Verbot des Stückes folgte.

Den Höhepunkt des Festes aber bildete die Erstürmung des „Palastes der Alcina“, einer großartigen Kulisse auf einer künstlichen Insel im großen Kanal von Versailles, die in einem sehr aufwändigen Feuerwerk unterging.

In den folgenden Jahren entstanden weitere Ballettkomödien: „George Dandin“ 1668 wurde im Rahmen des zweiten großen Festes von Versailles gegeben. „Monsieur de Pourceaugnac“ (auch Le Divertissement de Chambord, Chambord 1669). Doch der größte Erfolg sollte den beiden Ballett-Komödien „Les amants magnifiques“ (Die Fürsten als Brautwerber) und „Le Bourgeois Gentilhomme“ (Der Bürger als Edelmann) beschieden sein, beide von 1670. Letztere war auf den türkischen Botschafter gemünzt, der sich bei Hof lächerlich gemacht hatte.

Neben der Zusammenarbeit mit Molière komponierte Lully weiterhin die Hofballette. 1669 entstand das letzte große Hofballet „Ballet Royal de Flore“, in dem Ludwig XIV. zum dritten Mal als die Sonne auftrat, in der Ballettkomödie „Les amants magnifiques“ dann zum vierten und letzten Mal. Angeblich war der König mit der schweren Choreographie überfordert.
http://de.wikipedia.org/wiki/Jean-Baptiste_Lully

Der junge Ludwig XIV. in der Hauptrolle des Apollo im „Ballet royal de la nuit“ 1653
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/d4/Louis-Apollo1.jpg

Ein Ausschnitt aus dem gleichnamigen Film - die Tanzszene
http://www.youtube.com/watch?v=IZb4GlVH9ms

Les Danses du Roi - Entree d'Apollon de Lully
http://www.youtube.com/watch?v=86A21I9GUJY&feature=related
32Auteur     (491382) 17 Nov 12 16:29

CommentaireUn petit retour à l'abbaye royale de Royaumont que nous a présentée mars,

ancien monastère cistercien
33Auteur     (609042) 17 Nov 12 20:09

CommentaireOù habitent les Castelthéodoriciens? …

A Château-Thierry bien sûr! Thierry IV, l'avant-dernier roi mérovingien, enfermé dans le château fort construit pour lui par Charles Martel, son ambitieux maire du palais, y serait mort en 737. La ville est bâtie sur les deux rives de la Marne et au flanc d'une butte isolée que couronne l'ancien château.

Et qui est le Castelthéodoricien le plus connu?

C’est évidemment Jean de la Fontaine! Le grand fabuliste y est né le 8 juillet 1621. Ses premières études sont plutôt négligées. Aux classes, il préfère les promenades. Sous l'influence de lectures pieuses, il se croit la vocation religieuse et entre à l'Oratoire. Ses maîtres et lui-même s'aperçoivent bientôt que l'état ecclésiastique n'est pas son fait. Il s'inscrit au barreau puis revient en 1644 dans sa ville qu'il ne quitte guère pendant treize ans.

De 1652 à 1671 le fabuliste est pourvu de plusieurs offices de maître des Eaux-et-Forêts, légués par son père, avec beaucoup de dettes.

http://www.poesie-citation.fr/images/stories/poesie/jean-de-la-fontaine.jpg

Un jour, un officier en garnison déclame devant La Fontaine une ode de Malherbe. C'est une révélation : Jean de La Fontaine sera poète. Aussi promptement qu'il était entré dans un séminaire, il se plonge dans la lecture de poètes et versifie lui-même. Trois ans plus tard, à 36 ans, il s'attache, comme poète, à la Cour du surintendant Fouquet et ne séjourne plus qu'épisodiquement dans sa ville. Moyennant l'exécution d'une pièce de vers par trimestre, il reçoit une pension régulière. Fouquet arrêté, le poète devient parisien et il le reste jusqu'à sa mort (1695), hébergé et choyé par la haute société …


On pénètre au château de la ville par la porte St-Jean dont l'appareil soigné, à bossages, indique une époque tardive (fin du 14e siècle).

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/c1/Chateau-Thierry_castle_entran...

De cette ancienne ville militaire, rasée, il ne reste que la base des murs. Le château est devenu une promenade ménagéant des belles vues sur les murailles, la ville, la vallée de la Marne, le monument de la Cote 204.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/8a/Chateau-Thierry_castle_fortif...

Maison natale de La Fontaine : Cet ancien hôtel du 16e s., remanié en partie, abrite le musée La Fontaine.

Le cabinet de travail de La Fontaine : http://www.patrimoinedefrance.fr/sites/www.patrimoinedefrance.fr/local/cache-vig...

Outre des actes portant la signature de La Fontaine, son acte de baptême et quelques portraits ou bustes, le musée présente, surtout, dans ses petits salons meublés dans le goût du temps, de magnifiques éditions des Fables et des Contes, les volumes illustrés par Oudry (1755) et Gustave Doré (1868) en particulier. (Wikip.)
34Auteur     (236327) 18 Nov 12 10:55

CommentaireMontagny-Ste-Félicité ist eine Gemeinde im Département Oise, in der vor allem die Kirche sehenswert ist.

Hier zunächst ein Blick aus der Ferne, der zeigt, dass die Kirche außerhalb des Dorfes errichtet wurde, auf den Fundamenten der Vorgängerkirche:
http://mw2.google.com/mw-panoramio/photos/medium/70384127.jpg

Nun mehrere Ansichten nebeneinander, die uns die Kirche immer näher bringen:
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3a/Eglisemsf_pano.jpg/1280...

Die Kirche in die Landschaft eingebettet:
http://images.france-for-visitors.com/images/large/in_a_divine_light.jpg
http://www.kamaxx.com/jdlf/img/photos/3384_1.jpg

Hier sieht man am besten, wie hoch der Turm mit seiner oktogonalen, pyramidenförmigen, filigranen Spitze ist. Mit einer Gesamthöhe von 65 Metern ist der Turm einer der höchsten des ganzen Departements.
35Auteur     (491382) 19 Nov 12 08:18

CommentaireOopsy, peut-être qu'on voit encore mieux le beau clocher de Montagny sur la photo suivante (clique encore sur l'image!): http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/2b/Montagny-Ste-F%C3%A9licit%C3%...

Tout près de Montagny, d’Ermenonville (5) et de l’abbaye de Chaalis (17) se trouve la Mer de Sable, un parc à thème. Ses thèmes principaux sont l'aventure, la découverte et l'évasion. Il est plutôt destiné aux enfants de moins de 14 ans.

http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/474f08e6.jpg

En 1963, le parc ouvre ses portes pour la première fois grâce à Jean Richard qui inaugure le premier parc à thème français, profitant d'une curiosité géologique, une zone où la terre de bruyère retirée pour alimenter le marché parisien a laissé place à une grande étendue sablonneuse, qui lui permet de créer à quelques pas de Paris des décors du Far West américain.

En juillet 2005, le parc est racheté par la Compagnie des Alpes, propriétaire du Parc Astérix distant de six kilomètres à vol d'oiseau. Lors de ce changement de propriétaire, la Mer de Sable accueillait 400 000 visiteurs par an pour un chiffre d'affaires de 6,5 millions d'euros.

En 2011, le parc propose vingt-six attractions et trois spectacles. On y trouve également plusieurs restaurants et des boutiques thématisées.

Rendez-vous pour de nouvelles aventures le samedi 13 avril 2013.

http://www.tourmagazine.fr/photo/art/default/1255918-1642402.jpg?v=1289433502

http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/mer-sable-304858.jpg
36Auteur     (236327) 19 Nov 12 10:27

CommentaireAu sud de Paris voici le château-fort de Dourdan.

Celui-ci fut construit sous Philippe-Auguste, au début du XIIIème siècle.

Il fut successivement propriété de Louis IX, de Blanche de Castille, de Marguerite de Provence.

A la suite du scandale de la Tour de Nesle, Jeanne de Bourgogne fut enfermée un an dans le donjon.

Voici une maquette du château-fort.

Louis XIII l'offrit à sa mère Marie de Médicis; Louis XIV à Anne d'Autriche.

Le château-fort qui fut un temps prison royale,

est aujourd'hui classé Monument Historique.
37Auteur     (609042) 19 Nov 12 18:09

CommentaireLes étangs de Commelles sont situés dans la vallée de la Thève, affluent de la rivière Oise, dans le bassin de la Seine.

Les étangs font partie des espaces les plus remarquables de la forêt de Chantilly pour son patrimoine naturel. Ils font partie intégrante de la zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) de type 1 appelée : « Massif forestier de Chantilly / Ermenonville ». Ils sont concernés par ailleurs par deux zones Natura 2000.

Les étangs occupent un espace d'une quarantaine d'hectares particulièrement encaissé à cet endroit, sur une longueur près de 2,5 km et d'une largeur de 250 m. Ils sont divisés en réalité en quatre étangs distincts pour un total de 30,96 ha (Wikip.)

l'étang Commelles (6,5 ha), en partie comblé par une île couverte d'une roselière

l'étang Chapron (5,55 ha) : http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/74/Etangs_de_Commelles_dan...

l'étang des Loges (9,95 ha): . http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/9e/Etangscommellematin.jpg...

l'étang Neuf (8,96 ha): http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b7/For%C3%AAt_de_Chantilly...

Je vous ferai connaître dans une autre contribution le „château de la Reine“, situé à l'extrémité ouest des étangs de Commelles, le bâtiment emblématique des étangs.
38Auteur     (236327) 20 Nov 12 10:01

CommentaireBeauvais

est une commune française située dans le département de l'Oise, dont elle est la préfecture, et la région Picardie. Elle se trouve au Nord du bassin parisien, sur les rives du Thérain, affluent de l'Oise. Avec la population la plus importante du département, Beauvais est la troisième commune la plus peuplée de la région.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Beauvais

Die Kathedrale hat mich sofort in ihren Bann gezogen:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cathédrale_Saint-Pierre_de_Beauvais

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/d7/Beauvais_Cathedral_SE_exterio...

Le chœur
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/51/Picardie_Beauvais2_tango7174....

La voûte du chœur
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/e5/Beauvais_voute10.jpg

L´horloge médiévale
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/27/Picardie_Beauvais3_tango7174....

L´horloge astronomique (1866)
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/de/Picardie_Beauvais4_tango7174....
39Auteur     (491382) 20 Nov 12 16:35

CommentaireOopsy, tu as très bien fait de nous présenter la cathédrale de Beauvais. Quand j‘y suis entré pour la première fois, j’ai ressenti une sorte de vertige en pénétrant sous ces voûtes d'une prodigieuse hardiesse. Elles culminent à près de 48 m, presque la hauteur de l'Arc de Triomphe de I l'Étoile. C'est là qu'on peut le mieux saisir les immenses possibilités de l'art gothique.

Le transept aux amples proportions mesure près de 59 m de longueur. Le chœur est très élégant. Les fenêtres hautes ont 18 m d'élévation, hauteur des voûtes de l'église St-Germain-des-Prés de Paris!

Son histoire est mouvementée. Ce qui lui donne sa physionomie particulière, c'est le drame technique qu'a été la construction de cet édifice et l'effort désespéré des évêques et des chapitres pour rassembler les fonds nécessaires : lutte épuisante, prolongée pendant quatre siècles et qu'ils ont dû abandonner avant que leur gigantesque entreprise eût été menée à bien.

C'est en 1225 que l'évêque et le chapitre avaient décidé d'ériger la plus vaste église de l'époque, un « Nouvel Œuvre », dédié à saint Pierre. Quand la construction du chœur est commencée, en 1238, le haut clergé et les maîtres d'œuvre veulent en quelque sorte jeter un défi à tous les architectes passés et futurs. La hauteur sous clé de voûte sera légèrement supérieure à 48 m, ce qui donne aux combles une élévation de 68 m, celle des tours de Notre-Dame de Paris à un mètre près. …

Il faut vingt-cinq ans pour réaliser cette prouesse. Mais malheureusement, pour une fois, les architectes ont préjugé de leur habileté. Les piliers sont trop espacés et les culées des contreforts trop légères. En 1284, un éboulement se produit. Il faut d'immenses crédits et quarante années de labeur pour sauver le chœur …

A peine cette tâche est-elle terminée que la guerre de Cent Ans empêche la poursuite des travaux. La cathédrale n'est encore qu'un chœur … et la cathédrale, finalement, n’aura jamais de nef!
40Auteur     (236327) 21 Nov 12 08:55

CommentaireMerci à oopsy et à mars pour la cathédrale de Beauvais.

La cathédrale de Beauvais, une telle impression de légèreté!.
41Auteur     (609042) 21 Nov 12 09:21

CommentaireComme je l’ai déjà dit dans ma contribution 38 « le château de la Reine Blanche » , situé à l'extrémité ouest des étangs de Commelles, est le bâtiment emblématique des étangs. Selon la légende, la reine Blanche de Castille y aurait résidé, mais rien ne prouve qu'elle y soit jamais venue. De sa vie, l'édifice n'existait pas encore. La proximité de plusieurs châteaux royaux (Asnières-sur-Oise, Senlis, Creil, etc.) et ses fréquents séjours à Asnières et Royaumont permettent toutefois de penser qu'elle connaissait cette partie de la forêt.

Le château sous la neige

Le bâtiment est un exemple très précoce de style néogothique. Cette précocité est sans doute dû au séjour du prince en Angleterre. Les travaux durent jusqu'en 1828. Trois statues de chevaliers , ajoutés sur la façade, sont réalisées par les sculpteurs Boichard et Thierry, tout comme les consoles sous la forme d'animaux fantastiques, les gargouilles et les balustrades. Les environs du bâtiment servent pendant tout le XIXe siècle de point de départ ou d'arrivée des chasses des princes et des ducs.
42Auteur     (236327) 21 Nov 12 22:26

CommentaireMars,

il doit faire bon se promener au bord des étangs et contempler le château de la Reine Blanche.
43Auteur     (609042) 22 Nov 12 09:22

CommentaireSuite aux très belles contributions de Clélia et de mars (2•6•15), voici une petite vidéo de la
cathédrale de Chartres .
44Auteur     (609042) 22 Nov 12 16:30

CommentaireVigny se situe dans la vallée de l'Aubette de Meulan, à 40 kilomètres au nord-ouest de Paris.

Son château fut édifié en 1504 par le Cardinal Georges d'Amboise, ministre de Louis XII et grand propagateur de la Renaissance italienne en France.

Voici ce château avec les pavillons d’entrée: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b8/Vigny_%2895%29%2C_ch%C3...

Cerné par des douves transformées en pièce d’eau plus large au XIXe siècle, il présente une façade nord d’une composition remarquable avec son pavillon d’entrée cantonné par deux tours flanquantes répondant elles-mêmes à deux autres tours d’angle.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/9b/Vigny_nord.jpg

http://www.france-voyage.com/visuals/photos/val-d-oise/preview/chateau-de-vigny-...

Les courtines reliant ces tours sont largement ouvertes par des baies à meneaux. Des mâchicoulis ceinturent le tout et viennent en support des toitures en tabatière et croupes. Ce souci de symétrie et d’ordonnancement est typique de la première Renaissance française. La bâtisse menaçait de ruine, elle fut rachetée en 1867 par le comte Philippe Spiridion Vitali, Prince de Sant'Eusebio, qui la fit restaurer et agrandir l’aile sud par l’architecte Charles Cazot dans un style néogothique cher au XIXe siècle.

Voici encore la ferme avec logis Renaissance, rue de la Comté: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/15/Vigny_%2895%29%2C_ferme_avec_...

Le château a été le lieu de tournage de plusieurs films, dont Le Capitaine Fracasse (1943), Mandrin, bandit gentilhomme (1962), Les Barbouzes (1964), On a retrouvé la septième compagnie (1975), L'Animal (1977), La Fille de d'Artagnan (1994), mais aussi de la série japonaise Nodame Cantabile (épisode spécial) en 2007 et du téléfilm français „Ce jour-là, tout a changé“ en 2008 racontant la dernière journée d'Henri IV.

Rihanna y a également tourné le clip vidéo accompagnant sa chanson Te Amo en compagnie de Lætitia Casta en 2010. (Wikip.)
45Auteur     (236327) 23 Nov 12 09:09

CommentaireChamps-sur-Marne

Das Schloss Champs-sur-Marne ist ein im 18. Jahrhundert errichteter Adelssitz im Herzen der gleichnamigen Stadt im Département Seine-et-Marne, 30 Kilometer östlich von Paris. Seine berühmteste Bewohnerin (allerdings nur für knapp ein Jahr) war 1757/58 Madame de Pompadour. Das Schloss war von 1935 bis 1974 Staatsgästehaus der Republik Frankreich.

Im Hauptgebäude wurden Teile des Films Marie-Antoinette von Sofia Coppola gedreht. In den Nebengebäuden ist das nationale Forschungslaboratorium für historische Bauwerke untergebracht.
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/ec/Chateau_Champs_sur_Marne.jpg

Der Park steht der Öffentlichkeit für Besuche offen:
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/0a/ChtChamps-sur-MarneParc...

Wenn man auf der folgenden Internetseite nach unten scrollt, findet man schöne, musikalisch unterlegte Videos über die Gärten und das Schloss von Champs-sur-Marne.
http://www.communes.com/ile-de-france/seine-et-marne/champs-sur-marne_77420/
46Auteur     (491382) 23 Nov 12 10:56

CommentaireLa commune de Nesles-la-Vallée est édifiée dans la vallée du Sausseron, à 35 km au nord-ouest de Paris, sur le plateau du Vexin français.

Sur son territoire j’aime beaucoup cette croix des Friches (autour de 1200): http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/a2/Nesles-la-Vall%C3%A9e_(95),_c...

Et à Nesles-la-Vallée il y a une belle église: Saint-Symphorien. La voici d’abord vue de côté: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/86/Church_of_Nesles_la_Vall%C3%A...

Voici son portail et la rosace: http://imalbum.aufeminin.com/album/D20060825/216311_5HFE46N4X347ETWYV8EY2FTPO8ON...

Mais ce que j’aime le plus, c’est son clocher roman:

http://farm3.staticflickr.com/2730/4085318869_a001191a9c_z.jpg

http://farm4.staticflickr.com/3525/4086066036_f6a62eccbd_z.jpg

Pour terminer voici un coup d’œil dans l’intérieur gothique de cette église: http://mw2.google.com/mw-panoramio/photos/medium/1792627.jpg

La nef est couverte de voûtes d’ogives à six branches, mais les colonnettes qui servent de support aux branches intermédiaires, dans chaque travée, au lieu de reposer sur des piliers, comme de coutume, s’appuient sur le sommet des grandes arcades (Guide Vert).

47Auteur     (236327) 24 Nov 12 09:37

CommentaireIl est bien joli, ton

château de Champs-sur-Marne, oopsy!

Château de Champs-sur-Marne.

48Auteur     (609042) 24 Nov 12 17:13

Commentaire:-))

Est-ce qu'elle est aussi "un joyau autour de Paris"?
49Auteur     (236327) 25 Nov 12 12:28

Commentaire☆•:*´¨`*:•.

Au gré de notre fantaisie, cette jolie balade autour de Paris nous a déjà menés de châteaux en cathédrales, en passant par des parcs bien agréables.


Je vous propose un premier récapitulatif de notre promenade:

Anet, château *** sud-ouest de Paris•21
Auvers-sur-Oise, impressionnistes *** nord de Paris•16

Beauvais, cathédrale *** nord de Paris•39•40•41

Chaalis, abbaye *** nord de Paris•17
Champs-sur-Marne, château *** sud-est de Paris• 46•48
Chantilly, château *** nord de Paris•26•27•30
Chartres, cathédrale *** sud-ouest de Paris•2•6•15•44
Château-Thierry, château-fort *** nord-est de Paris•34
Commelles, château de la Reine Blanche *** nord de Paris•42•43
Commelles, étangs *** nord de Paris•38

Dourdan, château-fort *** sud de Paris•37

Ermenonville, château *** nord de Paris•5•8
Ermenonville, mer de sable *** nord de Paris•36

Malmaison, château *** ouest de Paris•9
Montagny-Sainte-Félicité, église *** nord de Paris•35
Moret-sur-Loing, cité médiévale *** sud-est de Paris•14

Nesles-la-Vallée, église *** nord-ouest de Paris•47

Provins, cité médiévale *** est de Paris•12

Royaumont, abbaye *** nord de Paris•28•29•33

Vaux-de-Cernay, abbaye *** sud-ouest de Paris•22
Versailles, château *** ouest de Paris• 1•7•10•11•13•18•19•24
Versailles, Grand Trianon *** ouest de Paris•31
Versailles, Hameau de la Reine *** ouest de Paris•20
Versailles, Petit Trianon *** ouest de Paris•25
Vigny, château *** nord-ouest de Paris•45
Vulaines-sur-Seine, maison de Mallarmé *** sud-est de Paris•23


Si le coeur vous en dit, nous poursuivons notre promenade...

.•:*´¨`*:•.☆
50Auteur     (609042) 25 Nov 12 19:31

CommentaireSehr schön, Isabelle, dass du ein so übersichtliches Verzeichnis erstellt hast! Es erlaubt uns, schnell einen Beitrag zu finden, den wir suchen, und vor allem sehen wir, was da alles noch fehlt, also noch vorgestellt werden könnte. Und da gibt es noch vieles, zum Beispiel das Schloss in Dampierre:

http://photos.creafrance.org/petitesregions/ile-de-france/mantois/8_francedampie...

Ce château de style classique est situé dans le creux d'un vallon, contre la vallée de Chevreuse, dans la commune de Dampierre-en-Yvelines dans le département des Yvelines.

Voici le château, façade sur le jardin. http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/66/Dampierre_en_Yvelines_C...

Et façade sur le jardin: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/65/Dampierre_en_Yvelines_C...

Le château de Dampierre fut construit dans le dernier quart du XVIIe siècle, de 1675 à 1683, par Jules Hardouin-Mansart, sur les ordres du duc de Chevreuse, Honoré d'Albert de Luynes, gendre de Colbert. Il est entouré d’un grand parc, dessiné par Le Nôtre au XVIIIe siècle.

Regardez bien ce tableau d‘Ingres „L'Odalisque à l'esclave (1842)“: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/67/Jean-Paul_Flandrin_-_Odalisqu... . Le jardin en arrière plan est inspiré du parc du château de Dampierre.

Et dans la salle de musique du château est exposée l’Âge d’Or, une fresque peinte par Ingres: http://farm5.static.flickr.com/4132/5016053900_50a3026aa8.jpg

Le château de Dampierre, où ont séjourné les rois Louis XIV et Louis XV3, est la propriété de la famille d'Albert de Luynes depuis 1663. Cette même famille possède également le château de Luynes dans l'Indre-et-Loire. (Wikip.)
51Auteur     (236327) 26 Nov 12 09:56

CommentaireInsolite, amusant, passionnant: Le château de Monte-Cristo

A vingt kilomètres du centre de Paris, entre Marly-le-Roi et Saint-Germain-en-Laye, dans le département des Yvelines. Demeure que l'écrivain Alexandre Dumas se fit construire en 1846 par l'architecte Hippolyte Durand dans un parc de neuf hectares.
Au sommet de sa gloire, en 1844, après le succès des Trois Mousquetaires et du Comte de Monte-Cristo, Dumas engage un architecte connu, Hippolyte Durand. Il veut faire construire sur les bords de la Seine un château renaissance face à un castel gothique entouré d'eau. Le parc doit être aménagé à l'anglaise et agrémenté de grottes, rocailles et cascades.
Le 25 juillet 1847, l'écrivain pend la crémaillère en présence d'une foule d'amis, d'admirateurs et de curieux.…

Le château néogothique, appelé par Dumas "château d'If" est son cabinet de travail. Dumas s'y enferme durant de longues heures pour écrire en paix.
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/56/Chateau_d%27if2.jpg
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/92/Le_Port-Marly_Ch%C3%A2teau_d%...

Les façades du château de Monte-Cristo sont entièrement sculptées. De nombreux écivains y sont représentés, par exemple Goethe, Shakespeare, Dante, Virgile, Châteaubriand, Homère... Le portrait d'Alexandre Dumas trône au-dessus de l'entrée principale. Sur le fronton, sa devise personnelle "J'aime qui m'aime". Enfin, les deux tourelles du château sont ornées des initiales entrelacées de l'écrivain.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/f3/Le_Port-Marly_Ch%C3%A2teau_de...

Deux ans après l'édification de ces châteaux, à court d'argent après la faillite de son théâtre, Alexandre Dumas fut contraint de vendre cette propriété dès 1848. Abandonné, le château de Monte-Cristo faillit disparaître dans les années 1960 pour laisser la place à un programme immobilier prévoyant la construction de 170 logements.

Visite virtuelle:
http://www.google.ch/imgres?num=10&hl=fr&newwindow=1&tbo=d&biw=1...

Vidéo:
http://www.chateau-monte-cristo.com/presentvideo/index.html
52Auteur     (601872) 26 Nov 12 10:56

CommentaireLe château de Monte-Cristo
est ravissant.

Merci Clélia.

.•:*´¨`*:•.☆
53Auteur     (609042) 26 Nov 12 11:15

CommentaireUn très joli château au sud-est de Paris:

Le château de Courances.

Ce château dont la construction remonte au début du XVIème siècle

et dont la façade s'orne d'un escalier d'apparat en forme de fer à cheval,

est entouré d'un parc considéré comme l'un des plus beaux de France

et qui comporte un jardin japonais.

Le parc comprend 14 sources et 17 pièces d'eau.

Les douves.

Le château de Courances et son histoire.

☆•:*´¨`*:•.
54Auteur     (609042) 27 Nov 12 07:03

CommentaireLe domaine de Villarceaux

est un parc de soixante-dix hectares doté d'un jardin Renaissance et de pièces d'eau, comprenant deux châteaux du XVIe et du XVIIIe siècles. Il se situe à Chaussy, village du Vexin français dans le Val-d'Oise,

Domaine de Villarceaux, le manoir et le « parterre sur l'eau ».
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/f1/Domaine_de_Villarceaux.jpg


Domaine « éco-géré » par le Conseil régional d'Île-de-France dans le cadre d'un bail emphytéotique de 99 ans avec la Fondation Charles Léopold Mayer pour le progrès de l'Homme, propriétaire des lieux, il constitue un ensemble unique par son vaste parc, ses jardins Renaissance, ses magnifiques perspectives dans un site vallonné, et la présence de deux châteaux, un manoir du XVIe siècle qui abrita les amours de Louis de Mornay, marquis de Villarceaux, et de Ninon de Lenclos, et un château de style Louis XV du XVIIIe siècle. Bassins et canaux sont alimentés par de nombreuses sources.

Le grand étang, le Vertugadin et le château du haut.
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/37/Domaine_de_Villarceaux_-_Gran...

La tour saint-Nicolas et le manoir de Ninon du XVIe siècle
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/96/Domaine_de_Villarceaux_-_La_t...

Durant le XVIIe siècle, Françoise d'Aubigné, future Madame de Maintenon y séjourna après la mort de son premier mari, le poète Paul Scarron, à l'invitation de ses amis Montchevreuil, cousins du marquis. Celui-ci soupira longtemps auprès d'elle et, assez bon peintre, fit d'elle un grand portrait nu - sans qu'elle ne pose pour lui - fort embarrassant pour elle. Le marquis y est représenté à ses côtés sous les traits d'un ange. Ce tableau, fort célèbre et osé pour l'époque, est aujourd'hui exposé dans la salle à manger du château XVIIIe siècle, dont les salons présentent une belle collection de meubles français du XVIIIe siècle.
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/dd/Domaine_de_Villarceaux_-_Chât...
55Auteur     (491382) 27 Nov 12 08:28

CommentaireUne curiosité:

Datant du XIIIème siècle, voici, à Balizy, au sud-ouest de Paris,

le plus vieux pont d'Ile-de-France, le Pont des Templiers,,

bâti par cet ordre religieux et militaire,

issu de la chevalerie chrétienne du Moyen-Age.

.•:*´¨`*:•.☆
56Auteur     (609042) 27 Nov 12 12:00

CommentaireSitué au sud-ouest de Paris, voici

le château de Baronville, situé sur la commune de Béville-le-Comte.

Sa construction remonte au XVIIème siècle.

Classé aux Monuments Historiques, il a accueilli de nombreuses personnalités et est le lieu de tournage de films.

☆•:*´¨`*:•.
57Auteur     (609042) 28 Nov 12 07:28

CommentaireAujourd’hui je vous présente Jouy-le-Moutier. Cette commune se situe sur la rive droite de l'Oise, à trente kilomètres au nord-ouest de Paris. Elle fait partie de la ville nouvelle de Cergy-Pontoise.

J’aime bien son église Notre-Dame-de-la-Nativité-Saint-Leu . Elle est le fruit de six campagnes de construction distinctes du début du XIe siècle jusqu'au XVIe siècle. Elle est de plan cruciforme classique et se compose d'une nef de trois travées avec ses bas-côtés ; d'un transept non saillant ; d'un chœur au chevet plat avec ses deux collatéraux ; d'un clocher central s'élevant au-dessus de la croisée du transept et d'un grand porche devant le bas-côté nord.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/10/JouyLeMoutier_%C3%A9glise.JPG

Le clocher est l'élément roman le plus significatif qui subsiste. Il se distingue par ses deux étages similaires, ajourés de deux étroites baies abat-son gémelées par face. Les arcades plein cintre sont cantonnées de colonnes à chapiteaux sculptés en feuillages, et surmontées d'archivoltes reposant sur le même type de colonne, celle au centre étant commune aux deux archivoltes. En outre, chaque face du clocher est également flanquée de deux colonnes (simples fûts sans chapiteaux au premier étage), auxquelles s'ajoutent des colonnes à chacun des quatre angles du clocher. La flèche est une pyramide octogonale en pierre, décorée d'écailles. Elle est flanquée de quatre clochetons coniques aux angles:

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/83/Jouy-le-Moutier_(95),_%C3%89g...

Le chœur gothique date de la période de 1220 à 1240 et constitue un ensemble homogène avec ses collatéraux. Hormis la grande verrière du chevet, les baies sont encore des lancettes simples flanquées de colonnes, ogivales sauf pour les fenêtres hautes du chœur, qui sont plein cintre et en grande partie occultées par les toits en appentis des collatéraux. Fait plutôt rare, les croisillons du transept sont également couverts de toits en appentis, ce qui a permis de ne pas obstruer le premier étage du clocher.

Au XVIe siècle, la nef est reconstruite, les toitures des bas-côtés du XIIe siècle rehaussées et le portail nord construit. Les baies du XIIe siècle à lancette simple ont toutefois été conservées. La nef est éclairée au nord et au sud par trois arcades en cintre surbaissé, deux fois plus larges que hautes, pourvues de remplages flamboyants.


Ce qui est intéressant aussi à Jouy-le-Moutier, c’est le menhir au lieu-dit les Grandes Pierres (classée monument historique par arrêté du 13 juillet 1976): Il se situe dans un bois privé près de la limite nord de la commune avec Vauréal. Mesurant 2,55 m sur 3 m, ce mégalithe en grès n'a été découvert par les archéologues qu'en 1874. Dèja fortement incliné à cette époque, le menhir c'est entièrement couché depuis et n'est donc plus reconnaissable comme tel. (Wikip.):

http://img.over-blog.com/500x375/4/44/69/24/Etapes/Menhir-de-Jouy-le-Moutier-1.j...
58Auteur     (236327) 28 Nov 12 09:52

CommentaireL'Isle-Adam est une ville francilienne du centre nord du Val-d'Oise située sur la rive gauche de l'Oise à vingt-cinq kilomètres à vol d'oiseau au nord-nord-ouest des portes de Paris.

Logée entre la vallée de l'Oise à l'ouest et, aux trois autres points cardinaux, la forêt de L'Isle-Adam, la ville a été le fief puis le lieu de villégiature de certaines des plus grandes familles de la noblesse française avant de devenir au XIXe siècle une ville bourgeoise attirant les habitants de Paris et de nombreux artistes. Elle est aujourd'hui un prospère chef-lieu de canton à l'extrême nord de l'aire urbaine de Paris, aux portes du Parc naturel régional du Vexin français, du Pays de France et de la Picardie.

Sa plage
passe aujourd'hui pour la plus grande plage fluviale de France, mais est en réalité une piscine d'été à proximité immédiate de l'Oise: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/bc/L%27Isle-Adam_%2895%29%...

Voici l‘écluse sur l'Oise au niveau de la ville: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/e6/L%27Isle-Adam_-_Oise_-_Ecluse...

J’aime bien l’église St-Martin de l’Isle-Adam . La tour élevée en 1869 est une copie de celle de la Trinité à Paris.

L‘archivolte du portail est particulièrement impressionnante.

Je trouve très intéressant aussi le pavillon chinois de Cassan au nord-est de la ville. Surgissant d'un étang, cette « fabrique » agrémentait le parc « anglo-chinois » de Cassan, domaine du financier Bergeret (1715-1785), amateur d'art et protecteur de Fragonard. Gaiement bigarré de rouge, de vert, d'ocre clair, le pavillon s'élève sur un socle de pierre abritant sous ses voûtes le déversoir des étangs et des canaux du parc. La grille, placée devant le pavillon en 1971, est l'ancienne grille d'accès au domaine de Cassan, achetée en 1905. Elle provient de l'ancien hippodrome de la place de Clichy, à Paris, aujourd'hui disparu:
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/0/0b/L%27Isle-Adam_-_Grille_du_par...

Le toit en pagode, soutenu par un péristyle de huit colonnes de bois, masque les coupoles imbriquées, formant lanterne, couvrant la salle décorée de toiles peintes. Au sommet de l’édifice un mât supporte une série d’anneaux lestés de clochettes de bronze:
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/5d/L%27Isle-Adam_%2895%29%...

Selon sa généalogie, l‘écrivain Villiers de L'Isle-Adam, qui a joué un grand rôle dans la naissance du symbolisme français, appartient à l'ancienne et illustre famille des Villiers, seigneurs de l'Isle-Adam, race chevaleresque à laquelle appartenait notamment Philippe de Villiers de L'Isle-Adam, grand-maître de l’ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem (1521-1534) (Wikipedia)

Pour terminer, voici un bel endroit des environs: l‘étang de la garenne: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c9/%C3%89tang_de_la_garenn...
59Auteur     (236327) 29 Nov 12 08:08

CommentaireDie Gemeinde Haute-Isle

befindet sich 65 Kilometer westlich von Paris, im Tal der Seine und auf der Ebene über der Seine, auf dem Foto links von der Seine-Biegung: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/75/Paysage_La_Roche_Guyon....

Sie ist deshalb erwähnenswert, weil hier bis im 19. Jahrhundert die Bewohner des Ortes nahezu vollständig in den Behausungen lebten, die sich in den Kalkhängen der Seine befanden. (village troglodytique): http://fr.wikipedia.org/wiki/Habitat_troglodytique

http://p6.storage.canalblog.com/66/75/649599/54757776.jpg

Das kleine Bild zeigt einen „colombier“, (Taubenschlag) in dem Kalkhang: http://farm2.staticflickr.com/1060/843487790_f28e86335a_m.jpg

Die Höhlenkirche ist heute noch ein sehenswerter Überrest dieser Zeit:
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/9d/Haute-Isle_%C3%89glise_de_l%2...

Hier ein Blick in das Innere der Höhlenkirche: http://www.thearttribune.com/IMG/jpg/Eglise_Haute-Isle_Interieur.jpg
60Auteur     (491382) 29 Nov 12 11:49

CommentaireLe château de Breteuil est un château du XVIIe siècle situé sur la commune de Choisel (Yvelines) à 35 kilomètres au sud-ouest de Paris, dans la haute vallée de Chevreuse.

Restauré à partir de 1969 par l'actuel marquis de Breteuil et son épouse, le château (entré dans la famille en 1712) est aujourd'hui ouvert aux visites, le parc s'enrichissant d'aires de détente: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/9f/Breteuil_chateau_cote_p...

À partir de 1967, le château a été restauré par Henri-François, marquis de Breteuil, et la marquise, son épouse née Séverine Decazes de Glücksberg, et ouvert à la visite du public. Outre les scènes historiques, plusieurs scènes de personnages et d'automates ont été créées par Janie et Armand Langlois sur le thème des contes de Perrault.(Guide Vert).

On admire particulièrement, grâce à des effets lumineux, la table de Teschen , guéridon incrusté de pierres dures, de gemmes et de bois pétrifiés. Ce joyau fut offert par l'impératrice Marie-Thérèse à Louis-Auguste de Breteuil (1730-1807), médiateur heureux au traité de Teschen (1779), qui mit fin à un grave conflit régional entre l'Empire et la Prusse.

Un ouvrage collectif somptueux et savant raconte en détails l'histoire de la table de Teschen, ce joyau aussi connu comme la table de l'Europe: http://www.lefigaro.fr/arts-expositions/2012/09/13/03015-20120913ARTFIG00412-un-...

Henri-François de Breteuil ouvre les portes de sa demeure ... un déluge de moments historiques, d'émotions, d'informations en jaillit : les amours de Madame du Châtelet avec Voltaire, l'affaire du collier de la Reine, la visite de Marcel Proust, les séjours des Princes de Galles, la table de Teschen dite Table de l'Europe:
http://www.dailymotion.com/video/xgr25t_abb-reportages-breteuil-a-la-recherche-d...
61Auteur     (236327) 29 Nov 12 19:40

CommentaireSitué au sud de Paris, voici le

château de Chamarande, classé Monument Historique.

De style Louis XIII,
le château
est un quadrilatère entouré de douves; il comprend un logis, lui-même flanqué latéralement par les communs.

Le château est entouré d'un très joli parc avec une pièce d'eau ayant la particularité d'avoir une île en son centre.

En saison, de mai à octobre, des festivals sur le conte, la musique, la danse, le cinéma ainsi que des rendez-vous autour des jardins et du patrimoine sont organisés dans le parc du domaine.

.•:*´¨`*:•.☆
62Auteur     (609042) 30 Nov 12 06:43

CommentaireMeaux se situe à 41 kilomètres à l'est de la cathédrale Notre-Dame de Paris (point zéro des routes de France) et à 42,3 km au nord de Melun (préfecture de Seine-et-Marne). La commune est installée dans une cuvette, creusée dans le plateau de la Brie par la Marne.

Jacques Bénigne Bossuet (http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques-B%C3%A9nigne_Bossuet ), surnommé l'Aigle de Meaux, fut évêque de Meaux de 1681 à 1704.

Le monument le plus intéressant de Meaux, c’est certainement la cathédrale. Commencés à la fin du 12e siècle, les travaux s'étalèrent jusqu'au 16e siècle, marquant chaque époque du style gothique.

La façade (14e-16e s.) est de style gothique flamboyant. La tour de gauche est la seule terminée. Celle de droite, simple clocher de charpente, est appelée la tour Noire à cause de son revêtement de bardeaux sombres. La pierre calcaire employée dans la construction s'est effritée et la décoration a beaucoup souffert. Les mutilations, dues aux guerres de Religion, sont venues s'ajouter aux effets des intempéries.

L'intérieur de la cathédrale , non restauré depuis le 18e s., contraste avec l'extérieur, si fortement érodé. Le vaisseau, haut, très clair , impressionne. Les doubles collatéraux sont d'une élévation exceptionnelle.

Le fond des transepts, particulièrement du croisillon Sud, offre une magnifique composition du 14e siècle. Le style gothique rayonnant le plus évolué y déploie sa richesse élégante : au-dessous d'une immense verrière court un triforium ajouré si finement qu'il ne coupe pas la perspective des lancettes. Le chœur, également rayonnant, est fort beau avec ses doubles bas-côtés et les cinq chapelles de son abside. A gauche du choeur, jolie porte Maugarni, du 15e siècle. (Guide Vert)

Deux verrières
:
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/d0/Meaux_Verri%C3%A8re_1867_3080...
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/ed/Cath%C3%A9drale_de_Meaux_Vitr...

Visite virtuelle de la cathédrale de Meaux et un jeu: http://www.iledefrance.fr/patrimoines-et-inventaire/actualites/evenement/visite-...

Je reviendrai à Meaux dans une contribution ultérieure afin de vous présenter le palais épiscopal, Le Vieux Chapitre et le fameux brie de Meaux.
63Auteur     (236327) 01 Dec 12 09:12

CommentaireA Meaux (voir la contribution 63) c’est l‘ancien évêché qui est presque aussi intéressant que la cathédrale. Une de ses faces s'ouvre sur la cour , mais la façade d'apparat donne sur le jardin. Le musée Bossuet a été installé dans les appartements de cet ancien palais épiscopal.

L'édifice a été bâti au 12e siècle et modifié au 17e siècle. Au rez-de-chaussée, les deux belles salles voûtées (salle capitulaire et salle de l'Officialité) élevées au 12e s. abritent un musée lapidaire (dalles funéraires de chanoines) ; la crypte de la chapelle présente une sélection des Antiquités préhistoriques et gallo-romaines de la région. Dans ces salles se sont sans doute déroulées les nombreuses conférences et conciles de Meaux, en particulier les entretiens de 1229 qui, au terme de la Croisade des Albigeois, préparèrent la réconciliation du comte Raymond VII de Toulouse avec l'Église, au prix du rattachement du Bas-Languedoc à la Couronne.

On pénètre dans les Grands appartements par la salle des Synodes. Dans la chambre de Bossuet, portrait de l'évêque par Mignard et souvenirs du passage de la famille royale, la nuit du 24 au 25 juin 1791, reconduite sous escorte à Paris après l'échec de la fuite de Varennes.

Dans la gracieuse chapelle gothique, on peut admirer la tête d'Ogier le Danois (le valet de pique de nos jeux de cartes), fragment d'un gisant du 12e siècle.

Affectant la forme d'une mitre d'évêque , le jardin fut dessiné à la française par Le Nôtre. Un escalier monte à la terrasse formant chemin de ronde sur les anciens remparts.


Le Vieux Chapitre de Meaux serait à l'origine l'ancienne grange aux dîmes du chapitre (13e s.); l'escalier couvert qu'il présente à l'extérieur date de la Renaissance. Le rez-de-chaussée, relié à la cathédrale par une galerie de bois, sert de sacristie et de chapelle-annexe. (Guide Vert)

Et voici, pour terminer, le fameux brie de Meaux: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/da/Brie_de_Meaux_close.jpg...

Bon appétit!
64Auteur     (236327) 02 Dec 12 08:02

CommentaireEnghien-les-Bains [ɑ̃.ɡɛ̃.le.bɛ̃]1 est une commune du département du Val-d'Oise, dans la région Île-de-France, en France. Elle se situe à onze kilomètres au nord de Paris.

Commune créée en 1850, unique station thermale d'Île-de-France, avec son lac et son casino, le premier de France en chiffre d'affaires et le seul à moins de cent kilomètres de la capitale, cette ville au caractère résidentiel et commercial affirmé occupe aujourd'hui encore une place à part dans la banlieue nord de Paris.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Enghien-les-Bains


Bilder:

Le front du lac vu de la terrasse du casino
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/71/Enghien-les-Bains_-_Front_du_...

Die Uferpromenade
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/30/EnghienLesBainsQuaiCasino.jpg

Die Schwaneninsel
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/ed/Ile_des_cygnes_pano2_lac_d_En...

Haus Rococo in der Rue du Général-de-Gaulle
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/93/Enghien-les-Bains_-_immeuble_...

Die Mediathek George Sand
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/76/Enghien-les-Bains_-_mediatheq...

Der Rosengarten (Jardin des Roses)
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/4d/Enghien-les-Bains_-_Jardin_de...
65Auteur     (491382) 02 Dec 12 16:38

CommentaireVoici l'un des

plus beaux petits villages français
.

Située dans l'Oise, au nord de Paris, cette petite

cité médiévale
perchée sur une butte, et datant environ de l'an 900, a inspiré de nombreux peintres.

L'on y célèbre chaque troisième dimanche de juin la fête des roses.

Mais Gerberoy est célèbre pour son architecture et son remarquable fleurissement.

Les maisons de Gerberoy se caractérisent par leur torchis et leurs colombages, ainsi que par leur hourdis en briques.


Un joyau en Picardie
...

☆•:*´¨`*:•.
66Auteur     (609042) 03 Dec 12 10:42

CommentaireBougival:
http://www.flickr.com/photos/7208148@N02/4970394582/
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/34/Alfred_Sisley_018.jpg

La maison de Tourgueniev:
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/46/Chalet_d%27Ivan_Tourgueniev.j...
http://www.tourgueniev.fr/turgenev_par_pauline.gif

En face de celle de la cantatrice Pauline Viardot, son grand amour:
http://farm7.staticflickr.com/6233/6236697623_1582b18ec2_z.jpg
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/64/Pauline_Viardot-Garcia_3.jpg

http://fra.1september.ru/article.php?ID=201001014

Et qu'est-il advenu de tout ce que j'espérais ? Maintenant que sur ma vie commencent déjà à passer les ombres du soir, que me reste-t-il de plus frais, de plus cher que les souvenirs de cet orage d'un matin de printemps vite enfui ?
67Auteur     (601872) 03 Dec 12 15:28

CommentaireWie anschaulich, oopsy, deine Präsentation von Enghien-les-Bains!

Wie farbenprächtig, Isabelle, die auch musikalisch eindrücklich unterlegten Videos zu Gerberoy!

Wie reichhaltig, Clélia, dein Beitrag zu Bougival!

Wir sehen: Die Kostbarkeiten um Paris herum stehen oft denen der Hauptstadt nicht nach ...
68Auteur     (236327) 03 Dec 12 18:20

CommentaireMa présentation de Meaux (63 + 64) n‘était pas complète et je tiens à rajouter les informations suivantes:

1) La Moutarde de Meaux est très prisée, par exemple pour un pot-au-feu. Elle est constituée d’un assaisonnement avec la graine de « sinapis nigra » broyée avec de l’eau, du vinaigre et des aromates. Entre également dans sa composition, la graine de sénevé et du tégument de moutarde (enveloppe de la graine) ainsi que des épices sur lesquelles le détenteur de la recette s’est refusé à nous donner le moindre détail …

http://www.google.fr/search?q=moutarde+de+meaux&hl=de&tbo=u&tbm=isch...

Son origine se perd dans la nuit des temps, puisque déjà dans l’Antiquité elle était connue et fort prisée des gourmets et des épicuriens. A l’époque, la moutarde de Meaux était préparée exclusivement par les religieux meldois. Il s’agissait très exactement de la même moutarde que nous pouvons trouver aujourd’hui sous le nom de moutarde de Meaux Pommery.


2) Et le 11 novembre 2011 a été inauguré à Meaux le Musée national de la Grande Guerre, musée consacré à la Première Guerre mondiale, et spécialement aux deux batailles de la Marne (1914 et 1918): http://fr.wikipedia.org/wiki/Mus%C3%A9e_de_la_Grande_Guerre

Il parait que ce musée est très bien conçu et qu’il il pourrait aussi intéresser les jeunes. Fort d'une collection unique en Europe, il propose une vision nouvelle du premier conflit mondial [ 1914-1918 ], à travers une scénographie innovante illustrant les grandes mutations et bouleversements de la société qui en ont découlé. Un patrimoine exceptionnel à transmettre aux nouvelles générations. C’est un musée d'histoire et de société, pour découvrir des épreuves passées, mieux comprendre la société d'aujourd'hui et construire le monde de demain.

http://www.museedelagrandeguerre.eu/sites/default/files/imagecache/_mggm_carrous...

Voici le site de ce musée: http://www.museedelagrandeguerre.eu/
69Auteur     (236327) 04 Dec 12 08:49

CommentaireSituée sur la rive gauche de la Seine, Bray-sur-Seine est la petite capitale de la Bassée, plaine alluviale facilement inondable, où se traîne la rivière mais aussi coulée de verdure riche de prairies d'élevage, de peupleraies, de pépinières, etc.

Les silos à grains de Bray-sur-Seine se situent à proximité d’une sucrerie implantée en bordure de la Seine dès le XIXe siècle. Ces installations témoignent de la place de l’industrie agroalimentaire en Seine-et-Marne. Elles côtoient également une maison en pans de bois protégée au titre des Monuments historiques.: http://www.iledefrance.fr/typo3temp/pics/fe602d097a.jpg

Une belle maison
à colombage: http://fr.topic-topos.com/image-bd/france/77/maison-bray-sur-seine.jpg

Bray-sur-Seine possédait une confrérie Saint-Nicolas. Cette statue d'art populaire est placée dans une niche d'une maison de l'ancienne rue Saint-Nicolas, située dans le quartier où logeaient les mariniers et les pêcheurs. Saint Nicolas, dont le culte apparaît dans l'Église grecque en 270, devient très tôt le patron des marins et des voyageurs. Selon la légende, il calme les tempêtes et effectue des miracles liés en particulier à la mer.

L‘église de Bray , de structure romane, présente intérieurement un cachet rustique: large vaisseau couvert d’une voûte en carène et, surtout, curieux déambulatoire plafonné. Le bas-côté gauche, couvert de voûtes d'ogives et traité à la manière de la Renaissance (chapiteaux et colonnes à l'antique), contraste avec le bas-côté droit simplement voûté en carène: http://mw2.google.com/mw-panoramio/photos/medium/23111364.jpg
70Auteur     (236327) 04 Dec 12 16:46

CommentaireVoici un autre petit village situé au sud de Paris, dans le département du Loiret:

la petite cité de
Yèvre-le-Châtel fait partie des Plus Beaux Villages de France.

Le site est mentionné dès 52 avant J.C.

L'on peut visiter un château-fort en ruines et deux églises.

La visite du village.

est un enchantement.

.•:*´¨`*:•.☆
71Auteur     (609042) 06 Dec 12 07:02

CommentaireIsabelle: le fil dans son ensemble et tes contributions en particulier sont ravissants.

Montmorency (située à environ treize kilomètres au nord des portes de Paris) et le souvenir de Rousseau:

Rousseau habite dans cette petite maison entre le 15 décembre 1757 et le 9 juin 1762. C’est peut-être la plus heureuse période de sa vie.
"Je trouvais… le moyen de me faire, d’une seule chambre au premier, un appartement complet composé d’une chambre, d’une antichambre et d’une garde-robe. Au rez-de-chaussée étaient la cuisine et la chambre de Thérèse**." *

Galerie de photos:
http://museejjrousseau.montmorency.fr/fr/collections/galerie/photos-mont-louis

*Tiré de:
http://www.terresdecrivains.com/Jean-Jacques-ROUSSEAU,168

**http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie-Th%C3%A9r%C3%A8se_Le_Vasseur
72Auteur     (601872) 06 Dec 12 11:06

CommentaireLa petite commune de

Saint-Loup-de-Naud,

au sud-est de Paris est célèbre pour son prieuré bénédictin, but d'un important pèlerinage en l'honneur des reliques de Saint-Loup, évêque de Sens.
Le prieuré fut ruiné par les Anglais en 1432 et par les protestants en 1567.

Le village conserve une

église romane des XIe et XIIe siècles,

considérée comme l'un des plus beaux édifices romans d'Île-de-France.
Elle possède une nef en berceau et un portail en style gothique primitif avec un remarquable tympan sur lequel trône un Christ en majesté entre les symboles des évangélistes.

☆•:*´¨`*:•.
73Auteur     (609042) 07 Dec 12 11:44

CommentaireVous connaissez tous le brie comme fromage, mais connaissez-vous aussi Brie-Comte-Robert?

Robert, comte de Dreux, seigneur de Brie, frère de Louis VII, donna son nom à la ville au 12e siècle et fit construire le château fort dont les ruines, entourées de fossés en eau, ont été aménagées aujourd'hui en jardin public.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/da/Bie-comte_robert-chateau.jpg

L‘église St-Étienne, gothique, présente un aspect d'ensemble imposant avec son clocher évidé laissant passer la lumière et la perspective de ses arcs-boutants: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/33/L%27Eglise_de_Brie.jpg

L'édifice fut commencé par l'Est au 13e siècle ; son chevet plat est percé d'une grande rose et d'une galerie à claire-voie. La façade Ouest, moins homogène, présente un portail principal (13e s.), nu, surmonté d'une galerie et d'une rose Renaissance: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/1f/Brie-comte_robert-eglise.jpg

Cette église compte un certain nombre de vitraux classés au titre d'objet en 1840:
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/aa/Brie-Comte-Robert_%2877%29_Eg...

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b5/Brie-Comte-Robert_%2877%29_Eg...

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/f0/Brie-Comte-Robert_%2877%29_Eg...
74Auteur     (236327) 08 Dec 12 14:32

CommentaireAmbleville est une commune française, située dans le département du Val-d'Oise. Le village se situe dans le Parc naturel régional du Vexin français, à environ 60 kilomètres de Paris.

Son château date du règne de Charles IX:

http://webtournaire.com/vignettes/parapente_paramoteur/Ambleville%20(5).jpg

Il fut construit par Jean Grappin pour la famille de Mornay. L'édifice fut agrandi au cours du XVIIe siècle et est entouré de nos jours d'un beau jardin à l'italienne, retenu pour le pré-inventaire des jardins remarquables:

http://1.im6.fr/03C0021C05340888-c2-photo-oYToyOntzOjE6InciO2k6OTYwO3M6NToiY29sb...

Une seule fois par an, entre mars et avril, l’éclosion de 8700 narcisses permet l’apparition éphémère d’un échiquier géant, dans le jardin du Soleil:

http://dominique.digeon.pagespro-orange.fr/pages/echecs/images_echecs/d%E9coupes...

http://dominique.digeon.pagespro-orange.fr/pages/echecs/images_echecs/d%E9coupes...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ambleville_%28Val-d%27Oise%29
75Auteur     (236327) 10 Dec 12 09:38

CommentaireWy-dit-Joli-Village

ist eine französische Gemeinde mit rund 300 Einwohnern im Département Val-d’Oise. Der Name des Ortes setzt sich zusammen aus Wy (für lateinisch vicus, Gehöft) und Joli-Village, das auf einen Ausruf des Königs Heinrich IV. zurückgeführt wird, der im Jahr 1590 bei einer Jagd gefragt haben soll: „Mais quel est ce joli village ?“ – „Was ist dies für ein schöner Ort.“

Sehr sehenswert ist dort dieser Herrnsitz (manoir) Hazeville aus dem Jahr 1560 : http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/2c/Wy_Manoir_d%27Hazeville_185.j...

La Wiki française dit de l‘église de Wy: „Elle a été consacrée vers 1255 mais contient encore des vestiges de l'église précédente. Au gré des campagnes de travaux successives, l'évolution de l'architecture gothique a laissée ses traces sur le bâtiment. Le clocher en bâtière s'élève au-dessus du croisillon sud du transept, disposition rare dans le Vexin français. Son deuxième étage avec deux baies abat-son plein cintre et des pots-à-feu sur les extrémités des deux pignons laisse apparaître l'influence de l'architecture Renaissance.“ (http://fr.wikipedia.org/wiki/Wy-dit-Joli-Village )

Die Kirche: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/8d/Wy-dit-Joli-Village_%28...

Gegenüber der Kirche steht ein interessantes Werkzeug-Museum, entstanden aus einem alten Presbyterium des 18. Jh. Es enthält eine mittelalterlichen Schmiede an der Stelle römischer Thermen (mit Hypokaustum): http://www.ina.fr/art-et-culture/musees-et-expositions/video/PAC9407193784/wy-di...
76Auteur     (491382) 11 Dec 12 09:20

CommentaireJouy-en-Josas est située à quatre kilomètres au sud-est de Versailles et à 19 km au sud-ouest de Paris, en plein cœur de la vallée de la Bièvre: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/0/05/Jouy-en-Josas_Bi%C3%A8vre.jpg

Près de la moitié du territoire, soit environ 500 hectares, est couvert de bois.

La ville doit une certaine distinction à son noyau de maisons claires et bien ordonnées et à son cadre de grandes propriétés en partie sauvegardées après leur affectation à des centres d'études et de recherches (H.E.C.). Le bourg, jadis retiré, reçut les visites mémorables de Victor Hugo. Le professeur Calmette et le président Léon Blum y reposent.

En 1759, Christophe-Philippe Oberkampf, entrepreneur d'origine allemande, s'installe à Jouy-en-Josas pour y implanter sa manufacture de toiles peintes imprimées ou « indiennes ».

http://idata.over-blog.com/0/38/23/36/couture_3/motif_toile_de_jouy.jpg

La fabrication consacrée en 1783 par le titre de Manufacture Royale prend son essor : Oberkampf recrute en Suisse ses premiers ouvriers spécialisés, qui forment à leur tour des apprentis. A l'affût des progrès scientifiques et des innovations techniques, il envoie de nombreuses missions en Suisse, en Alsace, et même en Angleterre, par permission spéciale de Napoléon, à l’époque du blocus continental. Le grand manufacturier emploie jusqu'à 1 300 ouvriers, effectif exceptionnel pour l'époque.

Ce sont surtout la variété de ses motifs imprimés qui ont fait sa renommée, et ce grâce à des artistes, des peintres reconnus, comme Jean-Baptiste Huet.

Toile de Jouy tendue sur un fauteuil: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/61/Toile_de_jouy.jpg

La technique utilisée pour l'impression était, dans un premier temps, l'application sur les toiles de coton pré-traitées de planches de bois gravées et enduites de teinture. Dix ans plus tard, en 1770, les planches de bois furent remplacées par des plaques de cuivre flexibles, ce qui a permis de les disposer sur des tambours cylindriques et ainsi d'augmenter la production en la mécanisant.

http://www.bineau.fr/1717-2657-bineau_prod_zoom/toile-de-jouy-st-honore.jpg

Les toiles étaient étendues dans les prairies autour de la manufacture, plusieurs fois selon l'avancement de la production, après le lavage des toiles dans la Bièvre, puis après l'application des produits de fixation, enfin après la teinture.

http://www.sis-art.com/galerie/Toile_de_Jouy_1994.jpg

Les pertes commerciales entraînées par les guerres napoléoniennes, l'invasion étrangère à laquelle Oberkampf ne survit pas, le développement de manufactures concurrentes (plus de 300 en 1815) portent des coups très durs à l'usine. Il faut liquider la Société en 1843.

Ce que l'on appelle aujourd'hui toile de Jouy n'est en fait qu'une petite partie des productions de la manufacture. Oberkampf produisait également des tissus polychromes dont les décors, témoins des goûts du temps, étaient somptueux.

Le château de l'Églantine, musée de la toile de Jouy: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/d8/Jouy-en-Josas_Ch%C3%A2teau_%C...

Les fervents de Victor Hugo pourront faire un court pèlerinage: Dans la rue Victor Hugo, une plaque signale la petite maison louée par le poète pour Juliette Drouet en 1836. (Guide Michelin)
77Auteur     (236327) 11 Dec 12 17:48

CommentaireChars

est une commune française, située dans le département du Val-d'Oise et la région Île-de-France.

Chars se trouve dans le périmètre du Parc naturel régional du Vexin français.

Die Kirche ist hier zu bewundern:
Siehe auch: ∩∩∩ l’art roman ∩∩∩ Teil 3 / partie 3 # 218
78Auteur     (491382) 12 Dec 12 16:30

CommentaireMilly-la-Forêt est une jolie commune au sud de Paris qui possède une

halle remarquable, construite en 1479 et classée Monument Historique.

La halle de Milly-la-Forêt.

Nous reviendrons à Milly-la-Forêt car il y a d'autres curiosités à proximité.

.•:*´¨`*:•.☆
79Auteur     (609042) 13 Dec 12 16:33

CommentaireBarbizon, hameau dépendant de Chailly jusqu'en 1903 dans le département de Seine-et-Marne, fut un lieu de prédilection des peintres paysagistes. Le village garde le souvenir des artistes qui firent sa notoriété. Toutes proches, les futaies du Bas-Bréau rappellent cette époque où, aux dires des Goncourt, « chaque arbre semblait un modèle entouré d'un cercle de boîtes à couleurs ».

La forêt derrière le village, avec ses blocs erratiques: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/1c/BarbizonFor%C3%AAt.jpg/...

Le groupe de Barbizon: Rompant avec les conventions d'atelier et l'art officiel, les peintres de Barbizon sont des paysagistes travaillant « sur le motif » suivant l'exemple de deux grands aînés : Théodore Rousseau (1812-1867) et Jean-François Millet (1814-1875).

Jean-François Millet, La Récolte des pommes de terre (1855), Walters Art Museum, Baltimore: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c6/Jean-Fran%C3%A7ois_Mill...

Millet, Les Glaneuses
: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/ef/JEAN-FRAN%C3%87OIS_MILL...

Les paysans accueillent volontiers ces artistes en sabots, levés comme eux à l'aube et dont le génie facétieux égaie leurs noces et leurs fêtes. Conquis aussi par les beautés de la forêt et l'enjouement de cette petite société, qui devient internationale, les écrivains suivent : George Sand, Henri Murger, les Goncourt, Taine, etc. Barbizon restera désormais un endroit à la mode.

Coucher de Soleil de Théodore Rousseau, l'un des peintres de l'École de Barbizon: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/8c/Theodore_rousseau_-_por_do_so...

Barbizon est aujourd’hui une longue rue bordée d'hôtels, de restaurants et de villas. A chacune de ses demeures s'attachent les souvenirs des peintres qui y séjournèrent.

L‘ancienne auberge du Père Ganne
était le lieu de rendez-vous des artistes, qui y prenaient pension, l'auberge était déjà une curiosité montrée aux touristes vers 1850. La salle commune évoque encore un peu la vie à la fois besogneuse et insouciante des « peint'à Ganne », leurs facéties, leur manie de peindre toutes les surfaces offertes au pinceau, ainsi le buffet aux portes peintes de victuailles. La seconde salle est consacrée à des paysagistes contemporains.

Le musée de l'École de Barbizon est installé dans l'ancienne grange ayant servi d'atelier à Théodore Rousseau. Quelques œuvres originales de Rousseau, gravures de Diaz, Troyon, Charles Jacque, etc. y sont exposées. (Michelin).

Charles Jacque
: Laveuse de vaisselle. Eau-forte, c. 1840 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/37/Ch_Jacque_-_Vaisselle.jpg

http://www.google.fr/search?hl=de&gs_rn=1&gs_ri=hp&cp=14&gs_id=z...
80Auteur     (236327) 14 Dec 12 13:36

CommentaireMerci, mars, de nous avoir présenté le ravissant

village de Barbizon,

proche de Fontainebleau et de Milly-la-Forêt.

☆•:*´¨`*:•.
81Auteur     (609042) 14 Dec 12 17:55

CommentaireLa Chapelle Saint-Blaise-des-Simples, près de Milly-la-Forêt, est l'unique vestige d'une maladrerie.

Elle fut restaurée en 1959 et

décorée par Jean Cocteau qui dessina les vitraux et les fresques murales
.

Jean Cocteau y est enterré.

La Chapelle fait partie des Monuments Historiques
.

.•:*´¨`*:•.☆
82Auteur     (609042) 15 Dec 12 20:13

CommentaireTout proche de Milly-la-Forêt, caché dans la forêt, voici

le Cyclop de Jean Tinguely.

Cette œuvre d'art contemporain est une construction de métal s’élevant à vingt-deux mètres et pesant trois cents tonnes.


La face du Cyclop est recouverte de milliers d’éclats de miroirs qui scintillent et réfléchissent les mouvements naturels des arbres, des nuages, des visiteurs, les ombres et les lumières,
le jeu de l’eau sur la langue du Cyclop,

instaurant un dialogue permanent entre l’œuvre et la nature environnante
.

Imbriqués dans la sculpture, quatre chênes centenaires font partie intégrante de l’œuvre (wiki)

☆•:*´¨`*:•.
83Auteur     (609042) 16 Dec 12 11:30

CommentaireIsabelle, unsere letzten vier Beiträge haben sich alle mit Werken der Bildenden Kunst in der Île de France beschäftigt. Ich möchte bei diesem Schwerpunkt bleiben, indem ich Boussy-Saint-Antoine vorstelle:

C'est une commune située à vingt-trois kilomètres au sud-est de Paris - ou plus exactement de Notre-Dame, point zéro des routes de France. Un ancien domaine, en partie sauvegardé, fait de cette commune une clairière dans la banlieue urbanisée.

La mairie est installée dans la propriété habitée au siècle dernier par la famille Dunoyer de Segonzac. Le peintre André Dunoyer de Segonzac (1884-1974) y passa les étés de sa jeunesse. Voici trois de ses tableaux:

http://www.artvalue.com/photos/auction/0/38/38718/dunoyer-de-segonzac-andre-1884...

http://lpblanc.blog.espresso.repubblica.it/photos/uncategorized/2007/10/07/image...

http://france.jeditoo.com/Paca/Picts/var/St%20Tropez/tableaux/baie-des-canebiers...

Le musée Dunoyer de Segonzac, aménagé dans la chambre natale de l'artiste, conserve surtout des témoignages de l'œuvre gravé du grand illustrateur de la campagne d'Ile-de-France et du « maquis » de St-Tropez (qu'il fut parmi les premiers, avec Colette, à découvrir).

Le Vieux pont est l'un des nombreux ouvrages d'art anciens franchissant encore l'Yerres. Il remonte au moins au 15e siècle. Appelé aussi pont de la Reine Blanche ou de la Dame Blanche, il est constitué de quatre arches plein cintre . La photo montre bien que chaque arche repose sur de larges culées flanquées de contreforts.

A 4 km au Sud-Est se trouve l‘ancien moulin de Jarcy, transformé en auberge et alimenté par l’Yerres: http://img.over-blog.com/640x427/3/03/41/94/Environs-de-Paris/Environs-de-Paris-...
84Auteur     (236327) 16 Dec 12 17:35

Commentairemars a écrit: "l‘ancien moulin de Jarcy, transformé en auberge et alimenté par l’Yerres"...

... et si tu traverses le pont, tu es sur la rue Boieldieu à Varennes-Jarcy où se trouve la maison de Boieldieu dont c'est le 237ème anniversaire aujourd'hui...

http://fr.topic-topos.com/villa-boieldieu-varennes-jarcy
85Auteur     (883871) 16 Dec 12 17:49

CommentaireMerci, mars, merci, Vronski, pour cette belle idée de balade à

l'ancien moulin de Varennes-Jarcy.

.•:*´¨`*:•.☆
86Auteur     (609042) 17 Dec 12 17:16

CommentaireOh, là, là! Toutes ces vieilleries…

Allez, un peu de moderne!

Tout près du Moulin de Varennes-Jarcy et de la maison de Boieldieu, se trouve au bord de l'Yerres, La Closerie Falbala, classée monument historique en 1998, de Jean Dubuffet (1901-1985).

http://imageshack.us/a/img593/9444/falbala.jpg

"Me voici à la fin lassé de toutes les images instituées : effigies humaines pour commencer, puis les arbres, les maisons, et tous les objets identifiables. Je ne crois plus au vieil inventaire des figures dans la forme desquelles on veut confiner le monde. Je veux remettre les choses à leur point zéro, avant l'institution d'aucun vocabulaire.

Je ne veux plus rien qui puisse porter un nom, je veux me libérer de la vieille nomenclature dont on voulait me faire croire qu'elle répertoriait la réalité.

Je veux transporter ma vision de ce qui nous entoure dans un registre tout autre, je veux vivre désormais dans une réalité de rechange. Je ne veux plus qu'elle me soit donnée, je veux la faire à mon aise."
87Auteur     (883871) 17 Dec 12 23:41

CommentaireMerci, Vronski, pour cette architecture moderne!

Faisons une petite halte à Montgeron, petite commune au sud-est de Paris:

Claude Monet - Coin de jardin à Montgeron

Château du Moustier

Moulin de Senlis, joli moulin à eau

☆•:*´¨`*:•.
88Auteur     (609042) 18 Dec 12 20:04

Commentaire… et tout près de Montgeron, au bord de l'Yerres - la ville d'Yerres!

Et son Abbaye Royale Notre-Dame, récemment restaurée...

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/48/Abbaye_Notre-Dame_d%27Yerres....

… et le parc et la maison du peintre Gustave Caillebotte (1848-1894). Voici ses périssoires sur l'Yerres (la périssoire est un canot long d'environ 3,5 mètres à 4 mètres pour la périssoire monoplace destinée à la ballade).

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/e8/G._Caillebotte_-_Les_Périssoi...
89Auteur     (883871) 18 Dec 12 21:40

CommentaireMerci, Vronski, pour Caillebotte. J'adore ce peintre. J'ai déjà présenté quelques-uns de ses tableaux, mais je ne me souviens plus exactement dans quel fil, probablement dans "La Vie Parisienne". Je me permets d'en poster trois autres ici:

http://uploads2.wikipaintings.org/images/gustave-caillebotte/richard-gallo-and-h...

http://www.cclarity.com/femme/CaillebottePortraitsCountry.jpg

http://artmight.com/albums/classic-g/Gustave-Caillebotte/Caillebotte-Gustave-The...
90Auteur     (236327) 19 Dec 12 16:32

CommentaireJouarre est situé sur le haut d'un coteau qui domine le dernier méandre décrit par le Petit Morin avant de se jeter dans la Marne.

Dès le 7e s. existaient à Jouarre deux abbayes, l'une, éphémère, d'hommes, l'autre de femmes. Celle-ci se soumet très tôt à la règle bénédictine et subsiste seule. Elle devient très florissante et les plus grandes dames de France, dont Madeleine d'Orléans, demi-sœur de François Ier, ne dédaignent pas le titre d'abbesse de Jouarre.

Très éprouvée par la guerre de Cent Ans, l'abbaye est plusieurs fois reconstruite, notamment au 18e s. La Révolution surprend à Jouarre une communauté unie et fervente, fidèle aux observances monastiques et toujours digne de l'éloge qu'en fait Bossuet : « Dieu aime Jouarre et les relations qu'on y contracte ont le caractère de l'éternité... ».

La tour est le dernier vestige de l'abbaye médiévale, elle formait le clocher-porche de l'église romane (12e siècle). Tronquée et très mutilée, elle a été intérieurement remise en valeur : trois belles salles voûtées superposées y reçoivent des souvenirs de l'abbaye et des expositions temporaires.

http://www.balades-en-brie.com/brie/jouarre/images/4126_tour_romane_Jouarre.jpg

La crypte se dresse derrière l'église paroissiale, au fond de la place St-Paul, au milieu de laquelle est érigée une croix monolithe du 13e s., présentant la Vierge au centre d'un motif en quadrilobe: http://www.ffct.org/bcn-bpf/departements/77/jouarre03.jpg

La crypte comprend en fait deux chapelles souterraines : la crypte St-Paul et la crypte St-Ébrégésile, mises en communication au 17e siècle.

La crypte St Paul (7e s.), nécropole de la famille des fondateurs, est l'un des monuments religieux les plus anciens de France. Elle est divisée en trois nefs par deux rangées de trois colonnes galloromaines, réemployées, de marbre, de porphyre ou de calcaire.

http://www.culture.fr/eve/multimedia/JEP-MUL63351-11_SIT_63351.jpg

http://fr.topic-topos.com/image-bd/france/77/crypte-saint-paul-jouarre.jpg

Les chapiteaux proviendraient d'ateliers pyrénéens contemporains. Près de l'entrée se voit le mur mérovingien qui présente un réseau décoratif de rectangles, carrés, losanges, etc.

Le plus beau tombeau est celui de saint Agilbert, évêque de Paris, frère de sainte Telchide :
http://idata.over-blog.com/0/21/89/67/christ/t__tra-jouarre.jpg

Le Christ trône au milieu des élus les mains levées en position d'orants. D'une galerie on peut admirer le panneau de tête du monument : le Christ entouré des symboles des Évangélistes.

La décoration la plus fouillée se présente sur le tombeau de sainte Telchide, première abbesse de Jouarre : entre les lignes d'une très belle inscription honorant les Vierges sages se succèdent de grandes coquilles marines: http://home.eckerd.edu/~oberhot/im-jouarre5.jpg

Sources: Guide Michelin - http://www.balades-en-brie.com/brie/jouarre/tour-romane.html - http://fr.wikipedia.org/wiki/Jouarre
91Auteur     (236327) 20 Dec 12 13:21

CommentaireBeaune-la-Rolande est une commune française située dans le département du Loiret.

Son église fut construite au cours des 12ème et 13ème siècles et dépendait jusqu'au concordat de 1801 du diocèse de Sens, dans l'Yonne.
Incendiée en 1428 par un allié des Anglais, Philippe d'Egreville, elle sera reconstruite 50 ans plus tard.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/97/France_Loiret_Beaune-la-Rolan...

Avant de pénétrer dans l'édifice par la façade nord, et de franchir la tour-porche du clocher, on remarque des fentes attestant de la présence d'un pont-levis ainsi que la fenêtre du guetteur. Autant de signes qui prouvent que la tour a été fortifiée.

A l'intérieur, trois nefs hautes et étroites et quatre belles chapelles latérales de style renaissance forment un ensemble monumental: http://images.patrimoine-de-france.com/thumb/590/7/742c7f63160d0b9eb53c59dad82c3...

Dans la dernière chapelle latérale à gauche on découvre un autel en bois doré du 17e s. enrichi de panneaux sculptés à sujets bibliques : http://www.pays-du-pithiverais.fr/pics_bdd/phototheque_fr_visuel_zoom_photothequ...

A la base d'une des colonnes, on peut admirer des étranges sculptures comme une tête de mort ou un petit être recroquevillé sur lui-même.

http://www.pays-du-pithiverais.fr/pics_bdd/phototheque_fr_visuel_zoom_photothequ...

http://www.petit-patrimoine.com/photos_pp/photo_pp_final/thumbs/sem_2012_1/45030...

Dans le mur sur lequel figure quelques fresques, s'ouvre une porte menant à la crypte ou église basse:
http://www.pays-du-pithiverais.fr/pics_bdd/phototheque_fr_visuel_zoom_photothequ...

http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php?id_pp=45030_2
92Auteur     (236327) 21 Dec 12 12:40

CommentaireMerci, mars, pour Beaune-la-Rolande.

Nous n'avons pas encore parlé des spécialités culinaires de la région Ile-de-France...

Pour commencer, je vous propose

le brie de Melun, fromage à base de lait de vache, à pâte molle à croûte fleurie. Avec du pain de campagne et un vin de Gaillac, c'est délicieux.

Melun, commune au sud-est de Paris.

.•:*´¨`*:•.☆
93Auteur     (609042) 22 Dec 12 19:09

CommentairePuiseaux est un actif centre céréalier du Gâtinais et fut un prieuré de l'abbaye parisienne de St-Victor, illustre foyer de théologie médiévale.

L'église du 13e siècle attire de loin l'attention par son clocher tors en vrille, très régulier, qui s'élève à 65 mètres de haut, tordu d'un huitième de tour.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/fa/Puiseaux_%C3%A9glise.jpg

La flèche elle-même mesure une trentaine de mètres. On a longtemps cru qu'il s'agissait d'une œuvre d'un maître charpentier, une étude récente montre qu'il serait dû à un mauvais séchage du bois formant le poinçon central. C’est vraiment curieux, je trouve.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/19/Puiseaux_clocher_tors.jpg

Le vaisseau, voûté d'ogives, comprend un transept assez élégant, avec sa rose et son fragment de triforium: http://tellmewhere.us/media/f/30AD0D59-E44B-469A-8F0F-0C12F3ED3880.jpeg

Sur le bas-côté droit s'ouvre une chapelle, aménagée en oratoire, conservant un Saint-Sépulcre du 16e siècle: http://tellmewhere.us/media/f/9555A184-4ACA-472B-9705-6BA681A89105.jpeg

Pour terminer, voici la halle intérieure: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/ce/Puiseaux_halle_int%C3%A9rieur...
94Auteur     (236327) 23 Dec 12 21:32

CommentaireJoyeux Noël à toutes et à tous !

☆•:*´¨`*:•.
95Auteur     (609042) 24 Dec 12 12:21

CommentaireLes porches gâtinais

Au sud de Fontainebleau, nombre de villages gâtinais offrent des églises simples et rustiques, bâties suivant un plan identique : nef unique, abside semi-circulaire, clocher à toit en bâtière flanquant le côté sud. Plusieurs de ces églises sont précédées de porches en pierre évidés d'une galerie d'arcatures et couverts d'un toit à pente unique. Vraisemblablement construits en série, au 12e siècle, ces porches rappellent l'intensité de la vie communautaire dans les campagnes de jadis. En voici deux exemples:

Mondreville: Beau porche roman, percé aussi de baies sur ses faces latérales.: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/d2/Mondreville_%C3%A9glise.JPG

Boësse: L'église, entourée d'une esplanade fleurie, est précédée par un porche évoquant, par son importance, une galerie de cloître: http://media.notrefamille.com/cartes-postales-photos/cartes-postales-photos-Porc...
96Auteur     (236327) 26 Dec 12 11:38

Commentaire"Il aimait l'aspect du mont Valérien, et, quelquefois, au coucher du soleil, il s'arrêtait à le considérer sans rien dire, non pas seulement pour y observer les effets de la lumière mourante au milieu des nuages et des collines d'alentours ..."
Jean-Jacques Rousseau par Jaques-Henri Bernardin de Saint-Pierre, in: Kristof Wachinger (Hg.), Gens de lettres. Begegnungen mit großen Franzosen. Deutscher Taschenbuchverlag, München, 2001, p. 46.


Le mont Valérien est une colline culminant à 162 mètres, située en Hauts-de-Seine sur les communes de Suresnes, Nanterre et Rueil-Malmaison, quelques kilomètres à l'ouest de Paris. Sa partie supérieure est occupée par la forteresse du Mont-Valérien1, construite à partir de 1841, où plus d'un millier d'otages et de résistants furent exécutés de 1941 à 1944, dont les 23 de l'Affiche rouge.

Bilder:

L'entrée de la forteresse du Mont-Valérien
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b6/Fort_Mont-Valerien_retouched_...

Le Mémorial de la France Combattante au Mont Valérien
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/27/Mémorial_de_la_France_Combatt...

La Défense vue du mont Valérien
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/d6/La_Défense_depuis_le_mont_Val...
97Auteur     (491382) 27 Dec 12 09:23

CommentaireMerci, oopsy, pour le Mont Valérien!

La Défense, à l'ouest de Paris,

est le premier quartier d'affaires européen par l'étendue de son parc de bureaux
.

.•:*´¨`*:•.☆
98Auteur     (609042) 27 Dec 12 19:39

CommentaireJe vous propose de faire une halte dans la

forêt de Fontainebleau, au sud-est de Paris.

☆•:*´¨`*:•.
99Auteur     (609042) 28 Dec 12 07:36

CommentaireQue de chemin déjà parcouru ensemble dans les environs de Paris !


☆•:*´¨`*:•. Ambleville, château *** nord de Paris•75
☆•:*´¨`*:•. Anet, château *** sud-ouest de Paris•21
☆•:*´¨`*:•. Auvers-sur-Oise, impressionnistes *** nord de Paris•16

☆•:*´¨`*:•. Balizy, pont *** sud-ouest de Paris•56
☆•:*´¨`*:•. Barbizon, village de peintres *** sud-est de Paris•80•81
☆•:*´¨`*:•. Baronville, château *** sud-ouest de Paris•57
☆•:*´¨`*:•. Beaune-la-Rolande, église *** sud de Paris•92
☆•:*´¨`*:•. Beauvais, cathédrale *** nord de Paris•39•40•41
☆•:*´¨`*:•. Boësse, église et porche remarquable *** sud de Paris•96
☆•:*´¨`*:•. Bougival, maison de Tourgueniev, maison de Pauline Viardot *** ouest de Paris•67
☆•:*´¨`*:•. Boussy-Saint-Antoine, mairie, musée, vieux pont *** sud-est de Paris•84
☆•:*´¨`*:•. Bray-sur-Seine, église, maisons à colombages, silos *** sud-est de Paris•70
☆•:*´¨`*:•. Breteuil, château *** sud-ouest de Paris•61
☆•:*´¨`*:•. Brie-Comte-Robert, château-fort, église *** sud-est de Paris•74

☆•:*´¨`*:•. Chaalis, abbaye *** nord de Paris•17
☆•:*´¨`*:•. Chamarande, château *** sud de Paris•62
☆•:*´¨`*:•. Champs-sur-Marne, château *** sud-est de Paris• 46•48
☆•:*´¨`*:•. Chantilly, château *** nord de Paris•26•27•30
☆•:*´¨`*:•. Chars, église *** nord de Paris•78
☆•:*´¨`*:•. Chartres, cathédrale *** sud-ouest de Paris•2•6•15•44
☆•:*´¨`*:•. Château-Thierry, château-fort *** nord-est de Paris•34
☆•:*´¨`*:•. Commelles, étangs, château de la Reine Blanche *** nord de Paris•38•42•43
☆•:*´¨`*:•. Courances, château *** sud-est de Paris•54

☆•:*´¨`*:•. Dampierre, château *** sud-est de Paris•51
☆•:*´¨`*:•. Dourdan, château-fort *** sud de Paris•37

☆•:*´¨`*:•. Enghien-les-Bains, station thermale, lac, casino *** nord de Paris•65
☆•:*´¨`*:•. Ermenonville, château, mer de sable *** nord de Paris•5•8•36

☆•:*´¨`*:•. Fontainebleau, forêt *** sud-est de Paris•99

☆•:*´¨`*:•. Gerberoy, classé dans plus beaux villages de France *** nord de Paris•66

☆•:*´¨`*:•. Haute-Isle, village troglodytique, site naturel préservé *** nord de Paris•60

☆•:*´¨`*:•. Jouarre, abbaye *** est de Paris•91
☆•:*´¨`*:•. Jouy-en-Josas, manufacture *** ouest de Paris•77
☆•:*´¨`*:•. Jouy-le-Moutier, église, menhir *** nord-ouest de Paris•58

☆•:*´¨`*:•. La Défense, quartier d‘affaires *** ouest de Paris•98
☆•:*´¨`*:•. Le Mont Valérien, forteresse et mémorial de la France combattante *** ouest de Paris•97
☆•:*´¨`*:•. L’Isle-Adam, écluse, plage, étang, pavillon chinois, *** nord-ouest de Paris•59

☆•:*´¨`*:•. Malmaison, château *** ouest de Paris•9
☆•:*´¨`*:•. Meaux, cathédrale, évêché, musée de la Grande Guerre *** est de Paris•63•64•69
☆•:*´¨`*:•. Melun, fromage de Brie *** est de Paris•93
☆•:*´¨`*:•. Milly-la-Forêt, halle, chapelle Saint-Blaise-des-Simples, le Cyclop *** sud de Paris•79•82•83
☆•:*´¨`*:•. Mondreville, beau porche roman *** sud de Paris•96
☆•:*´¨`*:•. Montagny-Sainte-Félicité, église *** nord de Paris•35
☆•:*´¨`*:•. Monte-Cristo, château *** ouest de Paris•52•53
☆•:*´¨`*:•. Montgeron, château, moulin *** sud-est de Paris•88
☆•:*´¨`*:•. Montmorency, maison de J.J. Rousseau *** nord de Paris•72
☆•:*´¨`*:•. Moret-sur-Loing, cité médiévale *** sud-est de Paris•14

☆•:*´¨`*:•. Nesles-la-Vallée, église *** nord-ouest de Paris•47

☆•:*´¨`*:•. Provins, cité médiévale *** est de Paris•12
☆•:*´¨`*:•. Puiseaux, église *** sud de Paris•94

☆•:*´¨`*:•. Royaumont, abbaye *** nord de Paris•28•29•33

☆•:*´¨`*:•. Saint-Loup-de-Naud, église romane *** sud-est de Paris•73

☆•:*´¨`*:•. Varennes-Jarcy, moulin, maison de Boïeldieu, closerie Falbala *** sud-est de Paris•84•85•86•87
☆•:*´¨`*:•. Vaux-de-Cernay, abbaye *** sud-ouest de Paris•22
☆•:*´¨`*:•. Versailles, château *** ouest de Paris• 1•7•10•11•13•18•19•24•95
☆•:*´¨`*:•. Versailles, Grand Trianon *** ouest de Paris•31
☆•:*´¨`*:•. Versailles, Hameau de la Reine *** ouest de Paris•20
☆•:*´¨`*:•. Versailles, Petit Trianon *** ouest de Paris•25
☆•:*´¨`*:•. Vigny, château *** nord-ouest de Paris•45
☆•:*´¨`*:•. Villarceaux, domaine *** nord de Paris•55
☆•:*´¨`*:•. Vulaines-sur-Seine, maison de Mallarmé *** sud-est de Paris•23

☆•:*´¨`*:•. Wy-dit-Joli-Village, village, manoir, église *** nord de Paris•76

☆•:*´¨`*:•. Yerres, abbaye royale, maison de Caillebotte *** sud-est de Paris•89
☆•:*´¨`*:•. Yèvre-le-Châtel, classé dans les plus beaux villages de France *** sud de Paris•71


Le temps de se reposer et ... je vous propose de continuer notre jolie promenade ...
100Auteur     (609042) 28 Dec 12 07:39

CommentaireLiebe Isabelle, vielen Dank für das Inhaltsverzeichnis !


Zu # 99: Fontainebleau, forêt

Aus dem Inhalt zu Verdis Don Carlos:

In einem eisigen Winterabend beklagen an Hunger leidende Holzfäller im Wald Fontainebleau ihre katastrophalen durch den spanisch-französischen Krieg verursachten Lebensbedingungen. Prinzessin Elisabeth de Valois von Frankreich trifft auf der Jagd mit ihrem Gefolge auf die Hungernden und verkündet ihnen die Unterzeichnung eines Friedensvertrags am selben Abend, der durch ihre Heirat mit Don Carlos, dem spanischen Thronfolger, besiegelt werden soll. Heimlich nach Fontainebleau gereist, wartet Don Carlos im Wald auf seine ihm versprochene Braut, die Prinzessin. Da die beiden sich noch nie gesehen haben, möchte er sie vor der Hochzeit inkognito kennenlernen. Elisabeth, die sich mit ihrem Pagen Thibault im Wald verirrt hat, trifft auf Don Carlos, der sich ihr zunächst als sein eigener Gesandter vorstellt und sich in sie verliebt. Sie ist gespannt auf ihren Verlobten, und als er ihr ein Bild von Don Carlos zeigt, sieht sie, dass er vor ihr steht. Sie gestehen sich ihre Liebe.
http://de.wikipedia.org/wiki/Don_Carlos_(Verdi)

Rolando Villazon in Fontainebleau
http://www.youtube.com/watch?v=d56XkGs6Q58
101Auteur     (491382) 28 Dec 12 09:19

CommentaireMerci beaucoup, Isabelle, pour ton deuxième récapitulatif de notre promenade dans les environs de Paris. Tu as raison: „Que de chemin déjà parcouru ensemble!“ Mais il reste encore de très belles choses à voir; je suis persuadé qu’on n’a pas encore présenté la moitié des joyaux de l’Ile de France, et c’est avec beaucoup de plaisir je continuerai cette jolie promenade.

J’ai un cousin qui habite Paris et qui adore se promener à vélo dans la forêt de Fontainebleau pour prendre l’air et surtout pour faire de très jolies aquarelles; j’en ai plusieurs à la maison. Il m‘a souvent parlé des beautés de cette forêt. C’est pourquoi je tiens à compléter les contributions d’Isabelle et d’oopsy (99 et 101) par un extrait de mon Guide Vert:

Cette splendide forêt s'étend sur 25 000 ha dont 20 000 ha sont domaniaux. L'antique forêt de Bière - le nom subsiste dans Chailly ou Fleury-en-Bière - fut de tout temps un magnifique terrain de chasse, à courre notamment. Les randonneurs et les amateurs d'escalade ont une prédilection pour ce massif: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/56/Fontainebleau_91_1.JPG

Le relief actuel de la forêt est caractérisé par des alignements parallèles de rides gréseuses orientées Ouest-Est. Ces rides seraient l'héritage d'une période de climat tropical (ère tertiaire) durant laquelle des vents violents auraient amassé, dans cette partie du Bassin Parisien, une succession régulière de dunes de sable. Plus tard, la concrétion superficielle de ces sables « de Fontainebleau » en une gangue de grès dur, puis l'ensevelissement de l'ensemble sous les dépôts de calcaire de Beauce ont consolidé et conservé, dans ses grandes lignes, ce relief mamelonné.

Lorsque la table supérieure de calcaire de Beauce est épargnée par l'érosion, les versants des vallons se couronnent de monts. Ces monts atteignent l'altitude maximum de 144 m et portent quelques-unes des plus belles futaies de la forêt.

Là où le calcaire a disparu, la carapace de grès apparaît : ce sont les platières ou landes, plateaux rocheux, couverts de bruyères et d'arbrisseaux, souvent fissurés et parsemés de mares: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/f7/Lande_de_la_for%C3%AAt_de_Fon...

Quand les fentes et les trous sont nombreux dans cette table de grès, les eaux s'y glissent et déblaient la couche de sable sous-jacente. La table fissurée, privée de soutien, s'écroule, formant de pittoresques amoncellements rocheux: les "rochers" de Fontainebleau:

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/99/Fontainebleau_apremont....

Quand l'érosion a balayé la table de grès et mis à nu le sable ou les marnes et calcaires de Brie sous-jacents on trouve des vallées ou des plaines dont l'altitude varie de 40 à 80 m. Des plantations de pins redonnent de la fécondité au sol et permettent ensuite la venue du hêtre qui, créateur d'humus, cédera à son tour la place au chêne, l'arbre forestier par excellence.

Forêt de Fontainebleau vers 1850, tableau de Carl Bodmer, membre du groupe de Barbizon (voir la contribution 80): http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/ae/Foret_de_fontainbleau_about_1...

à suivre ...
102Auteur     (236327) 28 Dec 12 14:46

CommentaireEt voici la suite annoncée:

Aménagement sylvicole de la forêt de Fontainebleau:

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/5b/Foret_Fontainebleau_aut...

La forêt est divisée en 747 parcelles, traitées en vue de fournir les plus beaux peuplements possibles. Les 9/10 de la forêt sont des futaies, le reste constitue des landes et des rochers. Les chênes rouvres occupent 8 000 ha, les pins sylvestres 7 500 ha et les hêtres 1 500 ha ; 416 ha sont des réserves biologiques.

Les sentiers Denecourt-Colinet
: Des sentiers conduisent les touristes au cœur des sites les plus célèbres:

http://farm4.staticflickr.com/3068/3075041390_284861891d_z.jpg?zz=1

Ils sont l'œuvre des « deux Sylvains », Denecourt et Colinet. Le premier, ancien soldat de la Grande Armée, déblaya des grottes, dégagea les plus beaux sites, traça 150 km de sentiers jalonnés. Sur des arbres ou des rochers bien choisis, des traits discrets surmontés de numéros (1 à 16) indiquent en bleu les principaux sentiers à suivre. Des lettres repères (rappelées dans le guide des Amis de la Forêt), des étoiles sont peintes aussi, en bleu, sur les curiosités consacrées. Colinet, ancien fonctionnaire des Ponts et Chaussées, poursuivit l'œuvre de son prédécesseur.
103Auteur     (236327) 29 Dec 12 09:17

CommentaireA l'est de Paris, à Nogent-sur-Marne, le

Pavillon Baltard
est l'unique pavillon conservé des

anciennes Halles de Paris, en fer, fonte et verre,
ce fameux 'Ventre de Paris' d'Emile Zola.

Il est classé Monument Historique

et est devenu une salle de spectacles.

.•:*´¨`*:•.☆
104Auteur     (609042) 30 Dec 12 19:58

Commentaire… et pas loin de là, au bord de la Marne, la Chocolaterie Menier (Moulin Saulnier à Noisiel).

Le moulin a été conçu par l'architecte Jules Saulnier et construit (1869-1872) par l'ingénieur Armand Moisant. C'est le premier bâtiment au monde à structure métallique apparente. Il est aussi caractérisé par les motifs de sa façade en carreaux de céramiques.

Depuis 1996, le site Menier est le siège de la division France de Nestlé.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/8d/Moulin_Saulnier.jpg
105Auteur     (883871) 30 Dec 12 21:14

CommentaireIch begrüße sehr eure Beiträge, Isabelle und Vronski, sie erweitern wieder unser Spektrum um wichtige Bereiche der "architecture civile". Auch ich will heute nicht nur Kirchen vorstellen, sondern auch ein Schloss, Bogenschießen und einen großen Dichter erwähnen:

Crépy-en-Valois
est une commune française située dans le département de l'Oise et la région Picardie. Sa visite permet de faire connaissance avec l'un des très vieux « pays » de France,

Pendant plus de deux siècles et demi, de 1328 à 1589 (date de l'assassinat d'Henri III), les descendants de Charles Ier, comte de Valois et frère de Philippe IV le Bel, se sont succédé sur le trône de France. Les derniers Valois, Charles VIII, François Ier, Henri II et Henri III, en même temps qu'ils ouvrirent la France aux influences artistiques de l'Italie — donc à la Renaissance —, œuvrèrent pour donner au pouvoir royal un caractère, nouveau, d'absolutisme.
Les comtes puis ducs de Valois firent de Crépy leur capitale. Un château érigé dès le 10e s., plusieurs monastères et églises attestent de la puissance de Crépy du 11e au 14e s. Ce n'est qu'à partir de Henri II que les faveurs des princes se tournèrent vers Villers-Cotterêts.

L‘église St-Denis: Vue d'ensemble de l'église Saint-Denis depuis le nord-ouest:
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/65/Cr%C3%A9py-en-Valois_%2...
A l'intérieur, le majestueux transept du 16e s. forme une halle à deux travées: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/5d/%C3%89glise_St-Denis,_Cr%C3%A...

Les ruines de l'abbaye de St-Arnould, nécropole des comtes de Valois, sont à examiner du bord du rempart qu'elles rehaussent. Du côté opposé, au pied des vestiges de l'église gothique, apparaissent, dégagées par des fouilles, une rangée de colonnettes à chapiteaux du 11e s., partie exhumée d'une crypte: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/6f/Abbaye_St-Arnould,_Cr%C3%A9py...

Église St-Thomas: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/10/Cr%C3%A9py-en-Valois_%2...

C'est une majestueuse construite hors les murs et dédiée à Thomas de Canterbury (Thomas Becket) seulement après le « meurtre dans la cathédrale ». Il en subsiste la façade, la tour (raccourcie) et sa flèche du 15e siècle.

Mais ce qu’il faut absolument visiter à Crépy, c’est le vieux château: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/60/Cr%C3%A9py-en-Valois_%2...

Ce complexe architectural comprend la chapelle Saint-Aubin, bâtie vers 1170-1180 par Thibault III de Crépy-Nanteuil. Son fils Philippe Ier édifie, accolée à celle-ci, une noble demeure seigneuriale surplombant les remparts de la ville médiévale. Au XVIe siècle, le château devient le siège de l’administration du duché de Valois. Au XVIIIe siècle, les sous-sols se muent en une prison où le poète Gérard de Nerval passe une glaciale nuit d’octobre.

Les bâtiments abritent les collections, très attachantes du musée de l'Archerie et du Valois. Le tir à l'arc est un très ancien jeu traditionnel du Valois, où les compagnies d'archers restent toujours vivantes. La grande salle du musée illustre de façon vivante cette histoire et ce folklore : http://www.espritdepicardie.com/files/Cible.JPG (Wikip.+Michelin)
106Auteur     (236327) 31 Dec 12 13:50

CommentaireL'histoire de Versailles au cours des siècles

Les grandes eaux musicales à Versailles

☆•:*´¨`*:•.
107Auteur     (609042) 31 Dec 12 17:12

CommentaireÀ Creil (Oise) il y a un beau musée d'arts décoratifs et de faïence du XIXe siècle, le musée Gallé-Juillet. Sa particularité est l'atmosphère bourgeoise du XIXe siècle, parfaitement restituée par la présence de tout le mobilier, de la vaisselle, des jouets, des livres, des tableaux... de toutes les générations de propriétaires.

La cuisine: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/70/Creil8.JPG/768px-Creil8...

Un salon: http://www.creil.fr/images/creil-ville-2012/votre-ville/culture/Musee/salon-web....

Mais le musée renferme surtout une importante collection, environ 5000 pièces de faïence de Creil et de Creil-Montereau, exposée dans deux salles du deuxième étage et régulièrement enrichie.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/f2/Creil5.JPG/978px-Creil5...

Le développement de la faïencerie fut durablement lancé à partir de 1801. En 1840 la manufacture employait 900 ouvriers. Elle fermera ses portes en 1895. Le décor par impression a caractérisé ces fabrications, en particulier les populaires assiettes à charades, rébus, scènes humoristiques:

http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/joconde/0478/m080509_007058_p.jpg
http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/joconde/0475/m080509_003160_p.jpg
http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/joconde/0474/m080509_001885_p.jpg
108Auteur     (236327) 01 Jan 13 13:20

CommentaireRetour à Versailles où je vous emmène visiter

la 'Petite Ecurie', face au château.

Elle constituait avec la 'Grande Écurie' les 'Écuries Royales'.

La Petite Ecurie abritait l'école des pages du roi, réservée aux fils des familles de la noblesse,
avec les carrosses et les chevaux d'attelage pour le roi et les princes dont les pages assuraient le service.

La Petite Ecurie du roi est l'un des lieux les moins visités du château de Versailles; elle recèle pourtant une superbe collection de quelque 5000 pièces, essentiellement des sculptures et moulages d'après l'antique.

La 'Petite Ecurie' est classée aux Monuments Historiques.

.•:*´¨`*:•.☆
109Auteur     (609042) 02 Jan 13 18:10

CommentaireLe musée des carrosses à Versailles présente une collection de carrosses :

La collection comprend principalement des véhicules du XIXème siècle avec des berlines et des voitures de gala de la cour impériale de Napoléon Ier, le char funèbre de Louis XVIII, le carrosse du sacre de Charles X.
Le musée ne possède que quelques véhicules datant de l'Ancien Régime avec la berline du Dauphin Louis de France (1781-1789), des chaises à porteurs et six traîneaux
.

☆•:*´¨`*:•.
110Auteur     (609042) 02 Jan 13 20:11

CommentaireHoch zu Ross – Versailles für Pferdenarren

.•:*´¨`*:•.☆
111Auteur     (609042) 02 Jan 13 21:30

CommentaireMerci, Isabelle! Versailles vaut en effet quelqques contributioons de temps em temps ...

Quant à moi, je vous présente une ville d'une certaine importance économique: Conflans-Ste-Honorine

Située au confluent (déformé en « Conflans ») de l'Oise et de la Seine, cet important centre de batellerie rassemble les péniches arrivant de Rouen, du Nord de la France et de Belgique.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/71/Centre_historique_de_Co...

Au 18e siècle encore, peu de bateaux fréquentaient la Seine de Rouen à Paris et Conflans restait une petite ville de carriers et d'agriculteurs, juchée sur son coteau, au pied de l'église et du donjon de la « tour Montjoie ». Mais à partir de 1850 l'essor de la navigation à vapeur, le développement du trafic, par l'Oise et le canal de St-Quentin, avec la région houillère et industrielle du Nord font de Conflans l'un des points de ralliement de la batellerie européenne.

Au confluent, on a une vue intéressante sur le trafic fluvial et divers ouvrages d'art : pont routier sur l'Oise ; pont ferroviaire métallique dit pont Eiffel (1890, reconstruit). Sur la photo ci-dessus, l'Oise est à gauche, la Seine à droite.

En aval, dans la perspective de la Seine, s'élèvent les superstructures du barrage-écluse d'Andrésy (1957), l'un des ouvrages les plus modernes de l'escalier de 7 barrages séparant la Basse-Seine, soumise à la marée, du port de Gennevilliers.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/78/Andr%C3%A9sy_Barrage-%C3%A9cl...

Le Musée de la Batellerie est installé dans le château:

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d2/Conflans-ste-honorine-m...

La grande salle du rez-de-chaussée, consacrée à l'histoire des moyens de propulsion, fait une place à de nombreuses maquettes : très intéressante rétrospective de la navigation « mécanique » en Seine commençant par le touage (remorquage par un bateau « toueur » déhalant à l'aide d'un treuil et d'une chaîne mouillée au fond de la rivière). A la période suivante marquée par le remorquage classique, succède, à partir de 1955, le poussage, technique d'origine américaine, tandis que se développe la flotte des automoteurs. (Guide Michelin)

http://www.futura-sciences.com/uploads/tx_oxcsfutura/batellerie_yveline.jpg

http://img.over-blog.com/500x334/1/43/41/24/2012-A/2012-E/Mars-2012-Conflans-st-...

http://www.pnich.com/planbatf/maquette_peniche_bois.jpg

Et une pirogue monoxyle de l'Adour déposée au Musée de la Batellerie.
112Auteur     (236327) 03 Jan 13 09:00

CommentaireMontlhéry ist – mit seiner strategischen Lage an der Straße von Paris nach Orléans – vor allem wegen seiner Burg bekannt, von der lediglich noch ein Turm steht. Die Burg wurde im 11. Jahrhundert anstelle einer wesentlich einfacheren Konstruktion errichtet und war Schauplatz einer Reihe von Auseinandersetzungen zwischen den Königen und den lokalen Herren von Montlhéry, bis Ludwig VI. die Festung 1118 schleifen ließ. Am 16. Juli 1465 fand hier die Schlacht bei Montlhéry zwischen König Ludwig XI. und der Ligue du Bien public genannten Adelsopposition statt. Durch die Religionskriege vollständig ruiniert, wurde die Festung 1562 ganz aufgegeben; König Heinrich IV. erlaubte 1591 den Einwohnern von Montlhéry, die Steine der Burg für eigene Zwecke zu nutzen.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/92/Tour_montlh%C3%A9ry.jpg...

In meinem Guide Vert finde ich: „Du sommet, à 170 m d'altitude (132 marches), le panorama est remarquable. On se trouve ici à 24 km du Panthéon. Par temps clair on distingue nettement la tour Eiffel, la tour Montparnasse, le Sacré-Cœur. Au Sud l'horizon est limité par la frange boisée des hauteurs de Torfou. Au Nord Est, au-delà d'un fragment de plaine encore cultivé, remarquer l'église de pèlerinage de Longpont."

Im 19. Jahrhundert wurde der übrig gebliebene Turm für verschiedene wissenschaftliche Versuche genutzt:

► 1822 berechnete François Arago die Schallgeschwindigkeit: ein Kanonenschuss, der hier abgefeuert wurde, wurde im Observatorium von Villejuif gemessen.

► 1823 wurde hier von Claude Chappe eine Telegrafenstation an der Strecke Paris-Orléans eingerichtet.

► Am 5. Juni 1874 versuchte Alfred Cornu, zwischen dem Turm und dem Pariser Observatorium die Lichtgeschwindigkeit zu messen.

Paul Fort lebte hier von 1921 bis zu seinem Tod 1960. Fort zählt zu den bedeutendsten französischen Dichtern des Symbolismus, neben Paul Verlaine und Stéphane Mallarmé. In deren Nachfolge wurde er 1912 zum Prince des poètes ernannt. Einzelne Gedichte wurden etwa von Arthur Honegger (1916) oder Jean Absil (1935), André Caplet, Willem Pijper, später von Georges Brassens vertont.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/ee/Paul_Fort_1922.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=ngiUm5K7itY
113Auteur     (236327) 04 Jan 13 09:14

CommentaireMars hat uns im Beitrag 34 schon Château-Thierry, den Geburtsort von Jean de Lafontaine vorgestellt. Im Norden dieser Stadt, genauer gesagt im Département Aisne, liegt Fère-en-Tardenois, eine französische Gemeinde mit rund 3000 Einwohnern.


Fère ist vor allem für seine Burgruine bekannt:

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/42/Ch%C3%A2teau_de_F%C3%A8...

Die Fundamente stammen aus dem 13. Jahrhundert
Die untere Etage diente als Durchgang
Die obere Etage war dem gesellschaftlichen Leben vorbehalten
Der Donjon ist ein unregelmäßiges Siebeneck, das von sieben runden Türmen flankiert wurde. Hier fällt mir besonders die „gezähnte Basis auf. Der Herzog von Orléans ließ die Anlage 1779 zerstören.

Heute befindet sich innerhalb der Ruinen der Burg ein Luxushotel.

Das umgebende Jagdrevier ist 250 Hektar groß

Zur Burgruine führt eine riesige Renaissance-Brücke: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/56/Fere_chateau_vgen_bas.j...

Die Architektur der Zugangsbrücke ähnelt in gewisser Weise der im Schloss Chenonceau, (siehe Siehe auch: Châteaux de la Loire )

Schön finde ich in Fère. auch Les Halles: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/9f/Fere_halles_int.jpg/800...

Im Übrigen wurde in Fère-en-Tardenois 1864 die Bildhauerin und Malerin Camille Claudel geboren: http://www.exposition-paris.info/wp-content/exposition-camille-claudel.jpg (Quelle: Wikipedia)
114Auteur     (491382) 05 Jan 13 08:47

CommentaireIsabelle, tu permets que je revienne sur Moret-sur-Loing? Je voudrais ajouter quelques mots en français sur l’histoire de la ville, ses portes et sur l’église, et j’ai trouvé un autre tableau de Sisley: "Un soir à Moret" …

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/48/Moret_sur_loing3.jpg

Moret, place forte, fut un « verrou » du domaine royal, près de la frontière de la Champagne, depuis le règne de Louis VII, jusqu'au mariage de Philippe le Bel avec Jeanne de Navarre, fille du comte de Champagne (1285), qui éteignit la lutte entre les deux dynasties. Son donjon, son enceinte percée de deux portes toujours existantes, perdirent leur importance stratégique et dès lors la résidence royale fut supplantée par Fontainebleau. Les défenses de Moret restèrent toutefois entretenues jusqu'au milieu du 19° s. et la ville close conserva son caractère, du côté baigné par le Loing.

Moret a conservé une grande partie de ses fortifications datant des XIIe et XVe siècles, par exemple …
la porte de Bourgogne, qui verrouillait l'accès par le Loing face à la Bourgogne, http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/48/Porte_de_Bourgogne_a_Mo...

la porte de Samois (XVe siècle), en direction de Fontainebleau: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/46/Porte_de_Samois%2C_More...

Son église:

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/58/%C3%89glise_Moret-sur-L...

Elle s'apparente aux grandes églises de l'Ile-de-France. Le chœur aurait été consacré en 1166. Son élévation primitive n'apparaît que dans l'abside et le côté droit : on remarque ici l'étagement des grandes arcades supportées par des colonnes rondes, de la tribune s'ouvrant par une triple arcature, des fenêtres hautes enfin. Les arcades et les baies du côté gauche furent murées pour consolider les assises du clocher inconsidérément élevé au 15e s.

L'élévation du transept, aux parois très ajourées, celle de la nef aux arcades en tiers-point témoignent de campagnes de construction ultérieures (13e et 14e s.): http://www.msl-tourisme.fr/uploads/images/communes/moret/eglise-moret.jpg

Alfred Sisley vécut à More à la fin du XIXe siècle et est enterré dans le cimetière de la commune.

Sisley, „Un soir à Moret“: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/f5/Un_soir_%C3%A0_Moret_-_...
115Auteur     (236327) 07 Jan 13 11:32

CommentaireSur le Loing ne se trouve pas seulement Moret, mais aussi Grez-sur-Loing. La rivière prend sa source à Sainte-Colombe-sur-Loing et arrose la Puisaye et le Gâtinais (dont il constitue en quelque sorte « l'épine dorsale »), passant à Saint-Fargeau, Châtillon-Coligny, Montargis, Nemours et Moret-sur-Loing (peu avant son confluent avec la Seine). Le Loing occupe en réalité le cours de la Loire aux temps géologiques où celle-ci rejoignait la Seine avant d'être contrainte à obliquer vers le sud-ouest à hauteur de la ville actuelle d'Orléans. Ceci explique pourquoi les canaux successifs construits pour relier les deux bassins empruntent la vallée du Loing.

Autrefois appelée Grès-en-Gâtinais, la ville de Grez était alors très importante au XIIIe siècle, dépendant du douaire de Blanche de Castille. Ses quatre portes (de Paris, Saint-Jacques, de la croix Bussie et celle du vieux Pont de pierres) ne la protégèrent que très modérément - bien que relevés pour l'occasion - des exactions de la guerre de Cent Ans.

La Tour de Ganne, construite par Louis VI en 1127: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/85/Grez-sur-Loing_Tour_de_Ganne_...

Le pont de Grez, tableau de Corot: http://images.fineartamerica.com/images-medium-large/study-of-corot--the-bridge-...
Le village - par la douceur de ses paysages bordés du Loing et de la forêt de Fontainebleau, ainsi que grâce à la proximité de Paris - parvint à séduire, vers la fin du XIXe siècle, de nombreux peintres.

Voici son église: http://fr.topic-topos.com/image-bd/france/77/eglise-notre-dame-et-saint-laurent-...

Le robuste clocher-porche épaulé de contreforts: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/ab/GREZ-SUR-LOING_EGLISE_-1.JPG
116Auteur     (236327) 08 Jan 13 13:05

CommentaireMars, c'est bien volontiers que nous t'accompagnons pour une visite de la

jolie église de Grez-sur-Loing
.

☆•:*´¨`*:•.
117Auteur     (609042) 08 Jan 13 19:37

CommentaireCette région est si jolie !

L'on voudrait s'attarder à
Moret-sur-Loing

.•:*´¨`*:•.☆
118Auteur     (609042) 08 Jan 13 21:42

CommentaireIsabelle, leider ist das letzte Video, das du eingestellt hast, in Dld. "aus urheberrechtlichen Gründen gesperrt"; es freut mich aber, dass es in anderen Ländern durchaus zu sehen ist. Zum Glück kann ich das zu Grez nicht nur anschauen, sondern auch anhören, wobei mir gerade die Musik besonders gut gefällt: Die getragenen Klänge passen sehr gut zu der soliden Schlichtheit der Kirche. Schön ist auch, wie man in das Innere der Kirche geführt wird, zu dem ich keine Bilder gefunden hatte, obwohl sich dort zum Beispiel manche originelle Skulptur befindet.
119Auteur     (236327) 09 Jan 13 11:09

CommentaireVersigny est un village situé dans le département de l'Oise en Picardie qui s'étend sur 1 450 hectares et qui compte 368 habitants en 2007, soit 25 habitants par km². Il est traversé par la Nonette. La commune est aussi proche du Parc naturel régional Oise-Pays de France à 3 km. La grande ville la plus proche est Senlis à 14 km.

Reflets du château et de l'église dans le grand canal du parc attribué à Le Nôtre:

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/96/Versigny_%2860%29%2C_grand_ca...

La façade sud du château, côté parc.: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/4d/Versigny_chateau_101.JPG

Le château est une construction en U, longue et basse, à l'italienne. Il a pour souche un édifice du 17e s. remanié sous Louis-Philippe; les balustrades,frontons arrondis, marches et colonnes datent de cette époque.

Autre vue
du château depuis le parc: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/9a/Versigny_%2860%29%2C_fa%C3%A7...

L‘église avec son clocher senlisien typique:
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/67/Versigny_%2860%29%2C_%C3%A9gl...
120Auteur     (236327) 10 Jan 13 19:42

CommentaireVersigny (voir 120) se trouve à 14 km de Senlis, et à 13 km au nord-est de la ville se trouve la commune de Raray.

Le château de Raray est connu pour l'originale décoration de sa cour d'honneur, retenue naguère pour le film de Jean Cocteau « La Belle et la Bête ». Voici ce château et ses balustrades, sur la cour d'honneur à l'est: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/51/Raray_%2860%29%2C_ch%C3...

Ses « clôtures cynégétiques » font alterner régulièrement, de part et d'autre d'un tapis vert, des arcades et des niches peuplées de bustes de dieux antiques et de personnages du 17e s. Deux « chasses » de pierre, l'une au cerf, l'autre au sanglier couronnent ces ouvrages.
Voici le portique central de la balustrade (haie cynégétique) nord, qui présente la chasse au cerf: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/2/25/Raray_%2860%29%2C_d%C3%...

L'une des quatre tourelles, à l'extrémité sud-est du parc du château, avec le mur d'enceinte:
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/45/Raray_%2860%29%2C_encei...

L'église avec son clocher roman, vue depuis le cimetière à l'est: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/84/Raray_%2860%29%2C_%C3%A...
121Auteur     (236327) 12 Jan 13 18:03

CommentaireMerci, mars, de nous avoir fait découvrir

Raray et son château...

et l'on se prend à rêver du film La Belle et la Bête...

☆•:*´¨`*:•.
122Auteur     (609042) 12 Jan 13 19:25

CommentaireÀ proximité de Senlis se trouve aussi la commune de Baron

Son église au clocher senlisien (45 m) montre dans l'ossature de sa nef reconstruite au 16e s. de nombreux raffinements : rampants de pierre cloisonnant la toiture, contreforts du chevet arrondis et galbés.

http://www.france-voyage.com/visuals/photos/oise/preview/eglise-de-baron-01.jpg

L'édifice de style gothique date essentiellement des XIIe et XIIIe siècles, sauf le clocher avec sa flèche octogonale en pierre construit au XVe siècle.

gargouille de l‘homme des bois de l‘église de BARON: http://media.communes.com/images/orig/picardie/oise/baron_60300/Baron_26625_garg...

Lors de la Seconde Guerre mondiale, l'église a été considerablement endommagée, et en dépit des réparations notamment sur le plan de la toiture, de la charpente et des voûtes, ces dernières restent en mauvais état.

De plan cruciforme et régulièrement orientée, l'église se distingue par un chœur aussi long que la nef, les deux se composant de trois travées. Elles sont accompagnées de collatéraux au nord et au sud, sauf la dernière travée du chœur, qui comporte le chevet à pans coupés. Le haut clocher se dresse au-dessus de la première travée du bas-côté nord. Le transept, très saillant et élevé, comporte sur son chevet sud le portail principal de l'église.

http://mw2.google.com/mw-panoramio/photos/medium/70381291.jpg

A l'intérieur, l'ensemble de boiseries du 18ème siècle proviennent de l’abbaye de Chaâlis (voir la contribution 17): http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/memoire/0902/ivr22_96601239za_v.jpg

http://fr.wikipedia.org/wiki/Baron_%28Oise%29
123Auteur     (236327) 14 Jan 13 11:30

CommentaireAu nord de Paris, dans l'Oise, se situe

le splendide

château de Pierrefonds , démantelé au XVIIème siècle et recréé au XIXème siècle par l'architecte Viollet-le-Duc en une extraordinaire interprétation du Moyen-Age et de la Renaissance.

La salle des preuses, ancienne salle de justice.

La chapelle

Vue aérienne

.•:*´¨`*:•.☆
124Auteur     (609042) 15 Jan 13 20:58

CommentaireOui, Isabelle, le château de Pierrefonds est vraiment magnifique.

Je reste dans l'Oise et vous présente St-Leu-d'Esserent:

Saint Leu (ou saint Loup), archevêque de Sens, mort en 623, a donné son nom à plusieurs localités. St-Leu-d'Esserent, par sa situation sur une falaise qui domine la rivière, par la beauté de ses lignes, reste un centre d'intérêt de la vallée de l'Oise, industrialisée dans ce secteur.

http://tony.kneblewski.free.fr/chantilly_08/01eglise%20abbatiale%20%5B%5D.JPG

La commune possède une magnifique église, « modèle aussi pur, aussi frappant d'unité que le plus beau temple grec » (Renan). L'édifice est bâti en une belle pierre tirée des carrières avoisinantes. Cette « pierre de St-Leu » a servi à la construction de nombreuses églises et cathédrales, du château de Versailles, etc.

La façade, très restaurée dès le 19e s. (dans son décor sculpté en particulier), ne fait pas corps avec la nef. Elle forme un bloc, encore roman (1re moitié du 12e s.), abritant un porche et, à l'étage, une tribune, l'un et l'autre de trois travées. Le clocher à flèche de pierre aurait dû avoir pour pendant un clocher Nord : voir les files verticales de pierres d'attente, à gauche.
Quatre siècles plus tard, le pignon de la nef, à l'arrière-plan, a été percé d'une rose de style gothique flamboyant.

Le chœur est dominé par deux tours carrées à toit en bâtière. Un déambulatoire et cinq chapelles l'entourent.

http://1.bp.blogspot.com/_GzQnzaF4k-o/S1HOltaHOYI/AAAAAAAAJZo/maBi-gx5Fc0/s640/s...

http://www.pierresudoisetourisme.fr/var/ot_pierresudoise/storage/images/mediathe...

Ces constructions datant de la 2e moitié du 12e s. prennent assise sur un imposant massif de maçonnerie. Les arcs-boutants ont été ajoutés pour renforcer les contreforts qui étayaient le rond-point.

http://encyclopedie-universelle.com/images/prieure-eglise-saint-leu-esserent.jpg

Le vaisseau, baigné d'une lumière blonde, dominante des vitraux neufs (1960), offre une belle perspective. Le chœur et les deux premières travées de la nef (travée normale à 4 branches d'arc et travée sexpartite appartiennent encore au 12e s., le reste de la nef au 13e siècle.

http://farm7.staticflickr.com/6145/6009545206_388df79d3b_z.jpg

Ce chœur devait être doté de tribunes, selon la tradition romane. Au 13e s., quand les arcs-boutants sont venus épauler le chevet, la contrebutée qu'apportaient les tribunes étant devenue moins nécessaire, on leur a substitué un simple triforium. Les maîtres-d'œuvre adoptèrent finalement cette structure pour le vaisseau tout entier. (Michelin)
125Auteur     (236327) 16 Jan 13 10:23

CommentaireRoberval est une commune française, située dans le département de l'Oise et la région Picardie.

Le château de Roberval: Au XVIIIe siècle, Charles de Rohan, prince de Soubise a profondément modifié l’édifice qui datait de la Renaissance. Il redécore la façade et les intérieurs dans le style Louis XVI, donnant au château son apparence actuelle.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/90/Roberval_%2860%29%2C_ch...

La construction de l‘église Saint-Remy s’est effectuée en trois phases principales, au XIe, XIIe et XVIe siècles, à l'emplacement d'une église du VIIIe siècle disparue.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/0b/Roberval_%2860%29%2C_%C...

La façade occidentale et le beau portail roman, dissimulé aujourd'hui par le porche, datent de la fin du XIIe siècle: http://farm8.staticflickr.com/7021/6749839859_97f13e876d_o.jpg

La nef, sans bas-côtés et vingt-deux-mètres de long, a été rebâtie à la fin du XIIe siècle sous le premier seigneur de Roberval, Radulphus de Roberti Valle

http://mw2.google.com/mw-panoramio/photos/medium/71584037.jpg

Des importants travaux du dernier quart du XIe siècle restent un bénitier, deux culs-de-lampe et des sculptures romanes remployées dans les maçonneries internes du clocher actuel.

Depuis 2005 se dresse au centre de la commune la plus grande balance Roberval du monde. Elle fait 2,20 m de haut, environ 6 m de long et fonctionne parfaitement. Elle a été réalisée par une vingtaine de volontaires de l'association « le Trait d'Union robervallois » en souvenir de la naissance de Gilles Personne de Roberval, inventeur de la balance à deux fléaux.: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/15/Roberval_%2860%29%2C_ba...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Roberval_%28Oise%29
126Auteur     (236327) 17 Jan 13 18:06

CommentaireDans quelques contributions précédentes, on a tourné autour de Senlis, maintenant je voudrais vous présenter la ville elle-même. Comme je m’intéresse particulièrement à l’art roman, je ne commence pas par la cathédrale gothique Notre-Dame, mais par l‘ancienne abbaye St-Vincent:

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/4d/Senlis_%2860%29%2C_anci...

L‘abbaye fut fondée en 1060 par Anne de Kiew, femme de Henri Ier, roi de France, peut-être en exécution d'un vœu, à la suite de la naissance de son fils Philippe, héritier du trône. Du baptême de celui-ci date l'introduction en France du prénom byzantin de Philippe.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/97/Senlis_-_Abbaye_Saint-Vincent...

Un clocher du 12e s., l'un des plus fins et des plus ajourés de l'Ile-de-France, domine l'église rendue plus massive par des surélévations et remaniements ultérieurs. Le clocher de quarante-et-un mètres de haut est implanté au nord de la quatrième travée de la nef, à l'angle entre nef et transept. Sa base jusqu'aux gouttières de la nef est aveugle ; s'ensuivent deux très hauts étages percés de baies geminées de chaque côté. Elles sont imperceptiblement ogivales et sans décor au premier étage, mais en tiers-point et ornées de pointe-de-diamant au second étage. À chaque angle, deux contreforts bien structurées appuyent le clocher, et les colonnes d'angle au second étage lui confèrent une certaine élégance.

Dans les anciens bâtiments abbatiaux, reconstruits au 17e s., il y a à voir un cloître « classique », ennobli par ses colonnades doriques et ses voûtes en pierres ornées de simples caissons.
http://farm3.static.flickr.com/2609/3699999135_d34fb782e0.jpg

La galerie nord du cloître: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/9c/Senlis_%2860%29%2C_anci...

L'ancienne abbaye Saint-Vincent et notamment son cloître ont servi de décor à plusieurs œuvres cinématographiques et téléfilms:

- Vidocq (1966), série télévisée de treize épisodes de 25 min par Georges Neveux et Marcel Bluwal
- Les Malheurs d'Alfred (1972) de Pierre Richard
- Les Gens de Mogador (1972), feuilleton télévisé de treize épisodes de 55 min par Robert Mazoyer
- L'Incorrigible (1975) de Philippe de Broca
- Fantomas (1979), feuilleton télévisé de quatre épisodes de 90 min par Claude Chabrol resp. Juan Luis Buñuel
- La Petite Voleuse (1988) de Claude Miller
- La Reine Margot (1994) de Patrice Chéreau
- Les Misérables (2000), mini-série de 90 min par Josée Dayan
- Sœur Thérèse.com (2002-2010), série télévisée de vingt-et-un épisodes répartis sur dix saisons par Michel Blanc

http://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_Saint-Vincent_de_Senlis
127Auteur     (236327) 19 Jan 13 13:54

CommentaireAprès l‘ancienne abbaye St-Vincent de Senlis je vous présente une autre église de cette ville: St-Frambourg

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/4a/Senlis_-_Chapelle_royale_Sain...

Cette chapelle royale est fondée à la toute fin du Xe siècle par Adélaïde reine de France et épouse d'Hugues Capet, après le couronnement de celui-ci dans la ville en 987. Cette chapelle est dans le même temps une collégiale puisque 12 chanoines y sont affectés. Ceux-ci sont nommés directement par le roi et ne dépendent d'aucune autorité ecclésiastique sinon du Saint-Siège.

Aucune trace de bâtiment antérieur au Xe siècle n'a été retrouvée au cours des fouilles archéologiques sur le site. Le bâtiment le plus ancien retrouvé date sans doute de la fin de ce siècle, ce qui correspond à la date de fondation par la reine Adélaïde. C'est alors un bâtiment rectangulaire de petite taille, situé à l'intérieur de l'ancien rempart gallo-romain de la ville.
http://www.bmsenlis.com/sitebmsenlis/galerie/images/cp/cp123.jpg

L'église actuelle est construite à partir de 1169: sont construits jusque vers 1200 le chœur et les deux premières travées de la nef. En 1177, une grande cérémonie d'exposition des reliques est organisée par les chanoine, en présence du roi Louis VII de France, afin d'encourager les donations en faveur de la construction de l'édifice. Cette nef est achevée, ainsi que la base du clocher au cours d'une seconde campagne de construction de 1205 à 1230. Le clocher est achevé à la fin du XIIIe siècle, ainsi que des chapelles latérales.

Le pianiste d'origine hongroise Georges Cziffra rachète les bâtiments en 1973 pour accueillir sa fondation créée en 1974 et entame la restauration intérieure. À cette occasion, des fouilles archéologiques sont réalisées et mettent au jour les restes de la chapelle royale du Xe siècle: http://www.larousse.fr/encyclopedie/article/Laroussefr_-_Article/11028728

Des constructions parasites au sud de la nef et au chevet sont démolies. De nouveaux vitraux sont installés en 1977, dont huit d'entre eux sont décorés par l'artiste catalan Joan Miró, ami de Cziffra, en collaboration avec le maître-verrier Charles Marcq

http://www.larousse.fr/ressources/contrib/data/media/11028716.jpg
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/0/04/Int%C3%A9rieur_St-Frambourg_S...

Inaugurée le 24 septembre 1977, l'église sert désormais d'auditorium, baptisé Franz Liszt, pour des concerts de musique de chambre tout au long de l'année.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/eb/Senlis_-_Chapelle_royale_Sain...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Coll%C3%A9giale_Saint-Frambourg_de_Senlis
128Auteur     (236327) 21 Jan 13 12:51

CommentaireMerci, mars, de nous avoir fait découvrir

Senlis, cette jolie ville médiévale,

constituée d'un ensemble de maisons et ruelles anciennes ceintes de remparts gallo-romains et médiévaux.

☆•:*´¨`*:•.
129Auteur     (609042) 25 Jan 13 21:15

CommentaireIsabelle, das von dir gepostete Video zu Senlis ist sehr reichhaltig. Ich möchte trotzdem nach der Vorstellung zweier romanischer Kirchen in Senlis noch einmal ganz dezidiert auf eine dritte Kirche der Stadt eingehen, auf seine bekannteste, die Kathedrale:

De taille assez modeste (longueur totale extérieure : 76 mètres), elle est l’un des premiers monuments gothiques du pays. Mais les dimensions d’un sanctuaire sont loin de déterminer son importance architecturale. Avec son portail de la Vierge, chef-d’œuvre de la sculpture gothique du XIIe siècle, sa remarquable tour sud, chef-d’œuvre d’architecture gothique du XIIIe siècle, ses façades du transept, toutes deux chefs-d’œuvre du gothique finissant, Notre-Dame de Senlis prend place parmi les plus belles cathédrales de France.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/21/Senlis_Cathedral.jpg

La façade occidentale de Notre-Dame de Senlis est assez étroite, ce qui est bien normal étant donnée la relative petitesse du plan d’origine de la cathédrale. Elle appartient au style du gothique primitif, tout comme celles de la cathédrale de Sens, ou de la cathédrale de Noyon ou encore de la Basilique Saint-Denis. Un grand portail central est surmonté d’une grande baie à trois lancettes destinée à éclairer la nef. Au-dessus de cette baie se trouve une petite rose sculptée puis au sommet un balcon reliant les deux tours et orné de quatre statues:
.http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c6/Cathedrale_de_Senlis_-_...

Le clocher de la cathédrale Notre-Dame de Senlis, admiré dès sa construction a fortement influencé la construction de plusieurs clochers des campagnes environnantes du Valois. On parle dès lors de « clochers senlisiens ». On peut en admirer par exemple à Baron (voir la contribution xY, Versigny (YZ) ou encore Montagny-Sainte-Félicité.

Les arcs-boutants du chevet sont massifs, larges et peu éloignés de la paroi du chœur qu’ils soutiennent. Les chapelles rayonnantes de l’abside de la cathédrale sont construites dans les intervalles entre ces fortes structures. Peu profondes, ces chapelles ont un relief peu marqué. Les sommets des arcs-boutants sont ornés de gracieux pinacles implantés au XVIe siècle. Ils sont également hérissés de longues gargouilles spectaculaires.:

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/43/Cathedrale_de_Senlis_-_Chevet...

Particularité du chœur de la cathédrale de Senlis : tant du côté nord que du côté sud, une pittoresque et robuste tourelle remplace la culée d’un des arcs-boutants. Coiffées d’un sympathique toit cônique, elles abritent chacune un escalier à vis partant de la quatrième travée du déambulatoire du chœur et permettant, entre autres, d’accéder aux tribunes surplombant le chœur et l’est du transept. Très anciennes, ces tourelles datent du début de la construction de l’édifice et sont ainsi contemporaines du roi Louis VII.

La nef: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/7d/Senlis_NDame2_tango7174.jpg

À droite : la voûte de l’abside à sept pans comporte huit ogives convergeant vers la clé de voûte. Au centre comme à gauche : voûte sexpartite réunissant deux travées. Remarquez des deux côtés de la voûte l’alternance pile forte-colonne faible typique du premier âge gothique. : http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/dd/Senlis_Cathedrale_Vaults.jpg


http://fr.wikipedia.org/wiki/Cath%C3%A9drale_Notre-Dame_de_Senlis
130Auteur     (236327) 26 Jan 13 10:22

CommentaireMars, tu as raison,

Senlis

est un véritable joyau !

.•:*´¨`*:•.☆
131Auteur     (609042) 28 Jan 13 21:42

CommentaireLarchant

Larchant est situé au creux d’une cuvette boisée formant un „golfe“ remarquable dans le plateau du Sud de l’Île de France. La commune a deux monuments:

1. La Dame Jehanne, rocher le plus haut des environs de Paris (15 m), au centre du petit massif annexe de Fontainebleau attirant la foule les après-midi des dimanches d’été:

http://img.over-blog.com/630x470-000000/3/03/41/94//Foret-de-fontainebleau/Foret...

http://images-00.delcampe-static.net/img_large/auction/000/062/159/588_001.jpg

2. l‘Église St-Mathurin. Elle était jadis sanctuaire de pèlerinage: Jusqu’au 17ème siècle, presque tous ls rois de France sont venus à Larchant en pèlerins.

http://fr.topic-topos.com/image-bd/france/77/eglise-saint-mathurin-vue-densemble...

Le clocher-porche (50 m) domine le village. Démantelé sur deux faces, sa tour s'est écroulée en 1675. Le troisième étage, du 15e s., est le plus richement décoré de motifs flamboyants.

http://www.france-voyage.com/visuals/photos/seine-et-marne/preview/eglise-de-lar...

Portail du Jugement dernier. — 13e s. Il donne accès à la partie ruinée de la nef et a beaucoup souffert des intempéries. C'est à sa composition que l'on remarque le plus l'influence de Notre-Dame de Paris. Comme à Paris, le Christ, au centre, domine les autres personnages. Deux anges l'entourent portant la lance et les clous de la Passion. La Vierge et saint Jean sont agenouillés à gauche et à droite des anges. Très mutilées, les sculptures du linteau représentent la Résurrection. Dans les voussures on reconnaîtra saint Jean-Baptiste avec l'agneau, Moïse portant les tables de la Loi.

http://photos.piganl.net/larchant/slides/24.%20porche%20de%20la%20basilique%20st...

Dans les ébrasements apparaissent de gauche à droite cinq statues-colonnes : saint Jacques (panetière ornée de coquillages), saint André (la croix — la disposition en X de la croix n'apparaît pas encore), saint Pierre (un livre), saint Paul (livre et glaive), saint Étienne (un pavé de la lapidation à la main).

Intérieur. Les deux étages de fenêtres confèrent à l'abside une harmonie que viennent accentuer les fines colonnes décollées du mur. On peut imaginer la luminosité du vaisseau intact, lorsque 46 baies l'éclairaient. (Guide Michelin)

http://www.festival-idf.fr/2008/medias/eglise%20saint-mathurin%20de%20larchant%2...
132Auteur     (236327) 29 Jan 13 12:53

CommentairePithiviers

Située aux confins de la Beauce et du Gâtinais, Pithiviers doit son activité principale aux produits de cette région céréalière et sucrière, mais la ville s'industrialise aussi.

http://www.archivideo.com/gallery/prod_terr/Territoire3D_Pithiviers.jpg

La ville ancienne, dont le quadrilatère est délimité par un mail ombragé, garde, autour de l'irrégulière place du Martroi et du haut clocher de son église St-Salomon, ses rues calmes et vieillottes où il fait bon errer.

http://www.gatinaisva.fr/gatinais-Loiret/imagesMiniatures/web-Pithiviers-DSC0451...

« Train à vapeur de Pithiviers » et musée des Transports:
Ce musée ferroviaire « vivant » a pu être aménagé par des amateurs en préservant le termi nus d'un réseau à voie de 0,60 m — écartement du chemin de fer à voie légère préfabriquée mis au point par le constructeur Decauville — ayant assuré, jusqu'en 1951, outre les campagnes betteravières, pour les sucreries, un service public de voyageurs entre Pithiviers et Toury (32 km).

http://www.catnip.co.uk/tracks/pithiviers/photos/pithiviers-steam-0001.jpg

La collection du musée réunit plusieurs locomotives en état de marche ou « froides » et différents spécimens de matériel roulant à voie étroite, allant d'une minuscule machine à 2 essieux de 1870 (3 tonnes à vide) à la puissante locomotive à voie de 1 m des Chemins de fer Départementaux (1895), ainsi que de nombreuses reproductions, des accessoires réglementaires d'équipement et d'uniforme, d'antiques billets, lanternes, montres, etc. (Michelin)

Une spécialité de la ville: http://4.bp.blogspot.com/_uG_X9wOtNLA/TEg5LzdqCVI/AAAAAAAAA4k/O3U7PTLEPn4/s1600/...
133Auteur     (236327) 30 Jan 13 21:43

CommentaireMars, merci beaucoup pour cette jolie promenade à Pithiviers.

Pour accompagner votre café ou votre thé ce matin, je vous propose du

pithiviers :


Voici la recette toute simple de ce joyau culinaire :

pour 6 personnes :
5 oeufs
200 g d'amandes en poudre
200 g de sucre
1 sachet de sucre vanillé
1 cuillère à soupe de farine

Préparation : 5 mn
Cuisson : 40 mn
Repos : 0 mn
Temps total : 45 mn


1-Préchauffez votre four 10 minutes à 200°C

2-Mélangez les ingrédients afin d'obtenir une pâte lisse

3-Beurrez le moule et farinez-le afin que le gâteau se démoule facilement en fin de cuisson

4-Versez la préparation dans le moule et mettez à cuire 40 minutes à 200°C.


C'est tout et c'est délicieux !

☆•:*´¨`*:•.
134Auteur     (609042) 31 Jan 13 07:06

CommentairePithiviers, un certain art de vivre ...

.•:*´¨`*:•.☆
135Auteur     (609042) 31 Jan 13 21:26

CommentaireLe lieu que, docile, Gabrielle a choisi d'habiter est Rueil, à proximité immédiate de la Malmaison et de l'étang de Saint-Cucufa (celui où, paraît-il, Joséphine de Beauharnais, faisant une promenade en barque avec le tsar Alexandre Ier, contracta la pneumonie qui devait l'emporter). ....
Gidel Henry, Coco Chanel, Biographie, Éditions J'ai lu 87, Panhard-et-Levassor, Paris 2009, S. 141.


Bois de Saint-Cucufa, ou Forêt de la Malmaison, est un bois et un étang dans le département des Hauts-de-Seine en France.
À Rueil Malmaison, à l’ouest de Paris, dans la forêt domaniale de la Malmaison, le bois de Saint-Cucufa avec son étang est la propriété de l’État depuis 1871.

Carte postale vers 1900
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/38/Carte_postale_ancienne_Saint_...

Maison forestière de l'ONF
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/6b/Rueil-Malmaison_Bois_de_Saint...

Couleurs de l'automne
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/ab/Rueil-Malmaison_Bois_de_Saint...
136Auteur     (491382) 01 Feb 13 18:22

CommentaireLiverdy-en-Brie

1. Musée du Cheval et de l'Attelage:


Le corps de bâtiment aménagé en remise conserve des voitures de voyage, de luxe ou de sport dont seuls le film, le roman, le récit historique entretiennent habituellement le souvenir : cabriolet « à soupentes » (1780), calèche « huit ressorts » du Ier Empire, landau et berline de voyage (vers 1850), coupés, voitures de chasse, etc. Un autre local abrite des carrosses, construits uniquement pour les besoins du cinéma. Dans l'écurie une vingtaine de chevaux sont prêts pour le harnais.

http://imageshack.us/a/img834/1778/phaetonspidernapiiimuse.jpg

http://images-02.delcampe-static.net/img_large/auction/000/047/994/016_001.jpg


2. Au XIIe siècle est construite la grande église Saint-Étienne à trois nefs, sans ornements. Elle fut d'abord modifiée au XIIIe siècle avec l'ajout du bas-côté nord et du bas-côté sud.

http://frederic.simon1.free.fr/liverdy/liverdy.html

Elle fut modifiée au XVe siècle et au XVIe siècle, avec l'élaboration d'une porte d'entrée à deux vantaux, sous un auvent porté par deux piliers de grès avec chapiteaux qu'on appelle un caquetoir:

http://fr.topic-topos.com/image-bd/france/77/portes-jumelles-liverdy-en-brie.jpg
137Auteur     (236327) 02 Feb 13 13:24

CommentaireLa commune de Houdan se trouve dans l'ouest des Yvelines à la limite du département d'Eure-et-Loir. Elle se situe à 27 kilomètres au sud de Mantes-la-Jolie, chef-lieu d'arrondissement, et à 43 kilomètres à l'ouest de Versailles, chef-lieu du département.

http://www.chateau-fort-manoir-chateau.eu/donjon-de-houdan-78_b.jpg

Le donjon de Houdan est une énorme tour du 12e siècle. A l'origine, il n'y avait aucune ouverture au rez-de-chaussée; on pénétrait au 1er étage par une échelle. C'est une tour massive isolée à l'ouest du bourg, de 25 mètres de haut et 16 mètres de diamètre, flanquée de quatre tourelles de 4,8 m de diamètre. Elle est utilisée actuellement comme château d'eau. L'édifice est tout ce qui reste du château qu'édifièrent les seigneurs de Montfort.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a2/Houdan_Donjon1.jpg/768p...

Des trois puissantes enceintes de la ville dont la première suivait l'actuelle rue des Fossés, il ne subsiste que les tours de guet de l'Abreuvoir, Jardet et Guinand, du 16e s.

La façade et la nef de l’église sont de style gothique flamboyant: http://1.bp.blogspot.com/_eHndd_JVNAc/SZ_4ftehg6I/AAAAAAAAFwE/qV8dvrU6myk/s400/H...
L'imposant chevet, de style Renaissance, date du règne de Henri II: http://www.patrimoine-histoire.fr/images/Patrimoine/Houdan/HoudanSJ_EXT01.JPG

A l'intérieur, remarquer les clefs pendantes des voûtes à nervures complexes de l'abside et de la croisée du transept. Le mobilier offre la particularité de représenter la production d'authentiques artisans locaux des 17e et 18e s.

http://www.patrimoine-histoire.fr/images/Patrimoine/Houdan/HoudanSJ01.jpg

Dans une chapelle du déambulatoire, une fresque commémore le pèlerinage de 32 Houdannais à N.-D.-de- Montserrat (Espagne) en 1582: http://www.patrimoine-histoire.fr/images/Patrimoine/Houdan/HoudanSJ30.JPG

Le long de la rue de Paris les maisons à pans de bois sont très jolies.

http://1.bp.blogspot.com/_eHndd_JVNAc/SZ___i9RTwI/AAAAAAAAFwc/XfdiU7-VijI/s400/c...

http://cfpphr.free.fr/houdan/bape78houdan.jpg

http://fr.topic-topos.com/image-bd/france/78/auberge-de-la-fleur-de-lys-houdan.j...
138Auteur     (236327) 03 Feb 13 11:49

CommentaireJe voudrais juste revenir sur la jolie commune de Liverdy-en-Brie que mars nous a présentée (137) et vous poster une photo de

la ferme de Retal,

construite au XVIIème siècle.

Et puisque nous sommes en région de Brie ...

☆•:*´¨`*:•.
139Auteur     (609042) 03 Feb 13 21:21

CommentaireEt puisque nous sommes en région de Brie …,

dixit Isabelle. Puis-je te poser une question off-topic, ma chère Isabelle?

Mangerais-tu du fromage de Brie fait avec du lait de vache clonée?
140Auteur     (883871) 03 Feb 13 23:35

CommentaireLa commune de Poissy se trouve à trente kilomètres environ à l'ouest de Paris, dans le nord-est des Yvelines, à huit kilomètres à l'ouest de Saint-Germain-en-Laye. Dès le 5e s., Poissy fut résidence royale au bord de la Seine. Saint Louis y fut baptisé en 1214: le roi signait souvent sa correspondance intime Louis de Poissy. Le château, démoli par Charles V, s'étendait à l'emplacement de la place Meissonnier.

Entrée du parc Meissonnier. http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/93/Pigeonnier_Poissy01.jpg...

L‘église Notre-Dame est en grande partie romane et date des 11e et 12e s. Des chapelles lui ont été ajoutées au 15e s. L'édifice a été restauré par Viollet-le-Duc. La tour de façade, romane, formait anciennement un clocher-porche. La construction, de souche carrée, passe à l'octogone au dernier étage et se termine par une flèche de pierre. Le clocher central, roman lui aussi, forme un octogone de deux étages, terminé par une flèche de charpente.

http://i1.trekearth.com/photos/4570/poissy.jpg:

La nef a été revoûtée d'ogives. http://farm6.static.flickr.com/5041/5293935562_b150e6d571.jpg

Les chapiteaux Sud des deux premières travées ont été retaillés au 17e s. Les autres sont décorés de feuillages, de monstres, d'entrelacs. L'aménagement, par Viollet-le-Duc, d'un triforium largement éclairé de l'extérieur dans les trois travées les plus proches du chœur, donne un surcroît de lumière au vaisseau. Le chœur est entouré d'un déambulatoire voûté d'arêtes.

http://fr.topic-topos.com/image-bd/france/78/nef-centrale-poissy.jpg .

Il faut voir surtout, en fait de mobilier, l'ensemble regroupé dans la chapelle des fonts baptismaux, au revers de la façade Saint-Sépulcre du 16e s., majestueuses statues du 15e s : saint Jean-Baptiste et sainte Barbe: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3a/Sainte_Barbe_Poissy_01....


Musée du Jouet
: http://www.routard.com/images_contenu/communaute/photos/publi/061/pt60014.jpg

Les jeux et jouets exposés ramènent à la période précédant le règne de la télévision. Le domaine des poupées (rez-de-chaussée) conserve de nombreux modèles, honorant en particulier les grands fabricants français du 19e s. (Jumeau). La porcelaine et le biscuit supplantent la cire et le bois avant d'être concurrencés par le celluloïd. Le cou pivotant et les membres articulés apparaissent...

http://fr.topic-topos.com/image-bd/france/78/bebe-bru-poissy.jpg
http://www.journal-deux-rives.com/sites/default/files/musee_jouets%20(3).JPG

Au 1er étage voir spécialement la vitrine des lanternes magiques, équipées pour le passage des verres peints à la main, des théâtres d'ombres chinoises et des divers jeux optiques. Sous les combles, les collections rassemblent des figurines diverses, des jouets à traîner ou mécaniques, de l'humble production de bazar aux modèles réduits d'automobiles sortis d'un atelier spécial de la maison Citroën de 1923 à 1940. (Michelin)
141Auteur     (236327) 05 Feb 13 10:30

CommentaireMerci, pour Poissy, mars.

Puis-je ajouter que

Poissy est le berceau du noyau de Poissy.


Cette liqueur à base de noyau d'abricot


serait née dans une auberge de Poissy en 1698.
Elle fut autrefois vendue sous la marque "au gobelet d'argent" et se présentait comme le "véritable noyau de Poissy".


Près du vieux pont,

le restaurant à l'enseigne de "l'Esturgeon"


rappelle une prise mémorable faite par le propriétaire dudit restaurant sous le vieux pont le 2 juillet 1839, un esturgeon de 100 kg et trois mètres de long !

.•:*´¨`*:•.☆
142Auteur     (609042) 05 Feb 13 19:37

CommentaireClermont ou Clermont-de-l'Oise est une commune en Picardie, dans le département de l'Oise dont elle est une sous-préfecture. Chef-lieu de son arrondissement et de son canton, elle est située au centre géographique du département, sur une colline de la vallée de la Brêche. Elle est située à moins d'une heure de Paris et d'Amiens par le chemin de fer et la route.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/d3/Clermont_fay_vue.jpg

Le comté de Clermont fut rattaché à la Couronne de France par Philippe Auguste en 1218. Le sixième fils de Saint Louis, Robert, le reçut en apanage; il épousa Béatrice de Bourbon, héritière de cette très ancienne famille et leur descendance prit le nom de Bourbon.

A la Révolution, Clermont appartient à la branche collatérale des Bourbon-Condé.

La Place de l'Hôtel de Ville. http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3f/Clermont%2C_Oise_-_Plac...

L'Hôtel de ville, édifié au XIVe siècle, fut le siège de l'assemblée communale, du bailliage et des autres juridictions du comté de Clermont. Il servit aussi de halle aux draps (on remarques encore les colonnes de l'ancienne halle). En outre, ce style d'édifice est rare au nord d'Île-de-France. Cette construction de 15 mètres de large sur 52 mètres de long possède encore une partie de murailles d'une épaisseur de 2,7 mètres qui était destinée à constituer la suite de l'enceinte fortifiée du bourg. La façade occidentale, appelée aussi castillet, faisait partie de l'enceinte fortifiée de la ville qui est terminée par des mâchicoulis avec des parapets et des meurtrières, le tout s'appuyant sur des corbeaux à étages décroissants.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c4/Clermont%2C_Oise_-_Town...

Sa façade est terminée en un grand pignon divisé du bas vers le haut par un contrefort sur lequel s'appuie un beffroi polygonal qui possède une cloche classée Monument historique et qui dépasse seulement de quelques mètres l'angle supérieur du toit. Au rez-de-chaussée, de chaque côté de ce beffroi existe une large arcade en anse de panier, sous laquelle sont ouvertes des portes carrées. Dans ce bâtiment on trouve aujourd'hui l'office de tourisme au rez-de-chaussée, la bibliothèque qui comprend plus de 35 000 documents anciens et 18 000 documents récents et la salle des mariages. L'hôtel de ville est classé Monument historique depuis 1875.

La Rue de la République, rue commerçante de la ville http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c4/Rue_de_la_r%C3%A9publiq...

Le donjon ou château des comtes de Clermont fut probablement érigé au XIIe siècle sur les bases d'un château déjà existant au XIe siècle pour résister aux invasions Normandes. De forme quadrangulaire et comprenant trois étages de six fenêtres, le donjon était protégé par deux enceintes. Il fut utilisé comme forteresse jusqu'au milieu du XVIIe siècle puis comme logement des seigneurs du lieu. Il fut vendu en 1805 pour devenir maison de correction. En 1826, il fut transformé en maison centrale pour la détention des femmes. De nombreux graffitis témoignent de cette époque. Le donjon est inscrit monument historique depuis 1950:
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/a0/Donjon_de_clermont_fa%C3%A7ad...

Quellen: Wikipedia + Guide Michelin.
143Auteur     (236327) 08 Feb 13 08:43

CommentaireMarolles-en-Brie

Marolles-en-Brie est une commune française, située dans le département du Val-de-Marne en région Île-de-France.

La commune est riche culturellement : elle compte parmi ses bâtiments une des résidences secondaires des parents de l'Impératrice Sissi (Élisabeth d'Autriche, épouse de François-Joseph). Elle compte également une très ancienne église, l'Église Saint-Julien de Brioude, au Prieuré Saint Arnould, construit au XIe siècle.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/36/Marolles-en-Brie_%28Val...

A l’extérieur de cette église, on remarque la présence de nombreux contreforts, caractéristiques de la construction romane, qui donne à l’église un aspect massif, solide. Côté nord, on trouve des vestiges carolingiens avec un appareillage en opus spicatum : petit appareil du mur monté en moellons disposés en « arêtes de poisson » ou « épis de blé » sur quatre ou 5 rangées. Les restes de deux petites fenêtres romanes et d’une porte, obstruée, sont aussi visibles, de même que les traces de la limite inférieure du toit primitif.

http://fr.topic-topos.com/image-bd/france/94/eglise-saint-julien-de-brioude-maro...

À l’intérieur, la partie la plus remarquable est constituée par le chœur et le transept, que l’on date de 1120-25. Les deux travées présentent un voûtement avec des croisées d’ogives parmi les plus anciennes connues.

http://www.mairie-marolles.fr/photos/eglise/eglise_interieur.jpg

Bâtie pour les moines du prieuré voisin, cette partie est à la jonction du roman et du gothique. En effet sur ces travées a été fait l’essai d’un nouveau mode de voûte qui deviendra l’élément original du style gothique : l’ogive.

L’ancien autel, face à l'est, en pierre est celui qui existait en 1125. Il a été redécouvert lors des déblaiements du sol primitif du chœur, le socle à son emplacement d’origine, la table dressée verticalement contre le mur.

http://www.mairie-marolles.fr/photos/eglise/autel_2008.jpg

Les chapiteaux les plus intéressants sont ceux du chœur, dont les corbeilles comportent jusqu’à dix faces. Ils présentent une quarantaine de motifs des plus variés : des scènes bibliques, des animaux, de très nombreuses figures ailées et des végétaux. Les murs et les chapiteaux étaient polychromes et on peut encore retrouver les traces de ces peintures.

http://www.mairie-marolles.fr/photos/eglise/tete.jpg

http://fr.wikipedia.org/wiki/Marolles-en-Brie_%28Val-de-Marne%29
144Auteur     (236327) 09 Feb 13 16:15

CommentaireLe château de Grosbois

Le château de Grosbois est situé dans le Val-de-Marne sur la commune de Boissy-Saint-Léger.

Bâti en 1580, le château est acquis en 1616 par Charles de Valois, bâtard légitimé de Charles IX et de Marie Touchet, qui y fait effectuer de grands remaniements. Passant par diverses mains, il appartient, à la veille de la Révolution, au comte de Provence, le futur Louis XVIII. Vendu comme bien national, le domaine est acheté par Barras, membre du Directoire, qui mène à Gros Bois un train somptueux. Écarté du pouvoir par Bonaparte le 18 brumaire. il se retire dans son château et, peu après, le cède au général Moreau que le Premier Consul contraint à prendre le chemin de l'exil. En 1805, le château est acheté par le maréchal Berthier au général Moreau.

Le château de Grosbois, XIXe siècle: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/31/Chateau_de_Grosbois_19t...

Le château apparaît aujourd'hui au bout d’une longue avenue aux pelouses bordées de marronniers. Le corps central forme avec ses deux ailes en avancée un bel ensemble Louis XIII encadrant la cour d’honneur et cerné de douves asséchées.

http://www.all-free-photos.com/images/chateaux-3/PI10318-hr.jpg

Il est édifié sur une plate-forme rectangulaire entourée de fossés autrefois en eau et aujourd'hui secs. On y accède par trois passerelles.

La visite donne une idée fidèle de son ameublement et de sa décoration aux grands moments de son histoire, tant sous l’Ancien Régime qu’à l’époque napoléonienne, représentée par un splendide mobilier.

Le salon des Huissiers regroupe divers meubles signés Jacob ainsi que des portraits de la famille du maréchal Berthier par Gros (Premier Empire) et Winterhalter (Second Empire). Dans le salon de l’Empereur sont exposés des portraits de Napoléon.

Au centre du château, le salon de danse offre la meilleure perspective sur le parc. Il est flanqué, d’un côté par le salon des Chasses (belles peintures de Desportes et Oudry), de l’autre par le bureau de travail du maréchal Berthier. Ces trois salles présentent un plafond décoré à solives apparentes.

Le centre d'entraînement de Grosbois est dédié à l'entraînement et aux qualifications des trotteurs et aux soins des chevaux. Près de 1 500 chevaux s'entraînent dans ce centre à réputation mondiale à l'ombre du château de Grosbois:

http://www.clevacances-paris-idf.com/images/stories/locations-saisonnieres-val-d...
145Auteur     (236327) 11 Feb 13 14:48

CommentaireOrmesson-sur-Marne est une commune française, située dans le département de Val-de-Marne en région Île-de-France qui tire son nom de la famille Lefèvre d'Ormesson installée depuis 1630 dans l’ancienne seigneurie d’Amboile.

De cette grande famille de robe, le plus illustre représentant fut le conseiller Olivier d’Ormesson, rapporteur du procès intenté à Fouquet. Malgré l’intervention de Louis XIV et de Colbert, il refusa la peine de mort pour le surintendant et paya de son exil à Ormesson cette courageuse indépendance. Il reçut là toutes les célébrités de son temps : Mme de Sévigné, sa voisine de Sucy, Racine, Boileau, Bossuet, Bourdaloue, Le Nôtre qui dessina le parc...

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/90/Ormesson-sur-Marne_-_Ca...

L’avenue du Général-de-Gaulle, par laquelle on arrive au château d'Ormesson, est son ancienne allée d’honneur. La façade que l’on aperçoit de la route est du 16e siècle comme en témoigne le toit d’ardoise à pente raide du corps principal et le mélange de brique et de pierre. Face au parc, c’est un ensemble 18e siècle qui se reflète dans une pièce.

http://aura.u-pec.fr/duchatelet/documentsiteduchatelet/080.jpg
146Auteur     (236327) 13 Feb 13 14:24

CommentaireJe m’éloigne un peu plus de Paris pour vous présenter la ville de Troyes que j’aime bien aussi. Elle est située dans le département de l'Aube (dont elle est la préfecture). Avec une population légale de 60 280 habitants, la ville de Troyes est la 2e ville la plus peuplée de la région Champagne-Ardenne derrière Reims (que je vous présenterai plus tard).

L'hôtel de ville de Troyes date du XVIIe siècle et a été construit de 1624 à 1672.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b4/H%C3%B4tel_de_ville_de_...

Classé depuis 1932 à l'inventaire des monuments historiques149, sa statue de « Minerve casquée » est l'un des rares à avoir conservé sur son porche la devise révolutionnaire dans sa forme initiale : http://judaisme.sdv.fr/perso/axweill/pict/troyes.jpg

La cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul est le siège du Concile de Troyes qui débute le 13 janvier 1129, au cours duquel l'Ordre des Templiers se voit confirmé et son rôle défini. Le Traité de Troyes est signé le 21 mai 1420 dans la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Troyes11,12. Il prévoit que Charles VI de France aura comme successeur de la couronne de France le roi d'Angleterre Henri V après que ce dernier épouse Catherine de Valois, l'une des filles de Charles VI. Voici ce mariage .

À la différence de la cathédrale de Chartres qui est construite en un laps de temps relativement court, celle de la cathédrale gothique sera particulièrement longue et mouvementée.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/6b/FR-10-Troyes14.JPG

Les travaux qui débutent vers l'en 1200 ne seront terminés qu'au XVIIe siècle et vont connaître plusieurs interruptions, destructions ou changements de programmes.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/60/FR-10-Troyes15.JPG

Cependant les architectes successifs qui ont dirigé les travaux de construction ont cherché à respecter un plan global qui a été probablement établi au début du XIIIe siècle. Ainsi, de prime abord tout du moins, l'édifice apparaît harmonieux.

Au centre-ville il y a de belles maisons: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d7/Troyes_centre_ville1.JP...

Les amateurs de chats apprécieront la ruelle des chats: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/35/TroyesRuelleDesChats.jp...

Un bâtiment que j’aime particulièrement, c’est le Lion noir, un hôtel décoré de la façade typique de la 2e Renaissance. L‘escalier en colimaçon est en bois, ce qui est très rare; la plupart des escaliers de ce type sont faits en pierre: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/ef/116-1659_IMG.JPG/768px-...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Troyes
147Auteur     (236327) 15 Feb 13 11:52

CommentaireMerci, mars, d'avoir présenté cette jolie ville de Troyes avec ses hautes maisons à pans de bois de toutes les couleurs et ses étroites ruelles pavées.

Cette ville fut autrefois capitale des foires de Champagne.

Mars, as-tu goûté

l'andouillette AAAAA
?

L'andouillette AAAAA

avec une coupe de champagne, puisque l'on est dans la région !

☆•:*´¨`*:•.
148Auteur     (609042) 15 Feb 13 16:01

CommentaireLe cheval de Troyes

Nous étions, mon épouse et moi, en train de boire du vin de champagne avec un ami.

"Eh bien, il est excellent, ce champagne!", s'exclama notre ami.

"Oui", dis-je, "il me vient de Troyes... ville aussi célèbre par son champagne que par le cheval de ce nom."

"Mais non, mon chéri!", dit ma femme, "il y a Troie et Troyes... ce qui fait deux!"

"Permettez, Madame...", observa notre ami, "trois et trois font six."

- - - - - - - - - - - -
@ Isabelle: ich gestehe Dir und nur Dir (sag' es keinem Menschen!): ich habe den kleinen Dialog bei Georges Feydeau gestohlen (Chat en poche)...
149Auteur     (883871) 15 Feb 13 16:34

CommentaireCher Vronski, Isabelle, mit der ich mich gut verstehe, hat gepetzt!!! Und so kenne ich jetzt auch deine Quelle :-)) Aber ich sage mir und dir: Auch so eine Quelle muss man kennen, und ich finde deinen wortspielerischen Troyes-Beitrag eine nette, willkommene Auflockerung.

Isabelle, als ich in Troyes war, habe ich natürlich auch die andouillettes probiert, muss aber im Nachhinein sagen, dass sie mir nicht geschmeckt haben. Doch bin ich vermutlich selbst schuld dran, denn ich haben keinen Champagner dazu getrunken, weil wir mit einem Wohnwagen und Jugendlichen unterwegs waren ...
150Auteur     (236327) 15 Feb 13 16:55

CommentaireJ'ai vraiment appris des choses grâce à ces éminents connaisseurs en géographie et en vie culturelle française.

Donc résumons : Troyes est dans la région parisienne et Troyes est la ville du vin de Champagne.
Moi qui ai vécu plusieurs années à Épernay je me marre doucement. ;-))
151Auteur     (906578) 15 Feb 13 18:44

CommentaireExcellent, Vronski !
;-))


Je vous propose une petite halte.
Que de chemin déjà parcouru !



☆•:*´¨`*:•. Ambleville, château *´¨`* nord de Paris•75
☆•:*´¨`*:•. Anet, château *´¨`* sud-ouest de Paris•21
☆•:*´¨`*:•. Auvers-sur-Oise, impressionnistes *´¨`* nord de Paris•16

☆•:*´¨`*:•. Balizy, pont *´¨`* sud-ouest de Paris•56
☆•:*´¨`*:•. Barbizon, village de peintres *´¨`* sud-est de Paris•80•81
☆•:*´¨`*:•. Baron, château *´¨`* nord de Paris•123
☆•:*´¨`*:•. Baronville, château *´¨`* sud-ouest de Paris•57
☆•:*´¨`*:•. Beaune-la-Rolande, église *´¨`* sud de Paris•92
☆•:*´¨`*:•. Beauvais, cathédrale *´¨`* nord de Paris•39•40•41
☆•:*´¨`*:•. Boësse, église et porche remarquable *´¨`* sud de Paris•96
☆•:*´¨`*:•. Bougival, maison de Tourgueniev, maison de Pauline Viardot *´¨`* ouest de Paris•67
☆•:*´¨`*:•. Boussy-Saint-Antoine, mairie, musée, vieux pont *´¨`* sud-est de Paris•84
☆•:*´¨`*:•. Bray-sur-Seine, église, maisons à colombages, silos *´¨`* sud-est de Paris•70
☆•:*´¨`*:•. Breteuil, château *´¨`* sud-ouest de Paris•61
☆•:*´¨`*:•. Brie-Comte-Robert, château-fort, église *´¨`* sud-est de Paris•74

☆•:*´¨`*:•. Chaalis, abbaye *´¨`* nord de Paris•17
☆•:*´¨`*:•. Chamarande, château *´¨`* sud de Paris•62
☆•:*´¨`*:•. Champs-sur-Marne, château *´¨`* sud-est de Paris• 46•48
☆•:*´¨`*:•. Chantilly, château *´¨`* nord de Paris•26•27•30
☆•:*´¨`*:•. Chars, église *´¨`* nord de Paris•78
☆•:*´¨`*:•. Chartres, cathédrale *´¨`* sud-ouest de Paris•2•6•15•44
☆•:*´¨`*:•. Château-Thierry, château-fort *´¨`* nord-est de Paris•34
☆•:*´¨`*:•. Clermont-de-l’Oise, hôtel de ville, donjon *´¨`* nord de Paris•143
☆•:*´¨`*:•. Commelles, étangs, château de la Reine Blanche *´¨`* nord de Paris•38•42•43
☆•:*´¨`*:•. Conflans-Sainte-Honorine, barrage-écluse, musée de la batellerie *´¨`* ouest de Paris•112
☆•:*´¨`*:•. Courances, château *´¨`* sud-est de Paris•54
☆•:*´¨`*:•. Creil, musée d'arts décoratifs et de faïence *´¨`* nord de Paris•108
☆•:*´¨`*:•. Crépy-en-Valois, églises, vieux château *´¨`* nord de Paris•106

☆•:*´¨`*:•. Dampierre, château *´¨`* sud-est de Paris•51
☆•:*´¨`*:•. Dourdan, château-fort *´¨`* sud de Paris•37

☆•:*´¨`*:•. Enghien-les-Bains, station thermale, lac, casino *´¨`* nord de Paris•65
☆•:*´¨`*:•. Ermenonville, château, mer de sable *´¨`* nord de Paris•5•8•36

☆•:*´¨`*:•. Fère-en-Tardenois, ruine du château, halles *´¨`* nord-est de Paris•114
☆•:*´¨`*:•. Fontainebleau, forêt *´¨`* sud-est de Paris•99•101•102•103

☆•:*´¨`*:•. Gerberoy, classé dans plus beaux villages de France *´¨`* nord de Paris•66
☆•:*´¨`*:•. Grez-sur-Loing, église, pont, tour de Ganne *´¨`* sud-est de Paris•116•117
☆•:*´¨`*:•. Grosbois, château *´¨`* sud-est de Paris•145

☆•:*´¨`*:•. Haute-Isle, village troglodytique, site naturel préservé *´¨`* nord de Paris• 60
☆•:*´¨`*:•. Houdan, donjon et église remarquables *´¨`* ouest de Paris• 138


☆•:*´¨`*:•. Jouarre, abbaye *´¨`* est de Paris•91
☆•:*´¨`*:•. Jouy-en-Josas, manufacture *´¨`* ouest de Paris•77
☆•:*´¨`*:•. Jouy-le-Moutier, église, menhir *´¨`* nord-ouest de Paris•58

☆•:*´¨`*:•. La Défense, quartier d‘affaires *´¨`* ouest de Paris•98
☆•:*´¨`*:•. Larchant, rocher et église remarquables *´¨`* sud-est de Paris•132
☆•:*´¨`*:•. Le Mont Valérien, forteresse et mémorial de la France combattante *´¨`* ouest de Paris•97
☆•:*´¨`*:•. L’Isle-Adam, écluse, plage, étang, pavillon chinois, *´¨`* nord-ouest de Paris•59
☆•:*´¨`*:•. Liverdy-en-Brie, musée du cheval et de l‘attelage, église Saint-Etienne *´¨`* sud-est de Paris•137•139

☆•:*´¨`*:•. Malmaison, château *´¨`* ouest de Paris•9
☆•:*´¨`*:•. Marolles-en-Brie, église remarquable *´¨`* sud-est de Paris•144
☆•:*´¨`*:•. Meaux, cathédrale, évêché, musée de la Grande Guerre *´¨`* est de Paris•63•64•69
☆•:*´¨`*:•. Melun, fromage de Brie *´¨`* est de Paris•93
☆•:*´¨`*:•. Milly-la-Forêt, halle, chapelle Saint-Blaise-des-Simples, le Cyclop *´¨`* sud de Paris•79•82•83
☆•:*´¨`*:•. Mondreville, beau porche roman *´¨`* sud de Paris•96
☆•:*´¨`*:•. Montagny-Sainte-Félicité, église *´¨`* nord de Paris•35
☆•:*´¨`*:•. Monte-Cristo, château *´¨`* ouest de Paris•52•53
☆•:*´¨`*:•. Montgeron, château, moulin *´¨`* sud-est de Paris•88
☆•:*´¨`*:•. Montlhéry, tour *´¨`* sud de Paris•113
☆•:*´¨`*:•. Montmorency, maison de J.J. Rousseau *´¨`* nord de Paris•72
☆•:*´¨`*:•. Moret-sur-Loing, cité médiévale *´¨`* sud-est de Paris•14•115•118

☆•:*´¨`*:•. Nesles-la-Vallée, église *´¨`* nord-ouest de Paris•47
☆•:*´¨`*:•. Nogent-sur-Marne, pavillon Baltard *´¨`* est de Paris•104
☆•:*´¨`*:•. Noisiel, chocolaterie Menier *´¨`* est de Paris•105

☆•:*´¨`*:•. Ormesson-sur-Marne, château *´¨`* sud-est de Paris•146

☆•:*´¨`*:•. Pierrefonds, château *´¨`* nord de Paris•124
☆•:*´¨`*:•. Pithiviers, ville, gâteau, train *´¨`* sud de Paris•133•134•135
☆•:*´¨`*:•. Poissy, parc, église, musée du jouet , noyau de Poissy, restaurant L’Esturgeon *´¨`* ouest de Paris• 141•142
☆•:*´¨`*:•. Provins, cité médiévale *´¨`* est de Paris•12
☆•:*´¨`*:•. Puiseaux, église *´¨`* sud de Paris•94

☆•:*´¨`*:•. Raray, château *´¨`* nord de Paris•121•122
☆•:*´¨`*:•. Roberval, château *´¨`* nord de Paris•126
☆•:*´¨`*:•. Royaumont, abbaye *´¨`* nord de Paris•28•29•33

☆•:*´¨`*:•. Saint-Cucufa, bois, étang *´¨`* ouest de Paris•136
☆•:*´¨`*:•. Saint-Leu-d’Esserent, église remarquable *´¨`* nord de Paris•125
☆•:*´¨`*:•. Saint-Loup-de-Naud, église romane *´¨`* sud-est de Paris•73
☆•:*´¨`*:•. Senlis, abbaye Saint-Vincent, église Saint-Frambourg, ville médiévale *´¨`* nord de Paris•127•128•129•130•131

☆•:*´¨`*:•. Troyes, ville, église, andouillette *´¨`* est de Paris•147•148

☆•:*´¨`*:•. Varennes-Jarcy, moulin, maison de Boïeldieu, closerie Falbala *´¨`* sud-est de Paris•84•85•86•87
☆•:*´¨`*:•. Vaux-de-Cernay, abbaye *´¨`* sud-ouest de Paris•22
☆•:*´¨`*:•. Versailles, château *´¨`* ouest de Paris• 1•7•10•11•13•18•19•24•95•107•109•110•111
☆•:*´¨`*:•. Versailles, Grand Trianon *´¨`* ouest de Paris•31
☆•:*´¨`*:•. Versailles, Hameau de la Reine *´¨`* ouest de Paris•20
☆•:*´¨`*:•. Versailles, Petit Trianon *´¨`* ouest de Paris•25
☆•:*´¨`*:•. Versigny, château, église *´¨`* nord de Paris•120
☆•:*´¨`*:•. Vigny, château *´¨`* nord-ouest de Paris•45
☆•:*´¨`*:•. Villarceaux, domaine *´¨`* nord de Paris•55
☆•:*´¨`*:•. Vulaines-sur-Seine, maison de Mallarmé *´¨`* sud-est de Paris•23

☆•:*´¨`*:•. Wy-dit-Joli-Village, village, manoir, église *´¨`* nord de Paris•76

☆•:*´¨`*:•. Yerres, abbaye royale, maison de Caillebotte *´¨`* sud-est de Paris•89
☆•:*´¨`*:•. Yèvre-le-Châtel, classé dans les plus beaux villages de France *´¨`* sud de Paris•71



Je suis certaine qu'il nous reste des joyaux à découvrir ...
;-)
152Auteur     (609042) 15 Feb 13 19:49

CommentairePour bien commencer le weekend, je vous emmène à

Disneyland Paris, situé à l'est de Paris.


.•:*´¨`*:•.☆
153Auteur     (609042) 15 Feb 13 20:38

CommentaireFranchement, Isabelle… Disneyland comme ☆•:*´¨`*:•.joyau autour de Paris.•:*´¨`*:•.☆ !
154Auteur     (883871) 15 Feb 13 21:37

CommentaireLa journée de demain devant être plutôt ensoleillée, je vous emmène au sud-est de Paris visiter le

château de Fontainebleau

Les premières traces d'un château à Fontainebleau remontent au XIIe siècle.
Les derniers travaux furent effectués au XIXe siècle.


Le château de Fontainebleau
est un château de styles Renaissance et classique.

Situé dans le centre-ville de Fontainebleau, le château de Fontainebleau a été l'une des demeures des souverains français depuis François Ier (qui en fit sa demeure favorite) jusqu'à Napoléon III.

Voici
la Cour des Adieux : c'est du haut du célèbre et majestueux escalier en fer à cheval que Napoléon fit ses adieux à sa vieille garde après son abdication en 1814.

Le célèbre escalier en forme de fer-à-cheval


Le château fait l’objet d'un classement au titre des monuments historiques et fait partie, avec son parc, du patrimoine mondial de l'UNESCO.
Il possède également l'une des plus importantes collections de mobilier ancien de France, et conserve une exceptionnelle collection de peintures, de sculptures, et d'objets d'art, allant du VIe au XIXe siècle.

La chambre de l'Empereur

La salle de bal

La salle du trône


☆•:*´¨`*:•.
155Auteur     (609042) 16 Feb 13 20:48

CommentairePardon, Isabelle: il y a un château à Fontainebleau?

Mais la forêt de Fontainebleau est l'un des plus beaux sites d'escalade en France!

http://fr.wikipedia.org/wiki/Escalade_en_forêt_de_Fontainebleau

Viens demain dimanche avec moi et nous escaladerons ensemble la Dame Jouanne!

http://hbensliman.free.fr/Fontainebleau/vert%20de%20gris.jpg
156Auteur     (883871) 16 Feb 13 21:37

CommentaireVronski, im Beitrag 132 findest du bereits zwei Bilder des berühmten Kletterfelsens im Wald des "Schönwasserbrunnens", und im Beitrag 99 hat Isabelle die forêt de Fontainebleau schon vorgestellt, siehe auch das so verdienstvolle und präzise Inhaltsverzeichnis.

Isabelle, deine Präsentation des Schlosses Fontainebleau finde ich großartig, angefangen bei dem musikalisch so schön untermalten Video am Anfang bis hin zu dem Bild des grandiosen Kaisergemachs.

Als ich einmal mit einer großen Schülergruppe das Schloss besichtigte, standen wir natürlich auch auf dem fer à cheval, der Doppeltreppe, die die Jugendlichen alle sehr beeindruckte. Ich stelle deshalb hier noch einmal ein besonders großes Foto von ihr ein.

http://1.bp.blogspot.com/_h6FOjD86nAk/TSbtlOqKQTI/AAAAAAAAAoA/HgdhOsOGLys/s1600/...

Hier verabschiedete sich ja Napoléon am 20. April 1814 um 13 Uhr von seiner Garde und seinen Offizieren mit den Worten: „Continuez à servir la France, son bonheur était mon unique pensée ... Depuis vingt ans, vous vous êtes toujours conduits avec bravour et fidélité!“
157Auteur     (236327) 17 Feb 13 10:30

CommentaireSUCY-EN-BRIE

Le château de Sucy a été élevé au 17e s. pour le président Lambert de Thorigny dont le père venait de faire édifier à Paris un hôtel sur l'île St-Louis. Il est sauvé de la destruction et classé Monument historique le 18 juillet 1974. Au terme d'une longue et méticuleuse restauration, la certitude est maintenant acquise qu'un des plafonds peints du château l'a été de la main de Charles Le Brun. Depuis sa restauration et son inauguration en juin 2007, il abrite le Conservatoire de musique.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b9/Sucy-en-Brie_-_Ch%C3%A2...

Le château de Montaleau, au centre du bourg, a été très remanié pour accueillir la mairie et son parc est devenu jardin public. Madame de Sévigné y séjourna souvent dans sa jeunesse chez son oncle, l'abbé de Coulanges: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/56/Sucy-en-Brie_-_Ch%C3%A2...

Le Grand-Val, qui reçut Diderot et les Encyclopédistes, a disparu.

L'église St-Martin
possède encore son clocher roman du 12e siècke: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/ec/L%27%C3%A9glise_de_Sucy...

La nef rustique, couverte en charpente, présente de surprenantes arcades irrégulières qui contrastent avec le chœur gothique à chevet plat: http://images-02.delcampe-static.net/img_large/auction/000/094/722/571_001.jpg
158Auteur     (236327) 18 Feb 13 16:26

CommentaireLa journée promettant d’être belle, je vous emmène dans la commune de Rambouillet au sud-ouest de Paris.

Cette commune est constituée à 80% d’espaces boisés :

la forêt de Rambouillet
qui est l’un des principaux massifs forestiers (200 km2) autour de Paris.

La forêt de Rambouillet fut aménagée pour les chasses royales, les chasses à courre, du XVIème au XVIIIème siècles.


On y rencontre cerfs, sangliers et chevreuils.


Je vous propose aussi la visite de

l'espace Rambouillet ,
lieu d’observation des animaux et de la forêt et qui comporte :
. l’Odyssée verte, un sentier suspendu qui permet de découvrir la forêt à plus de cinq mètres de hauteur
. la forêt des aigles
. la forêt sauvage où l’on peut voir des biches, faons, sangliers, cerfs
. la forêt des cerfs, un sentier de découverte, jalonné de postes d’observation

Les étangs de Hollande sont aussi une jolie idée de balade.

Bonne journée !

.•:*´¨`*:•.☆
159Auteur     (609042) 19 Feb 13 07:10

CommentaireCRÉTEIL

Petite ville au caractère champêtre jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, Créteil connaît une forte urbanisation à partir de 1955 avec la construction du quartier du Mont-Mesly par l'architecte Charles-Gustave Stoskopf, prélude à l'édification de nombreux autres. Créteil devient le chef-lieu du département du Val-de-Marne par un décret d'application de 1965 et bénéficie alors d'un programme d'urbanisme particulier baptisé « Nouveau Créteil » incluant tous les bâtiments administratifs incombant à son nouveau statut : Hôpital Henri Mondor, Préfecture, Hôtel de Ville, Palais de justice.

Vue du lac de Créteil, au fond, au milieu, l’hôtel de ville: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/63/Creteillacpanoramique.jpg

Les « choux », un des symboles architecturaux de la ville: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/a/ab/Cr%C3%A9teil_les_choux2.jpg

La cathédrale St-Christophe conserve un clocher-porche du 12e siècle: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/41/Creteil_Eglise_Saint-Christop...

Ce clocher haut de 30 m a servi à la fois de lieu de refuge pour les habitants, et d'affirmation de leurs droits seigneuriaux, vocation soulignée par les têtes de guetteurs sculptées à la jonction des baies du troisième étage.
Le clocher abrite à sa base un porche soutenu par des colonnes engagées aux chapiteaux sculptés de motifs géométriques ou d'entrelacés, empruntés à l'Antiquité ou à l'époque carolingienne. De 1170 à 1250, parallèlement à l'édification de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris, on procède au remplacement de l'ancienne église par l'édifice gothique actuel.

On trouve en fait trois nefs séparées par quatre colonnes en délit qui déterminent neuf travées identiques voûtées d'arètes: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/49/Cr%C3%A9teil_St_christophe.jp...

La nef, avec son triforium, et le chœur à chevet plat ont été restaurés. Sous le chœur, une crypte d'origine possède d’élégants chapiteaux: http://fr.topic-topos.com/image-bd/france/94/crypte-creteil.jpg Cette crypte contient dans le coin nord les reliques de saint Agoard et saint Aglibert.
160Auteur     (236327) 20 Feb 13 09:00

CommentaireProfitons de notre balade en forêt de Rambouillet (159) pour découvrir

le château de Rambouillet,


ancienne résidence royale et présidentielle

qui est à l’origine un simple manoir transformé au XIVème siècle en un château fortifié entouré de douves.


La Bergerie nationale de Rambouillet,
siège de l'École nationale d'élevage ovin,
est située dans le parc du château de Rambouillet et comprend une ferme expérimentale.


La laiterie de la Reine

fut construite à la demande de Louis XVI pour Marie-Antoinette, qui espérait lui faire aimer Rambouillet en lui rappelant le Petit Trianon de Versailles.


La Grotte des amants
ainsi appelée suite, paraît-il, à la mort d'un couple de jeunes promeneurs qui s'y seraient réfugiés pendant un orage, et y auraient trouvé la mort à cause de la foudre.


La Chaumière aux coquillages
au milieu d'un jardin à l'anglaise est significative de l'engouement pour le pittoresque campagnard et dont atteste également le hameau de la Reine à Versailles.

D'extérieur, cette construction ressemble à une chaumière et son toit est recouvert de chaume,
mais l'intérieur est très richement décoré : marbre, coquillages, nacre.
La chaumière est constituée de deux pièces :
une vaste salle décorée de coquillages
et une salle plus petite décorée de peintures murales.
A noter un miroir avec de chaque côté des automates, grandes ingéniosités du XVIIIe siècle.


L'Ermitage
comprend plusieurs pièces dont une chapelle.


☆•:*´¨`*:•.
162Auteur     (609042) 21 Feb 13 07:24

CommentaireLe monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement.

Gilbert Keith Chesterton

Merci Isabelle pour ce fil ravissant !

La maison de Marguerite Duras à Neauphle-le-Château, une petite ville française, située dans le département des Yvelines et la région d'Île-de-France.

http://3.bp.blogspot.com/_PVQvvRKh94I/TAfP9ls3HJI/AAAAAAAAD68/N7KQXizNo2o/s1600/...

Grâce à la vente des droits d’adaptation cinématographique du Barrage contre le pacifique, Marguerite Duras achète cette belle maison en 1958, face au château d’eau. Les trois bâtiments étaient la résidence secondaire d’un notaire parisien.
Par cet achat, dit-elle, elle se console de toutes ses peines d’enfant. Enfin un lieu gagné, où planter des racines.
Pour ses proches, et surtout pour son fils et pour elle, elle s’occupe d’en faire une belle maison. Elle remet en état et meuble les quatorze pièces. Sa chambre est au premier étage, face au jardin et à l’étang sur lequel les enfants jouent l’hiver. Devant une fenêtre du grenier, elle installe un petit lit pour admirer ce qu’elle appelle "le parc".

Tiré de : http://www.terresdecrivains.com/Marguerite-DURAS

Écrire
http://marcalpozzo.blogspirit.com/media/01/01/60831770.jpg

C’est dans une maison qu’on est seul. Et pas au-dehors d’elle, mais au-dedans d’elle. Dans le parc il y a des oiseaux, des chats. Mais aussi une fois, un écureuil, un furet. On n’est pas seul dans un parc.
Mais dans la maison, on est si seul qu’on en est égaré quelquefois. C’est maintenant que je sais y être restée dix ans. Seule. Et pour écrire des livres qui m’ont fait savoir, à moi et aux autres, que j’étais l’écrivain que je suis. Comment est-ce que ça s’est passé ? Et comment peut-on le dire ?
Ce que je peux dire c’est que la sorte de solitude de Neauphle a été faite par moi. Pour moi. Et que c’est seulement dans cette maison que je suis seule. Pour écrire.


Marguerite Duras

Tiré de : http://remue.net/spip.php?article4193
163Auteur     (601872) 21 Feb 13 08:24

CommentaireAujourd'hui je vous emmène dans le

parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse, au sud-ouest de Paris, parc qui se caractérise par une alternance de plateaux et de vallées.

Ce parc possède un important patrimoine historique :

Châteaux, églises, manoirs, fortifications féodales.




Je vous propose d’emprunter le

Chemin Jean Racine qui serpente de Port-Royal au Château de la Madeleine à Chevreuse.

Il faut compter environ deux heures de marche.

Sept bornes jalonnent le sentier et portent l'inscription de vers que les lieux inspirèrent au jeune Jean Racine.




Nous commencerons cette balade par

l’Abbaye de Port-Royal-des-Champs,

berceau du jansénisme.

Le site de Port-Royal-des-Champs.

Malgré un riche passé, il ne reste aujourd’hui presque rien de ce monastère fondé en 1204.

.•:*´¨`*:•.☆
164Auteur     (609042) 23 Feb 13 07:43

CommentaireClélia, auch das so unprätentiös wirkende Haus von Marguerite Duras in Neauphle-le-Château verdiente es, als joyau autour de Paris gewürdigt zu werden.

Das Gleiche gilt, Isabelle, für den parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse. Gut gefallen hat mir zum Beispiel der Einklang von Musik und Natur des vierten Links, und Port Royal ist wahrhaftig einer der sites historiques, von denen du bei der Eröffung dieses reichhaltigen Fadens sprachst!
165Auteur     (236327) 23 Feb 13 09:39

CommentaireReims ist der Sitz der Unterpräfektur des Arrondissements Reims im Département Marne in der Région Champagne-Ardenne. Die Stadt ist Sitz eines Erzbischofs und besitzt seit 1971 (wieder) eine Universität. In Reims werden nicht nur Champagner, sondern auch Textilien, Nahrungsmittel sowie Ausrüstungsgegenstände für die Raumfahrt hergestellt. Die Geschichte der Stadt reicht bis in die Zeit vor der römischen Herrschaft zurück.

Nicht entgehen lasse ich mir natürlich das älteste Monument der Stadt, das Marstor (la Porte de Mars), ein 33 Meter langer und 13 Meter hoher arc de triomphe mit drei Bögen:
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/58/Porte_de_Mars%2C_Reims%...

Der wichtigste Platz in Reims ist meines Erachtens die Place Royale. Auf dem ersten Bild sieht man im Hintergrund einen kleinen Teil der Kathedrale, die ich später in einem besonderen Beitrag vorstellen werde.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/7e/Place_Royale_Reims_2805...
´
Und hier ein Bild des „königlichen Platzes“, auf dem man die Statue von Louis XV aus einer anderen Perspektive sieht:
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/02/Place_Royale_2.jpg/1280...

Wichtig ist in Reims auch die Place du Parvis mit einer Statue von Jeanne d'Arc: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/94/Place_du_Parvis%2C_Reim...

http://www.underabigsky.com/images/Reims%20Jeanne%20d%27Arc.jpg

Die wichtigste Hauptstraße, Rue de Vesle, durchquert die Stadt von Südwesten nach Nordosten und kreuzt dabei die Place Royale (siehe oben): http://46.4.24.136/atpic2/7036/42167/0/2170135/600.jpg

http://de.wikipedia.org/wiki/Reims
166Auteur     (236327) 23 Feb 13 19:14

CommentaireSituée à 144 km de Paris et dans une autre région.
167Auteur     (906578) 23 Feb 13 19:47

CommentaireAprès deux heures de marche nous voici arrivés au

château de la Madeleine
,
château-fort qui domine la vallée de Chevreuse, au sud-ouest de Paris.

De ce
château

dont la construction remonte à 1030, subsistent quelques vestiges comme l’enceinte et ses deux tours carrées, la porte principale, un donjon, un puits du XVème siècle, le pont-levis et les mâchicoulis au sommet des remparts.


☆•:*´¨`*:•.
168Auteur     (609042) 24 Feb 13 11:05

CommentaireIm Beitrag 166 kündigte ich an, der Kathedrale in Reims einen eigenen Beitrag zu widmen.

Dafür kann ich auf ergiebige Beiträge im 24. Kaffeehaus zurückgreifen:

Siehe auch: ❁Oº°‘¨┣┓┬┬┏┫ ¨‘°ºO❁❁ 'S XXIVste

Emg präsentierte uns im Beitrag 239 viele Bilder, ich selbst in 241 ein Foto, das Adenauer und De Gaulle in der Kathedrale zeigt. In 242 setzte emg auch einen herrlichen Link, nicht nur zu Chagall-Fenstern in Reims, sondern, wenn man sich durchklickt, auch zu vielen wunderschönen Großaufnahmen der Kathedrale.

In dem Heft „Die schönsten Kirchen in Europa“ (Stuttgart 1983) fand ich zu der Kathedrale im Reims den folgenden informativen Text:

Weihnachten im Jahre 496 - der hl. Remigius tauft in Reims den Frankenkönig Chlodwig, den man den Siegreichen nennt. Damit ist die Tradition auf den Anspruch, Krönungsstadt zu sein, begründet. Der Plan zum Bau einer Kathedrale reift jedoch erst Jahrhunderte später. Von Papst Honorius III. durch einen besonderen Ablass gefördert, durch allumfassende Spenden gestützt, weihen die Domherren 1241 wenigstens den Chor. Als Philipp VI. von Valois 1328 die Krone erhält, ist die Kathedrale noch immer eine riesige Baustelle. 1429 wird unter den Augen von Jeanne d’Arc Karl VII. gekrönt, und noch immer ist der Bau unvollendet. Doch 1481 endlich fehlen nur noch die Türme. Da verheert ein Brand Dach, Glockenturm und den großen Dachreiter über der Vierung. Der Schaden wird behoben, jedoch die Kassen sind erschöpft, die Freude an den Türmen verflogen. Fortan bleibt Reims ohne „... steil aufstrebende Himmelshauben“. Vier Baumeister teilen sich den Ruhm, für Altarplatz und Fenster, Chor, Westfassade und Portale verantwortlich zu zeichnen: |ean d’Orbais, Jean le Loup, Gaucher de Reims und Robert de Coucy.

Trotz der 270jährigen Bauzeit blieb der Stil einheitlich. Mit der Selbstverständlichkeit sicherer künstlerischer Empfindung sind alle Bauelemente späterer Meister zu einem Werk von monumentaler Schönheit gefügt worden. So auch die Galerie der Könige, jene 56 Statuen, die, jede fast 4,5 Meter hoch und 120 bis 140 Zentner schwer, den eindrucksvollen Fries aus Stein an der Basis der Türme bilden. Darunter befindet sich der Balkon, von dem an den Palmsonntagen die Chorknaben das Gloria sangen. Bestechend ist die eigene Architektur der Lanzettfenster. Dem begleitenden Maßwerk sind kaum noch formale Grenzen gesetzt. Verzweigungen, Verästelungen, filigrane Blüten, Blätter, Bäume, Kelche, welche Vielfalt wussten die geschickten Hände gotischer Steinmetze zu schaffen. Die Bauplastik ist stilistisch dreigeteilt: Frühe Figuren in der Tradition von Chartres wechseln mit einer Bauhütte, die einen stark antikisierten Einschlag erkennen lässt, abschließend dann eine Schule, ganz dem Mittelalter verpflichtet, deren großer Schwung den weithin gerühmten lächelnden Engel schuf. Schönstes Detail sind die erhabenen Strebepfeiler am Langhaus, die in offene Tabernakeltürmchen auslaufen.

Der Innenraum fasziniert durch die westliche Fensterrose und die Westwand. ln verschwenderischer Fülle stehen Figuren in sieben Reihen übereinander, getrennt und doch zusammengefasst durch dreiblättrige Bogenzwickel - Nischen, Ranken, Blattwerk und kleines Fabelgetier vereinigen sich zu einer üppigen, ebenbürtigen Umrahmung. Darunter liegt eine Draperie, so reich und bewegt im Faltenwurf, dass sie den Werkstoff Stein vergessen lässt.

Kraft, Vornehmheit und Ausgewogenheit nach innen und nach außen spiegeln noch heute jene geistige Durchdringung wider, welche die gotischen Baumeister einer Krönungskirche für angemessen und würdig hielten.

169Auteur     (236327) 25 Feb 13 10:07

CommentaireSaint-Cloud

St-Cloud appartient à la banlieue résidentielle de la capitale. C’est surtout le beau parc de l’ancien château qui fait sa notoriété.

Des ifs marquent l’emplacement du château: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/19/Parc_saint-cloud.jpg/12...

D’une superficie de 450 ha environ, il couvre les pentes du coteau qui domine la Seine et s'étend en profondeur sur le plateau de Garches. Œuvre de Le Nôtre, il tire son agrément de l’utilisation d’un terrain accidenté où alternent avec un art parfait les perspectives, pièces d’eau, points de vue, contre-allées et frondaisons.

Rond de la Balustrade: Napoléon Ier avait élevé à cet endroit un monument surmonté d'une lanterne qui restait allumée lorsque l’Empereur résidait au château. Un édifice de l'ancienne Grèce ayant servi de modèle, les Parisiens appelaient cette sorte de phare la lanterne de Démosthène. Les Prussiens la firent sauter en 1870. De la terrasse, très beau panorama sur tout Paris, du bois de Boulogne aux bois de Clamart et de Meudon.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/fb/Parc_de_Saint_Cloud_la_Lanter...

Pavillon de Breteuil. — Ce pavillon du 18e s. était un lieu de délassement après les fêtes du château. Il abrite aujourd'hui le Bureau International des Poids et Mesures qui conserve les principaux étalons, en particulier ceux du kilo et du mètre, en platine iridié (le mètre-étalon est maintenant défini par une longueur d'onde).
http://www.ville-sevres.fr/e_img/chapitres/pavillonbreteuilchamourat.jpg

La Grande Cascade est une savante et imposante composition du 17e s. La partie haute, due à Lepautre, est dominée par les statues allégoriques de la Seine et de la Marne.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/49/SaintCloud4.JPG/768px-S...

Ruisselant de vasque en bassin, l'eau est recueillie par la basse cascade, œuvre de Mansart, qui la redistribue à l'infini jusqu’au bas du parc. Le monument s’étage sur 90 mètres de longueur. Aux Grandes Eaux le spectacle est remarquable.

Concerts & jeux d’eau » en 2012: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a5/Parc_de_Saint-Cloud_Pan...

Le Grand Jet, voisin de la Cascade, se trouve au milieu d’une salle de verdure. Avec ses 42 m (le plus haut jet de Versailles n'atteint que 27 m), c'est le plus puissant du parc: http://img.over-blog.com/630x470-000000/3/03/41/94//Proche-banlieue/Proche-banli...

Jardin du Trocadéro
: Vallonné et très soigné, le parc qui couvre cette colline groupe une grande variété d’essences d’arbres, des allées sinueuses, une pièce d’eau dans un cadre pittoresque. Le jardin était autrefois réservé au délassement des souverains.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/df/Jardintrocadero.jpg/128...

(Source: Guide Michelin)
170Auteur     (236327) 26 Feb 13 10:17

CommentaireSituée dans le parc naturel de la Haute Vallée de Chevreuse, voici la jolie commune de

Rochefort-en-Yvelines
qui abrite un
château
construit au XVIIème siècle.

L’intérieur du château, la grande salle à manger, la grande galerie, le grand hall, l’escalier d’apparat présentent de nombreux éléments copiés d’après les édifices remarquables des XVIIème et XVIIIème siècles.

Autre site remarquable :

La grotte ornée du Normont
à Rochefort-en-Yvelines, est une cavité naturelle, constituée d'une seule salle, et accessible par un trou d'homme.

Les gravures rupestres se déroulent sur 4 mètres de longueur.

Elles datent de l'époque des derniers chasseurs nomades de la Préhistoire.

.•:*´¨`*:•.☆
171Auteur     (609042) 27 Feb 13 20:16

CommentaireConnaissez-vous
France miniature,
un parc situé au sud-ouest de Paris ?

De nombreux monuments et sites français

y sont reproduits en miniature sur un espace de cinq hectares aménagé en forme de carte de France avec des bassins aux emplacements des mers et océans qui bordent la France, ainsi qu’une île de Corse.

☆•:*´¨`*:•.
172Auteur     (609042) 01 Mar 13 21:20

CommentaireAujourd’hui je vous présente encore un petit joyau de l’Île de France, l‘abbaye Notre-Dame de Lieu-Restauré (Bonneuil-en-Valois):

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b9/Bonneuil-en-Valois_2012...

N’est-elle pas jolie avec sa rose au remplage flamboyant?

http://media.communes.com/images/orig/picardie/oise/bonneuil-en-valois_60123/bon...

http://p4.storage.canalblog.com/45/63/741875/58594849.jpg

Construite au 12e s. pour succéder à une chapelle plus exiguë — d'où son nom — cette abbaye de Prémontrés prend la forme d'une abbaye au plan de type cistercien, avec une église à chevet plat de 50 m de long, orientée est-ouest, un cellier à l'ouest, des cuisines et le réfectoire au sud, couvert d'une voûte, et à l'est, dans le prolongement du transept de l'église, le bâtiment principal, dans lequel se trouvait la sacristie, la salle capitulaire, le scriptorium, le parloir. Au centre, se trouvait le cloître. Un autre bâtiment extérieur servait probablement d'infirmerie.

L’abbaye avait été rebâtie au 16e s., après la tourmente de la guerre de Cent Ans. Depuis 1964 des travaux de déblaiement et de conservation permettent peu à peu de restaurer ce site de la vallée de l'Automne et de préserver les constructions d'une ruine définitive.

Étaiement du transept (2008). Vue depuis le cloître: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/70/Bonneuil-en-Valois_Etai...

Des fouilles ont dégagé, au Sud, le réfectoire avec les bases de ses colonnes et de sa cheminée. Voici les vestiges du cloître: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c2/Partie_du_cloitre.JPG/1...

… et les vestiges du réseau hydraulique médiéval. http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/66/Vestiges_du_r%C3%A9seau...
173Auteur     (236327) 02 Mar 13 12:07

CommentairePetit retour dans le passé à Brueil-en-Vexin, avec

la Cave aux Fées ,
monument préhistorique, datant du néolithique,

l'Allée de la Justice à Epône,
allée couverte datant du néolithique,

et
la Pierre Ardoue à Saint-Léger-en-Yvelines, dolmen datant du néolithique.

.•:*´¨`*:•.☆
174Auteur     (609042) 03 Mar 13 20:46

CommentaireSchön, Isabelle, dass du auch einmal auf "uralte" Sehenswürdigkeiten dieser so geschichtsträchtigen Gegend zu sprechen kommst.

Ich selbst stelle demnächst eine sehr alte Kirche und einen sehr modernen Turm vor, und zwar in Chennevières, aber erst, wenn ich den Eindruck habe, dass ich Fotos technisch wieder so gut wie früher verlinken kann ...
175Auteur     (236327) 04 Mar 13 13:33

CommentaireIl fait beau, ce sont les vacances scolaires, et si on allait faire un tour du côté de Thoiry ?


Le château de Thoiry
,
inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques, est un château de la Renaissance situé à Thoiry, à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest de Paris.

Le château servit de décor à quelques scènes du film ‘Paris brûle-t-il ?’ de René Clément.

Le château a traversé les siècles et les événements comme la Révolution.
Quasiment intact, il a conservé son mobilier de différentes époques et d’importantes archives historiques.

Le château, ouvert au public depuis 1968 par le comte Antoine de la Panouse, est aussi célèbre pour son

parc animalier

qui avec ses 150 ha, occupe presque la moitié du domaine boisé entourant le château.

Contrairement aux zoos classiques, les visiteurs peuvent circuler au milieu de 20 espèces d’herbivores africains en liberté sur un même territoire. C’est le premier parc safari de ce type ouvert en France.


Ce parc zoologique

présente 46 espèces de mammifères, 26 espèces d’oiseaux, 9 espèces de reptiles et 10 espèces d’invertébrés.

Il comporte une partie zoo plus traditionnelle, ainsi qu’un parc botanique comprenant des jardins à thèmes : jardins d’automne, de parfums, anglais, labyrinthe, roseraie.

La Réserve africaine, le Parc des Ours, les tunnels en verre qui traversent les parcs des tigres et des lions furent des premières mondiales.


Le parc reçoit environ 450 000 visiteurs par an.


☆•:*´¨`*:•.
176Auteur     (609042) 05 Mar 13 08:30

CommentaireChennevières-sur-Marne est une ville française, située dans le département du Val-de-Marne et la région d'Île-de-France. La ville est le chef-lieu du canton. Ses habitants sont appelés les Canavérois et les Canavéroises. La commune s'étend sur 5,3 km² et compte 18 227 habitants depuis le dernier recensement de la population.

Le Nôtre avait envisagé d'élever en ces lieux le château que Louis XIV voulait se faire bâtir. Mais le Roi-Soleil préféra Versailles.

L'église St-Pierre , construite au 13e s. et remaniée au 18e siècle, présente une sensible inclinaison des piliers au niveau du chœur.

Derrière l'église, bonne vue sur le chevet dissymétrique

La tour hertzienne de Chennevières (également appelée émetteur de Paris-Est) est une tour hertzienne construite en béton près de Chennevières.

Elle a une hauteur de 128 mètres et a été achevée en 1972.

La voici vue de plus près
177Auteur     (236327) 05 Mar 13 19:22

CommentaireLE RAINCY

L‘Église Notre-Dame, une œuvre d'Auguste Perret (1922-23) est un sanctuaire qui occupe une place marquante dans l'histoire de l'architecture religieuse contemporaine par l'originalité de son plan et de son clocher et par l'emploi exclusif, pour la première fois, du ciment armé.

L‘extérieur

L'église forme une halle rectangulaire, supportée par de fines colonnes. Les murs, entièrement à jour, sont garnis de centaines de petits vitraux exécutés d'après les cartons de Maurice Denis. Leur tonalité, bleu intense dans l'abside, s'éclaircit progressivement jusqu’au bas de la nef.

L‘intérieur


178Auteur     (236327) 07 Mar 13 10:31

CommentaireA l'est de Paris, voici la commune de

Joinville-le-Pont
, traversée par la Marne.

Au cours du XIXe siècle, grâce à sa liaison facile avec Paris par le chemin de fer de la Bastille, les Parisiens vinrent en grand nombre les dimanches, attirés par le canotage sur la Marne et


par ses guinguettes installées au bord de l'eau
.

On retrouve des témoignages de cette époque à travers différents tableaux ou œuvres littéraires.

Aujourd'hui subsistent encore quelques guinguettes, telles que

'Chez Gégène'
, qui s'animent pendant les week-ends de la belle saison.

De nos jours le canotage a laissé la place au kayak et à l’aviron.

.•:*´¨`*:•.☆
179Auteur     (609042) 08 Mar 13 09:28

CommentaireSehr schön, Isabelle, dein Beitrag über die guingettes. Zu ihnen will ich noch einen etymologischen Beitrag leisten. Wie viele französische Wörter auf gu- kommt auch guinguette aus den Germanischen. Es stammt aus dem 17. Jh. und aus dem Nordosten, vgl. Lüttich gainguette, Namur guinguète, "als Tanzsaal eingerichteter Raum bei Kirchweihfesten". Der erste Teil des Wortes gehört zu wîn, 'Wein" und der zweite zu ostfriesisch käte, kete 'große Hütte', siehe auch das hochdeutsche Kate: http://www.duden.de/rechtschreibung/Kate . Die guinguette ist also eine Wein-Kate, das passt gut!
180Auteur     (236327) 08 Mar 13 11:05

CommentaireMerci, mars, pour tes précisions.


Nogent-sur-Marne
est une charmante commune située à l’est de Paris et traversée par …
la Marne.

Les rives de la Marne ont inspiré de nombreux peintres.

Cézanne - Les bords de la Marne

On appelle aussi Nogent-sur-Marne ‘la ville du petit vin blanc’ en référence à la
célèbre chanson

Refrain (tous ensemble !) :

... Ah ! Le petit vin blanc
Qu´on boit sous les tonnelles
Quand les filles sont belles
Du côté de Nogent

Et puis de temps de temps
Un air de vieille romance
Semble donner la cadence
Pour fauter, pour fauter
Dans les bois, dans les prés
Du côté, du côté de Nogent ...

☆•:*´¨`*:•.
181Auteur     (609042) 08 Mar 13 17:08

CommentaireOh, Isabelle! Quelle excellente idée de parler de Nogent-sur-Marne et les guinguettes! On pense immédiatement au classique du cinéma français: "La Belle équipe" (Julien Duvivier, 1936). Quand on s'promène au bord de l'eau…

Cinq ouvriers chômeurs parisiens, Jean, Charles, Raymond, Jacques, et un étranger, Mario, menacé d'expulsion, gagnent le gros lot de la loterie nationale. L'un d'eux, Jean, a l'idée de placer cet argent en commun, dans l'achat d'un vieux lavoir de banlieue en ruine, qu'ils transformeront en riante guinguette dont ils seront les co-propriétaires.

Ils s'attellent à la besogne avec confiance. Mais la solidarité du groupe est fragile... Le destin s'acharne sur eux. Bientôt, il ne reste plus de la joyeuse équipe que Charles et Jean qui sont amoureux de la même femme, Gina. La fin, jugée trop pessimiste pour l'époque (celle du front populaire), fut refaite. Gina doit se retirer devant le mépris des deux hommes qui font passer l'amitié avant tout.

Jean Gabin, tout en marchant au bord de la Marne, accompagné d'un accordéoniste, chante Quand on s'promène au bord de l'eau, qui sera un grand succès de l'époque.

http://www.youtube.com/watch?v=Mi-WY_1zf-8
182Auteur     (883871) 08 Mar 13 17:40

CommentaireNogent, Eldorado du dimanche - filmé par Marcel Carné - 1929

.•:*´¨`*:•.☆
183Auteur     (609042) 08 Mar 13 17:45

Commentaire
Le château de Blandy-les-Tours

est un château-fort médiéval situé à Blandy-les-Tours, au sud-est de Paris.


Le château

est flanqué de six tours rondes où le puissant donjon dresse ses 35 mètres de hauteur :

La tour carrée, la tour nord, la tour de justice, la tour des archives, le donjon et la tour des gardes.



La légende dit que le château serait hanté par des fantômes qui apparaissent le jour de la Toussaint à minuit.

Ils se mettent alors à tournoyer autour des remparts du château tandis que, provenant des souterrains, des hurlements et de sinistres bruits de chaînes s’élèvent dans la nuit.

Un autre fantôme, celui d’un seigneur du XIème siècle qui fut un grand meurtrier de son vivant, et désormais maudit éternellement, traverse la nuit en hurlant toutes les pièces du château, vêtu d’un suaire sanglant et brandissant un poignard.

Ayant visité le château de jour, je ne peux attester ces faits.

☆•:*´¨`*:•.
184Auteur     (609042) 09 Mar 13 15:30

Commentaire MONTREUIL

Montreuil, qui fut également appelé Montreuil-sous-Bois, est une commune française située dans le département de la Seine-Saint-Denis et la région Île-de-France. Il s'agit de la deuxième ville la plus peuplée du département, et de la quatrième de la région.

Cette vieille commune, qui s’appelait encore Montreuil-les-Pêches au 19e s., est célèbre pour la culture de ce fruit et conserve quelques kilomètres de murs garnis d’espalier.

Dans le Musée de l'Histoire Vivante, l’histoire du mouvement social en France est exposée chronologiquement. Depuis Rousseau et les Encyclopédistes, tous les grands noms du socialisme (Marat, Blanqui, Barbès, Fourier, Louis Blanc, Marx, Gambetta...) sont représentés. Ce qui est remarquable en particulier, c‘est un rare drapeau de la Commune de 1871 et la bibliothèque complète de Jean Jaurès.

Un beau site

Malgré plusieurs remaniements, l‘église St-Pierre-St-Paul a conservé un remarquable chœur du 12e s. dont le plan, avec triforium et oculi, rappelle celui de Notre-Dame de Paris (vers 1170), malgré une tradition qui l’attribue à l’architecte de la Sainte-Chapelle et de la basilique St-Denis, Pierre de Montreuil. Le vaisseau central , du 15e s., est encadré de bas-côtés doubles jusqu’au niveau du chœur.

Wikip.
185Auteur     (236327) 10 Mar 13 13:35

CommentaireAulnay-sous-Bois

Aulnay-sous-Bois est une commune française, située dans le département de Seine-Saint-Denis et la région Île-de-France. Les habitants sont appelés les Aulnaysiens.

L‘intérêt de cette localité réside dans l’intérieur de son église St-Sulpice qui fut, jusque sous Louis XIII, un prieuré attaché à Cluny. De l'édifice du 12e s., il subsiste une imposante croisée du transept, le chœur à chevet plat , ainsi qu'une travée aux arcs brisés géminés. Riche ensemble de chapiteaux (en partie restaurés):

Deux chapiteaux

Des chapiteaux à feuillage

Un dragon

186Auteur     (236327) 12 Mar 13 09:47

CommentaireAu retour des beaux jours je vous emmènerai dans les

jardins Albert-Kahn situés à Boulogne-Billancourt, à l’ouest de Paris.

Ces jardins, aménagés par Albert Kahn, banquier et mécène français (1860-1940), s’étendent sur 4 hectares et sont un endroit fort agréable pour se promener.

Ils se composent

d’un village et d’un jardin japonais
,

d'un jardin à la française,

d'un jardin anglais,

d'une forêt vosgienne,

d'une forêt bleue

et d'une forêt dorée et sa prairie.

Ces jardins devaient symboliser le monde en paix souhaité par Albert Kahn.

.•:*´¨`*:•.☆
187Auteur     (609042) 12 Mar 13 19:59

CommentaireLe château de Bourron

situé sur la commune de Bourron-Marlotte, proche de Fontainebleau, au sud-est de Paris, est un château de style médiéval, construit au XIIème siècle,

Le château est inscrit au titre des Monuments Historiques.

Les bâtiments sont de style ‘brique et pierre’, comme au château de Fontainebleau (155•157).

Le château
est constitué d’un corps de logis et de deux ailes.

Le logis, flanqué de deux petits pavillons à l’entrée, est situé au coeur d’un parc de 40 hectares, dans le prolongement de la forêt de Fontainebleau.

Il révèle quelques surprises :
la romantique source d’époque néolithique qui donne naissance au canal ;
la statue de Cérès qui ferme le parterre nord, celle de Saint Joseph sous les futaies et la maison du célèbre d’Artagnan.

Mais l’axe majeur de ce grand et beau parc à la française demeure la grande perspective, conduite au sud par le canal et les allées de tilleuls qui donne au château de Bourron toute sa grandeur.

Chaque année en juin

un grand dîner en blanc
est organisé par les propriétaires du château.



Si vous êtes libre ce jour-là ?...


☆•:*´¨`*:•.
188Auteur     (609042) 13 Mar 13 18:16

CommentaireEs gibt in der Île de France kleine Kostbarkeiten, die manche als unscheinbar betrachten mögen, aber auch herausragende Glanzstücke. Zu ihnen rechne ich das Schloss Vaux-le-Vicomte.

Auf einer Paris-Reise mit Schülern haben wir extra einen Abstecher zu ihm gemacht, um es zum Beispiel mit dem Schloss in Versailles zu vergleichen, mit dem Ludwig XIV. Nicolas Fouquet, den Erbauer von Vaux-le-Vicomte, noch übertrumpfen wollte. In meinem ersten Beitrag wende ich mich erst einmal Fouquet zu. Das Schloss selbst und seine Gärten will ich später vorstellen ...

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/e2/Portrait_Nicolas_Fouquet.jpg

D'une famille de robe, Fouquet, entré au Parlement de Paris à 20 ans, est devenu procureur général de cette haute juridiction, puis surintendant des Finances sous Mazarin. Les habitudes de ce temps et l'exemple du cardinal lui font user, sans retenue, pour son propre compte, des ressources de l'État. Il a des hommes à lui partout et s'attache, par des services d'argent, les plus hauts personnages. Enivré de sa puissance, il a pris comme devise : « Quo non ascendam » (jusqu'où ne monterai-je pas?) et, pour armes, un écureuil.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/13/Blason_famille_Fouquet....

En 1656, Fouquet décide de faire bâtir, dans sa seigneurie de Vaux, un château qui atteste sa réussite. Faisant preuve d'un goût excellent, il appelle auprès de lui trois grands artistes : Louis Le Vau, architecte, Charles Le Brun, décorateur, André Le Nôtre, jardiniste. Son choix n'est pas moins sûr dans les autres domaines : Vatel est son majordome et il s'est attaché La Fontaine.

Les constructeurs ont reçu carte blanche. 18 000 ouvriers travaillent aux chantiers. Trois villages sont rasés. En cinq ans, tout est terminé : un chef-d'œuvre est né que Louis XIV voudra surpasser à Versailles.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/6c/Vaux_le_vicomte_1.jpg/1...

La fête imprudente: Le 17 août 1661, Fouquet offre une fête à Louis XIV qui séjourne à Fontainebleau. La réception est d'une splendeur inouïe. La table du roi est garnie d'un service d'or massif. Ce détail l'irrite, car il a dû envoyer sa propre vaisselle à la fonte pour faire face aux dépenses de la guerre de Trente Ans.
Après un repas où Vatel s'est surpassé, les divertissements commencent dans les jardins animés par 1 200 jets d'eau et des cascades. Ce sont des ballets champêtres, des concerts, des joutes sur l'eau, des loteries dont tous les numéros sont gagnants. Dans un théâtre de verdure, Molière et sa troupe jouent, pour la première fois, une comédie-ballet, « les Fâcheux »: http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_F%C3%A2cheux

Le roi, blessé dans son orgueil par ce faste et ce raffinement qui dépassent ceux de la Cour, est sur le point de faire arrêter Fouquet sur-le-champ. Anne d'Autriche l'en dissuade.Mais dix-neuf jours plus tard, le surintendant est sous les verrous. Ses biens sont séquestrés. Louis XIV prend à son service les artistes qui ont édifié Vaux et bâtiront Versailles. Après trois ans de procès, Fouquet est condamné au bannissement. Le Roi change cette peine en prison perpétuelle. Quelques rares amis sont restés fidèles à l'homme tombé : Mme de Sévigné, La Fontaine qui écrit l'« Élégie aux Nymphes de Vaux ». Mme Fouquet, créancière de son mari pour sa dot, recouvre le château. A la mort de son fils, le domaine est acheté par le maréchal de Villars en 1705 et érigé en duché-pairie. La Révolution est franchie sans trop de dommage. En 1875, un grand industriel, M. Sommier, acquiert Vaux, le restaure, le remeuble et remet le parc en état. Ses héritiers ont continué son œuvre. (Guide Michelin)

189Auteur     (236327) 14 Mar 13 14:56

CommentaireMerci, mars, de nous présenter le magnifique

château de Vaux-le-Vicomte

qui est la plus importante propriété privée classée au titre des monuments historiques.

.•:*´¨`*:•.☆
190Auteur     (609042) 15 Mar 13 11:04

CommentaireC'est marrant que vous parlez justement aujourd'hui du Château de Vaux-le-Vicomte! C'est là que Eva Longoria (une des "desperate housewives") et Tony Parker (le basketteur) ont fêté leur mariage en 2007. (Hélas! Le couple divorce en 2010 après 7 ans de relation amoureuse et 3 ans de mariage).

Et aujourd'hui, le 15 mars 2013, Eva fête - je ne sais pas où - son 38ème anniversaire!

(Ha! Avouez que je connais bien le people!)

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/9d/Eva_Longoria_and_Tony_Parker....
191Auteur     (883871) 15 Mar 13 18:28

CommentaireJa, Vronski, du kennst die Prominenten gut - und nicht nur sie !

Und glaubst du an Gedankenübertragung, Vronski? Ich habe mal an der Uni ein Seminar über Parapsychologie mitgemacht und war doch überrascht von dem, was der Professor da vortrug ... Mich hat er auch mit den sog. "Rhineschen Karten" getestet, aber ich war - signifikant! - negativ ...
192Auteur     (236327) 15 Mar 13 21:07

CommentaireIsabelle, dein Link in 190 passt wunderbar zu meinem Beitrag 189, in dem ich erst einmal Fouquet und sein berühmtes Fest in Vaux-le-Vicomte vorstellte. Ganz herzlichen Dank für die einzigartige Ergänzung! Heute will ich das Schloss selbst präsentieren, die Gärten kommen dann später an die Reihe.

Le château de Vaux-le-Vicomte est érigé sur une terrasse entourée de douves, formant socle au-dessus des jardins. La façade Nord
- côté de l'arrivée - est imposante sans monotonie : remarquer la surélévation du rez-de-chaussée et la hauteur de ses fenêtres désignant l'« étage noble ». L'ensemble est caractéristique de la première période de l'architecture Louis XIV.

Dans la Grande chambre carrée , seul aménagement Louis XIII du château avec son plafond à la française, Fouquet accueille le visiteur de son sourire malicieux (tableau de Le Brun).

On parcourt ensuite, du côté des jardins, quatre pièces de grand apparat, de part et d'autre du Grand salon ; elles doivent leur unité décorative aux peintures de plafond de Le Brun : les Neuf Muses (salon des Muses), puis l'Entrée d'Hercule à l'Olympe (salon d'Hercule).

Le Grand salon , correspondant à la rotoncle centrale du château, est resté inachevé depuis l'arrestation de Fouquet. Il pâtit de n'avoir jamais reçu son décor peint (les études de Le Brun sont présentées). Les seize cariatides supportant la coupole symbolisent les douze mois et les quatre saisons. Les deux tables de marbre sont les seules épaves du mobilier du surintendant, outre six statues et six toiles peintes trouvées par M. Sommier lors de son installation...

La chambre du Roi fait suite à l'ancienne antichambre, transformée en bibliothèque (beau mobilier Régence). Son décor en fait un modèle de style Louis XIV, annonçant les Grands appartements de Versailles. Au centre du plafond, Le Brun a figuré « le Temps enlevant au Ciel la Vérité »; les stucs sont de Girardon et Legendre. Sous la corniche du plafond court une frise de palmettes alternant avec de minuscules écureuils (« fouquet » en patois angevin). (Guide Michelin)

Une autre visite du château
193Auteur     (236327) 16 Mar 13 10:07

CommentaireFéérie de Noël au château de Vaux-le-Vicomte

☆•:*´¨`*:•.
194Auteur     (609042) 16 Mar 13 13:50

CommentaireWie passend, Isabelle, zum gegenwärtigen Wetter: Vaux-le-Vicomte im Schnee. Und das Video passt wunderbar dazu, dass ich ja noch die Schlossgärten vorstellen wollte, was ich nun in Wort und Bild tun möchte:

Ces jardins de Le Nôtre, reconstitués par M. Sommier, valent surtout pour leurs perspectives. Ils ménagent plusieurs « effets », en particulier la surprise de miroirs d'eau invisibles du château. Prendre d'abord du recul sur la terrasse supérieure pour embrasser la façade Sud du château : la rotonde centrale et sa coupole à lanterne, les pavillons d'angle, plus développés que sur la façade Nord, la décoration de l'avant-corps surmonté de statues composent un ensemble majestueux, non sans lourdeur:

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/e4/Vaux-le-Vicomte_03.jpg/...

Au cours de la promenade, on longe d'abord les deux parterres de broderie. Les trois principales lignes d'eau — douves du château, bassins allongés des « Canaux », Grand canal — apparaissent, au dernier moment, de façon assez théâtrale. Mystification accordée au goût de l'époque, l'architecture des Grottes semble reposer sur la bordure du dernier bassin carré, au centre de la perspective, la fosse du grand canal étant escamotée.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/25/Vaux-le-Vicomte_Panorama.jpg

Par une rapide descente à hauteur des Petites cascades, on atteint la rive du Grand canal, dit encore « la Poêle » à cause de son extrémité arrondie, face à l'architecture des Grottes : les cavités extrêmes abritent deux dieux-fleuvès, l'un des vestiges les plus importants de la statuaire du 17e s. à Vaux.

Neptune dans les grottes des jardins du château: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/36/Vaux_le_vicomte_neptune...

Contournant la Poêle, on peut monter au pied de la statue de l'Hercule Farnèse qui termine la perspective. Du dernier bassin (la Gerbe), vue d'ensemble du château et du parc.

Jardins du château de Vaux-le-Vicomte vus depuis le sommet du château: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/26/Vaux-le-Vicomte_Garten.jpg
195Auteur     (236327) 17 Mar 13 11:22

CommentaireMerci, mars, de nous avoir présenté ce joyau de l'Ile-de-France !

Profitons-en pour faire une pause et voir où nous en sommes :



☆•:*´¨`*:•. Ambleville, château *´¨`* nord de Paris•75
☆•:*´¨`*:•. Anet, château *´¨`* sud-ouest de Paris•21
☆•:*´¨`*:•. Aulnay-sous-Bois, église *´¨`* est de Paris•186
☆•:*´¨`*:•. Auvers-sur-Oise, impressionnistes *´¨`* nord de Paris•16

☆•:*´¨`*:•. Balizy, pont *´¨`* sud-ouest de Paris•56
☆•:*´¨`*:•. Barbizon, village de peintres *´¨`* sud-est de Paris•80•81
☆•:*´¨`*:•. Baron, château *´¨`* nord de Paris•123
☆•:*´¨`*:•. Baronville, château *´¨`* sud-ouest de Paris•57
☆•:*´¨`*:•. Beaune-la-Rolande, église *´¨`* sud de Paris•92
☆•:*´¨`*:•. Beauvais, cathédrale *´¨`* nord de Paris•39•40•41
☆•:*´¨`*:•. Blandy-les-Tours, château hanté *´¨`* sud-est de Paris•184
☆•:*´¨`*:•. Boësse, église et porche remarquables *´¨`* sud de Paris•96
☆•:*´¨`*:•. Bonneuil-en-Valois, abbaye *´¨`* nord de Paris•173
☆•:*´¨`*:•. Bougival, maison de Tourgueniev, maison de Pauline Viardot *´¨`* ouest de Paris•67
☆•:*´¨`*:•. Boulogne-Billancourt, jardins Albert-Kahn *´¨`* ouest de Paris•187
☆•:*´¨`*:•. Bourron-Marlotte, château *´¨`* sud-est de Paris•188
☆•:*´¨`*:•. Boussy-Saint-Antoine, mairie, musée, vieux pont *´¨`* sud-est de Paris•84
☆•:*´¨`*:•. Bray-sur-Seine, église, maisons à colombages, silos *´¨`* sud-est de Paris•70
☆•:*´¨`*:•. Breteuil, château *´¨`* sud-ouest de Paris•61
☆•:*´¨`*:•. Brie-Comte-Robert, château-fort, église *´¨`* sud-est de Paris•74
☆•:*´¨`*:•. Brueil-en-Vexin, vestiges datant du néolithique *´¨`* ouest de Paris•174

☆•:*´¨`*:•. Chaalis, abbaye *´¨`* nord de Paris•17
☆•:*´¨`*:•. Chamarande, château *´¨`* sud de Paris•62
☆•:*´¨`*:•. Champs-sur-Marne, château *´¨`* sud-est de Paris• 46•48
☆•:*´¨`*:•. Chantilly, château *´¨`* nord de Paris•26•27•30
☆•:*´¨`*:•. Chars, église *´¨`* nord de Paris•78
☆•:*´¨`*:•. Chartres, cathédrale *´¨`* sud-ouest de Paris•2•6•15•44
☆•:*´¨`*:•. Château-Thierry, château-fort *´¨`* nord-est de Paris•34
☆•:*´¨`*:•. Chennevières-sur-Marne, église, tour hertzienne *´¨`* sud-est de Paris•177
☆•:*´¨`*:•. Clermont-de-l’Oise, hôtel de ville, donjon *´¨`* nord de Paris•143
☆•:*´¨`*:•. Commelles, étangs, château de la Reine Blanche *´¨`* nord de Paris•38•42•43
☆•:*´¨`*:•. Conflans-Sainte-Honorine, barrage-écluse, musée de la batellerie *´¨`* ouest de Paris•112
☆•:*´¨`*:•. Courances, château *´¨`* sud-est de Paris•54
☆•:*´¨`*:•. Creil, musée d'arts décoratifs et de faïence *´¨`* nord de Paris•108
☆•:*´¨`*:•. Crépy-en-Valois, églises, vieux château *´¨`* nord de Paris•106
☆•:*´¨`*:•. Créteil, lac, cathédrale *´¨`* sud-est de Paris•160

☆•:*´¨`*:•. Dampierre, château *´¨`* sud-est de Paris•51
☆•:*´¨`*:•. Disneyland Paris, parc d’attractions *´¨`* est de Paris•153
☆•:*´¨`*:•. Dourdan, château-fort *´¨`* sud de Paris•37

☆•:*´¨`*:•. Elancourt, France miniature *´¨`* ouest de Paris•172
☆•:*´¨`*:•. Enghien-les-Bains, station thermale, lac, casino *´¨`* nord de Paris•65
☆•:*´¨`*:•. Ermenonville, château, mer de sable *´¨`* nord de Paris•5•8•36

☆•:*´¨`*:•. Fère-en-Tardenois, ruine du château, halles *´¨`* nord-est de Paris•114
☆•:*´¨`*:•. Fontainebleau, château *´¨`* sud-est de Paris•155•157
☆•:*´¨`*:•. Fontainebleau, forêt *´¨`* sud-est de Paris•99•101•102•103•156

☆•:*´¨`*:•. Gerberoy, classé dans plus beaux villages de France *´¨`* nord de Paris•66
☆•:*´¨`*:•. Grez-sur-Loing, église, pont, tour de Ganne *´¨`* sud-est de Paris•116•117
☆•:*´¨`*:•. Grosbois, château *´¨`* sud-est de Paris•145

☆•:*´¨`*:•. Haute-Isle, village troglodytique, site naturel préservé *´¨`* nord de Paris• 60
☆•:*´¨`*:•. Houdan, donjon et église remarquables *´¨`* ouest de Paris• 138

☆•:*´¨`*:•. Joinville-le-Pont, guinguettes, canotage *´¨`* est de Paris•179
☆•:*´¨`*:•. Jouarre, abbaye *´¨`* est de Paris•91
☆•:*´¨`*:•. Jouy-en-Josas, manufacture *´¨`* ouest de Paris•77
☆•:*´¨`*:•. Jouy-le-Moutier, église, menhir *´¨`* nord-ouest de Paris•58

☆•:*´¨`*:•. La Défense, quartier d‘affaires *´¨`* ouest de Paris•98
☆•:*´¨`*:•. Larchant, rocher et église remarquables *´¨`* sud-est de Paris•132
☆•:*´¨`*:•. Le Mont Valérien, forteresse et mémorial de la France combattante *´¨`* ouest de Paris•97
☆•:*´¨`*:•. Le Raincy, église *´¨`* est de Paris•178
☆•:*´¨`*:•. L’Isle-Adam, écluse, plage, étang, pavillon chinois, *´¨`* nord-ouest de Paris•59
☆•:*´¨`*:•. Liverdy-en-Brie, musée du cheval et de l‘attelage, église Saint-Etienne *´¨`* sud-est de Paris•137•139

☆•:*´¨`*:•. Malmaison, château *´¨`* ouest de Paris•9
☆•:*´¨`*:•. Marolles-en-Brie, église remarquable *´¨`* sud-est de Paris•144
☆•:*´¨`*:•. Meaux, cathédrale, évêché, musée de la Grande Guerre *´¨`* est de Paris•63•64•69
☆•:*´¨`*:•. Melun, fromage de Brie *´¨`* est de Paris•93
☆•:*´¨`*:•. Milly-la-Forêt, halle, chapelle Saint-Blaise-des-Simples, le Cyclop *´¨`* sud de Paris•79•82•83
☆•:*´¨`*:•. Mondreville, beau porche roman *´¨`* sud de Paris•96
☆•:*´¨`*:•. Montagny-Sainte-Félicité, église *´¨`* nord de Paris•35
☆•:*´¨`*:•. Monte-Cristo, château *´¨`* ouest de Paris•52•53
☆•:*´¨`*:•. Montgeron, château, moulin *´¨`* sud-est de Paris•88
☆•:*´¨`*:•. Montlhéry, tour *´¨`* sud de Paris•113
☆•:*´¨`*:•. Montmorency, maison de J.J. Rousseau *´¨`* nord de Paris•72
☆•:*´¨`*:•. Montreuil, espaliers, musée de l’histoire vivante, église *´¨`* est de Paris•185
☆•:*´¨`*:•. Moret-sur-Loing, cité médiévale *´¨`* sud-est de Paris•14•115•118

☆•:*´¨`*:•. Neauphle-le-Château, maison de Marguerite Duras *´¨`* sud-ouest de Paris•163
☆•:*´¨`*:•. Nesles-la-Vallée, église *´¨`* nord-ouest de Paris•47
☆•:*´¨`*:•. Nogent-sur-Marne, pavillon Baltard, bords de la Marne, ville du petit vin blanc *´¨`* est de Paris•104•181•182•183
☆•:*´¨`*:•. Noisiel, chocolaterie Menier *´¨`* est de Paris•105

☆•:*´¨`*:•. Ormesson-sur-Marne, château *´¨`* sud-est de Paris•146

☆•:*´¨`*:•. Pierrefonds, château *´¨`* nord de Paris•124
☆•:*´¨`*:•. Pithiviers, ville, gâteau, train *´¨`* sud de Paris•133•134•135
☆•:*´¨`*:•. Poissy, parc, église, musée du jouet , noyau de Poissy, restaurant L’Esturgeon *´¨`* ouest de Paris• 141•142
☆•:*´¨`*:•. Provins, cité médiévale *´¨`* est de Paris•12
☆•:*´¨`*:•. Puiseaux, église *´¨`* sud de Paris•94

☆•:*´¨`*:•. Rambouillet, forêt, château *´¨`* sud-ouest de Paris•159•162
☆•:*´¨`*:•. Raray, château *´¨`* nord de Paris•121•122
☆•:*´¨`*:•. Reims, ville remarquable, cathédrale *´¨`* nord-est de Paris•166•169
☆•:*´¨`*:•. Roberval, château *´¨`* nord de Paris•126
☆•:*´¨`*:•. Rochefort-en-Yvelines, château , grotte *´¨`* sud-ouest de Paris•171
☆•:*´¨`*:•. Royaumont, abbaye *´¨`* nord de Paris•28•29•33

☆•:*´¨`*:•. Saint-Cloud, ville, parc *´¨`* ouest de Paris•170
☆•:*´¨`*:•. Saint-Cucufa, bois, étang *´¨`* ouest de Paris•136
☆•:*´¨`*:•. Saint-Leu-d’Esserent, église remarquable *´¨`* nord de Paris•125
☆•:*´¨`*:•. Saint-Loup-de-Naud, église romane *´¨`* sud-est de Paris•73
☆•:*´¨`*:•. Senlis, abbaye Saint-Vincent, église Saint-Frambourg, ville médiévale *´¨`* nord de Paris•127•128•129•130•131
☆•:*´¨`*:•. Sucy-en-Brie, château de Sucy, château de Montaleau, église Saint-Martin *´¨`* sud-est de Paris•158

☆•:*´¨`*:•. Thoiry, château, parc animalier *´¨`* ouest de Paris•176
☆•:*´¨`*:•. Troyes, ville, église, andouillette *´¨`* est de Paris•147•148

☆•:*´¨`*:•. Vallée de Chevreuse, chemin Jean Racine, abbaye de Port-Royal-des-Champs, château de la Madeleine *´¨`* sud-ouest de Paris•164•168
☆•:*´¨`*:•. Varennes-Jarcy, moulin, maison de Boïeldieu, closerie Falbala *´¨`* sud-est de Paris•84•85•86•87
☆•:*´¨`*:•. Vaux-de-Cernay, abbaye *´¨`* sud-ouest de Paris•22
☆•:*´¨`*:•. Vaux-le-Vicomte, château *´¨`* sud-est de Paris•189•190•193•194•195
☆•:*´¨`*:•. Versailles, château *´¨`* ouest de Paris• 1•7•10•11•13•18•19•24•95•107•109•110•111
☆•:*´¨`*:•. Versailles, Grand Trianon *´¨`* ouest de Paris•31
☆•:*´¨`*:•. Versailles, Hameau de la Reine *´¨`* ouest de Paris•20
☆•:*´¨`*:•. Versailles, Petit Trianon *´¨`* ouest de Paris•25
☆•:*´¨`*:•. Versigny, château, église *´¨`* nord de Paris•120
☆•:*´¨`*:•. Vigny, château *´¨`* nord-ouest de Paris•45
☆•:*´¨`*:•. Villarceaux, domaine *´¨`* nord de Paris•55
☆•:*´¨`*:•. Vulaines-sur-Seine, maison de Mallarmé *´¨`* sud-est de Paris•23

☆•:*´¨`*:•. Wy-dit-Joli-Village, village, manoir, église *´¨`* nord de Paris•76

☆•:*´¨`*:•. Yerres, abbaye royale, maison de Caillebotte *´¨`* sud-est de Paris•89
☆•:*´¨`*:•. Yèvre-le-Châtel, classé dans les plus beaux villages de France *´¨`* sud de Paris•71


196Auteur     (609042) 17 Mar 13 19:39

CommentaireBravo !

Il manque encore Rouen, nord-ouest de Paris et le Mans, sud-ouest de Paris. ;-)
197Auteur     (906578) 17 Mar 13 19:46

CommentaireVielen Dank, Isabelle, für diese so schön alphabetisch geordnete Übersicht über die bisherigen Beiträge. Sie zeigt mir einerseits, wie vielseitig und reichhaltig die Île de France ist, und andererseits, dass noch so manches größere oder kleinere Juwel im Einzugsbereich von Paris vorgestellt werden könnte.

Wie gut, dass wir auf deine Inspiration hin noch auf Vaux-le-Vicomte eingegangen sind, wir hätten diese Kostbarkeit ja auf keinen Fall übersehen dürfen. Ich freue mich, hier drauf hinweisen zu können, dass auch emg in ihrer großartigen Serie "Les châteaux dans la vie de Voltaire" auf das Schloss in der Nähe von Paris eingegangen ist:

Siehe auch: ’S Kulturcafé ▄ ▄ ┬┬ ▄ ▄ Καφενεíο Nr. είκοσι επτά...

198Auteur     (236327) 18 Mar 13 09:44

CommentaireVétheuil

Cet ancien village de vignerons, joliment situé au bord de la Seine, au début de la section escarpée du méandre de la Roche-Guyon, offre un ensemble caractéristique de maisons rurales du Vexin français, construites en belle pierre jaunâtre.

http://www.pnr-vexin-francais.fr/fichier/pnr_image/7/image_img_44.vetheuil.27894...

Les Impressionnistes et surtout Monet, qui y séjourna trois ans (sa femme Camille y mourut en 1879), lui ont apporté la notoriété.

La position élevée de l‘église la rend éminemment « pittoresque » mais les points de vue recherchés par les peintres se trouvaient surtout sur la rive gauche de la Seine, à Lavacourt.

http://www.monetpainting.net/paintings/images/veth_b.jpg

http://uploads6.wikipaintings.org/images/claude-monet/the-seine-at-vetheuil-3.jp...

Commencée à la fin du 12e s. par le choeur, l'église ne fut terminée que 4 siècles plus tard, sous Henri II, et inaugurée en 1580.

Extérieur. — La façade Ouest date du milieu du 16e s. ; deux tourelles carrées encadrent trois étages de galeries Renaissance. Au trumeau se dresse une statue mutilée de la Charité, du 16e s. aussi.

http://rene.clementi.free.fr/vexin/vetheuil/vetheuil_eglise.jpg

Sur le flanc Sud s'ouvre un portail précédé d'un porche, également Renaissance, comme ses vantaux du 16e s. Longeant la nef du 16e s., atteindre le choeur gothique (fin du 12e s.). Apprécier son élévation, caractérisée par des baies rondes (oculi) au 1er étage et par les contreforts à multiples ressauts qui entourent le chevet.

portail principal: http://www.cosmovisions.com/images/Vetheuil_Eglise.jpg

Un beau détail du portail pricipal: http://u1.ipernity.com/9/12/27/3121227.4bbee968.560.jpg

L'église abrite de nombreuses statues (15e-17e s) et travaux de boiserie:

voir dans la 3e chapelle, un Saint Jacques plein de vie (École bourguignonne — 15e s.) http://www.observation-et-imagerie.fr/portfolio/dossiers/eglise_vetheuil/images/...

dans le croisillon Sud, la Vierge à l'Enfant du 14e s.: http://www.valdoise.fr/uploads/Image/e4/WEB_CHEMIN_41052_1302700565.jpg
199Auteur     (236327) 18 Mar 13 17:34

CommentaireTaverny

Situé à la lisière Sud-Ouest de la forêt de Montmorency, Taverny possède une église remarquable qui se détache, à flanc de coteau.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/e2/Taverny_Notre-Dame_268....

Au début du 13e s., la famille des Montmorency la fit bâtir près du château, aujourd'hui disparu. Blanche de Castille accorda son patronage. De style gothique, remanié au 15e s., il a été restauré et « perfectionné » par Viollet-le-Duc au siècle dernier, comme en fait foi la façade Ouest.

Cette église gothique d'une grande homogénité est construite à l'initiative du seigneur Mathieu II de Montmorency et terminée par son fils vers 1240. Les travaux du XVe et du XIXe siècle n'altèrent pas l'esthétique de l'édifice. La réalisation est ambitieuse, avec une nef, un transept et un chœur de grande hauteur. La nef comporte quatre travées et des bas-côtés. Elle est éclairé en haut par de grandes verrières au remplage flamboyant très élaboré, et épaulé au nord et au sud par des arc-boutants. La deuxième travée comporte un portail secondaire à double archivolte, mais au tympan nu. La façade occidentale comporte un autre portail secondaire, l'accès principal se situant dans le croisillon sud du transept.

Dans le chœur, très beau retable Renaissance en pierre. La frise inférieure porte des objets évoquant la Passion (lanterne, voile de Véronique, croix), le monogramme de Henri II et les croissants de Diane de Poitiers, l'aigle et les épées du connétable.

http://fr.topic-topos.com/image-bd/france/95/retable-du-maitre-autel-taverny.jpg

Au registre supérieur figurent les Évangélistes, les armes d'Anne de Montmorency (alérions) et de Madeleine de Savoie (croix de Savoie). Deux statues de la Vierge sont particulièrement honorées : Notre-Dame-des-Fers (statue de pierre de la fin du 15e s. — niche gauche du retable), Notre-Dame-de-Taverny (statue de bois du 14e s. — chapelle à gauche).

A voir aussi à Taverny: Le château de la Tuyolle.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/86/Taverny_%2895%29%2C_ch%...
200Auteur     (236327) 20 Mar 13 08:09

CommentaireBRY-SUR-MARNE

Bry-sur-Marne est une commune française, située dans le département de Val-de-Marne en région Île-de-France. Desservie par une station du RER A, Bry-sur-Marne fait partie du secteur 1 de la ville nouvelle de Marne-la-Vallée, Porte de Paris.

Daguerre, l’un des inventeurs de la photographie, est mort à Bry en 1851 et a laissé dans l’église St-Gervais-St-Protais, du 17e s., un curieux diorama en trompe-l’œil, dissimulé derrière l’autel: Voici le panneau central du diorama dans l'atelier de restauration, septembre 2007: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/e9/Daguerre1.JPG/768px-Dag...

La toile peinte par Louis Daguerre (co-inventeur de la photographie et inventeur du daguerréotype) représente un interieur d'église gothique. Cette œuvre, véritable tableau animé, est surtout exceptionnelle par son système de transparences et par le traitement scientifique des couleurs qui filtrent la lumière. La toile, peinte sur ses deux faces, une en effet "jour" et l'autre en effet "nuit", se transforme au fur et à mesure de la journée en fonction des variations de la lumière.

Un autre habitant de Bry, le chancelier Silhouette (enterré dans le chœur), est passé à la postérité de façon inattendue. Nommé contrôleur général des Finances en 1759, il voulut s'attaquer aux privilèges de la noblesse, s’attirant ainsi moqueries et caricatures : les vêtements sans gousset furent appelés « à la Silhouette » et le même nom désigna le profil simplifié du pauvre contribuable réduit à sa plus simple expression. Dès 1835, le mot fut admis par l'Académie. Voici une silhouette moderne

Hervé Bazin (1911-1996), romancier, résida à Bry-sur-Marne de 1967 à 1973. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Herv%C3%A9_Bazin )

201Auteur     (236327) 22 Mar 13 11:38

CommentaireLe joli château de Sceaux, situé au sud de Paris, fut construit entre 1856 et 1862, selon le style Louis XIII en brique et en pierre.

A noter, l'axe menant de la route d'Orléans à l'entrée d'honneur du château avec ses douves sèches, son pont et ses deux pavillons de garde, le pavillon de l'Aurore,

le pavillon de Hanovre,

l'Orangerie,

les écuries, l'abreuvoir et
les bâtiments de la ferme, quelques statues de marbre ou de pierre

dans le parc,

les fontaines et les jets d'eau.


Le grand canal et son axe perpendiculaire sont remarquables, ainsi que le bassin de l'Octogone.


Le grand canal.


Le parc de Sceaux ... Souvenirs d'enfance, le dimanche après-midi avec mes parents et ma soeur ...


.•:*´¨`*:•.☆
202Auteur     (609042) 22 Mar 13 13:51

CommentaireDie Bilder von Sceaux sind so schön, Isabelle, dass ich sie durch einen Auszug aus der dt. Wiki unbedingt ergänzen möchte:

"Das Schloss in Sceaux war ehemals der Landsitz von Jean-Baptiste Colbert, Minister Ludwigs XIV., und der Herzogin von Maine. Das Hauptgebäude des alten Schlosses ist nicht erhalten, sehenswert ist aber das neue Schloss, ein Bau in Neo-Louis-XIII-Formen von 1856, in dem sich heute das Musée de l'Île de France mit Ausstellungsstücken zur Kunst, Geschichte und Kulturgeschichte der Region um Paris vom Barock bis zur Gegenwart befindet.

Der weiträumige, 200 Hektar große Park, angelegt durch Gartenkünstler André Le Nôtre, ist in seiner Gesamtkomposition weitgehend erhalten und zählt zu den schönsten Parkanlagen im Großraum vom Paris. Der 1672 erbaute, Claude Perrault zugeschriebene Pavillon d'Aurore zeigt in der mittleren Kuppel ein Deckenbild von Charles Le Brun: Aurora, die Morgenröte, die dem Sonnenaufgang vorausgeht, ist hier ein Verweis auf den fleißigen Minister Colbert, der unermüdlich der Sonne, also dem Sonnenkönig Ludwig XIV. zuarbeitet.

Seit 1932 befindet sich im Park von Sceaux auch der Pavillon de Hanovre, der 1757 durch Jean-Michel Chevotet für den Duc de Richelieu am Boulevard des Italiens in Paris errichtet worden war. Die barocke Kaskade von Sceaux präsentiert sich in einer Rekonstruktion des 19. Jahrhunderts mit wasserspeienden Masken von Auguste Rodin."
203Auteur     (236327) 24 Mar 13 14:02

CommentaireMerci, mars, pour ces précisions !


Situé au nord-ouest de Paris, aux portes de la Normandie,

le château de La Roche-Guyon

est un ancien château fort en ruine, dominé par son

donjon,

au sommet d'un coteau.

Le château est relié au donjon par un

souterrain.


Ce château, classé au titre des Monuments Historiques, a été

agrandi et embelli au XVIIIème siècle.

L'entrée monumentale du château.

Bonne visite !

☆•:*´¨`*:•.
204Auteur     (609042) 25 Mar 13 08:35

CommentaireIsabelle, im Anschluss an die vielseitigen Eindrücke des imposanten Schlosses von Roche-Gyon möchte ich eine vergleichsweise unscheinbare Gemeinde vorstellen: Vallery

Vallery, commune d'environ 500 habitants, est située au nord-ouest du département de l'Yonne. Elle est située dans la vallée de l'Orvanne, rivière qui prend sa source non loin de Saint-Valérien.

Ce qu’il y a à voir à Vallery, ce sont ses châteaux:

http://www.ameliste.fr/selection/wp-content/uploads/2011/07/salle-chateau-mariag...

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d3/Chateau_de_Vallery_DSC_...

et, dans l'église qui fut nécropole princière des Condés, le monument funéraire du père du Grand Condé. La chapelle du bras droit du transept dédiée à Henri II de Bourbon, prince de Condé (mort en 1646), fait son attrait. La clôture de la chapelle est traitée en cénotaphe . Le prince est allongé sur le côté. Sur la clôture sont disposées les statues en marbre des Vertus cardinales : de gauche à droite, la Prudence, la Tempérance, la Force et la Justice.

Une jolie présentation

Modèle du gisant

Dans le bois Bois de Vallery, on montre le chêne Condé , âgé de 350 ans.

205Auteur     (236327) 25 Mar 13 18:02

CommentaireSitué à l'ouest de Paris,

Le château de Saint-Germain-en-Laye


est une ancienne résidence des rois de France.

Il a été le lieu de signature de nombreux traités de paix et d’édits royaux.
Sa construction remonte à 1130. Il connaîtra plusieurs reconstructions et agrandissements.

Saint Louis y fit construire

la Sainte Chapelle.


Actuellement il est classé au titre des Monuments historiques et abrite

le musée d’archéologie nationale.

L'entrée du château



.•:*´¨`*:•.☆


206Auteur     (609042) 26 Mar 13 07:37

CommentairePour faire suite à la contribution de mars (75) à propos du joli château d'Ambleville situé au nord-ouest de Paris dans le parc naturel régional du Vexin,

voici quelques photos et une vidéo :


le château d’Ambleville




château Renaissance


et classé au titre des monuments historiques.

Les jardins à l’italienne

ont reçu le label

Jardin remarquable.


☆•:*´¨`*:•.
207Auteur     (609042) 27 Mar 13 07:58

CommentaireTriel-sur-Seine est une commune du département des Yvelines, dans la région Île-de-France, en France, située à 12 km environ au nord-ouest de Saint-Germain-en-Laye.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/9a/Triel_-_Vue_g%C3%A9n%C3%A9ral...

L‘église St-Martin, bien située, en terrasse, domine la ville. A l'église primitive, édifice gothique du 13e s. à trois nefs, furent ajoutés un bas-côté supplémentaire, côté vallée — son fenestrage flamboyant le date du 15e s. - et, à l'opposé, une grande chapelle de confrérie au Nord. Au 16e s. un vaste chœur Renaissance à déambulatoire vint s'accoler au chevet plat.

http://photos.creafrance.org/pois/6695_eglise-saint-martin_triel-sur-seine.jpg

A l'intérieur la nef et le transept présentent la marque de remaniements : les voûtes de la nef ayant été reconstruites et rabaissées à la fin du 13e s., les fenêtres hautes apparaissent tronquées. Le transept très étroit et élancé montre au Sud un vestige du triforium de l'église primitive, à dessin trilobé.

http://mw2.google.com/mw-panoramio/photos/medium/39675295.jpg

Par 4 marches on monte à l'ancien choeur du 13e s., puis, par 6 marches, au vaste chœur Henri II, décentré par rapport à la nef.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/92/Saint-Martin01.jpg/1024...

Parmi la remarquable collection de vitraux* du 16e s., on distingue surtout les verrières Renaissance du déambulatoire: http://fr.topic-topos.com/image-bd/france/78/la-resurrection-triel-sur-seine.jpg

Dans cette chapelle fondée par la confrérie des pèlerins de Compostelle — remarquer les coquilles décorant la voûte — se lit l'histoire du « pendu dépendu » : un jeune pèlerin, accusé de vol par une servante d'auberge dépitée, échappe à la corde grâce à l'intervention de saint Jacques, mais son juge ne croit pas au miracle. Un nouveau prodige — le coq mis à la broche s'échappe en chantant — convainc l'incrédule magistrat.

208Auteur     (236327) 29 Mar 13 08:47

CommentaireSaint-Maur-des-Fossés est une commune française située dans le département du Val-de-Marne en région Île-de-France.

C’est en 1137 qu’apparaît dans l’histoire une chapelle Saint-Nicolas au village de Fossez (le vieux Saint-Maur), lors du Miracle de la pluie, connu par deux manuscrits provenant de l’abbaye : à la suite d’une sécheresse dramatique qui frappa toute l’Europe occidentale, les moines avaient organisé une procession des reliques de saint Maur jusqu’à la limite de la seigneurie, côté Charenton. À leur retour, un violent orage éclata alors qu’ils achevaient de dire une messe dans la chapelle Saint-Nicolas.

Élevé au 11ème siècle, cet édifice à chevet plat possède un clocher roman.

Le clocher roman de plus près

Et voici son avant-porche à colonnettes pseudo-gothiques

A l’intérieur est conservé la statuette polychrome romane de Notre-Dame-des-Miracles .

Jusqu'en 1968, un pèlerinage à la vierge avait lieu depuis plus de neuf siècles. Le pèlerinage a repris en l'an 2000. C'est le pèlerinage de Notre-Dame des Miracles.

Dans le jardin public amenagé à flanc de coteau, se dresse la „tour de Rabelais“, vestige de l’enceinte de l’abbaye.


209Auteur     (236327) 01 Apr 13 09:57

CommentaireLe château d’Arnouville

situé au nord-ouest de Paris fut construit vers 1750.

Son propriétaire, contrôleur général des finances, entreprit de grands travaux.
Malheureusement ceux-ci durent être arrêtés et un seul des trois corps de bâtiment projetés, ainsi que la chapelle, remarquable, furent construits.

Le corps de logis devait être un vaste ensemble de plan en U avec des ailes perpendiculaires au talus.

La longue aile orientale, face à l’arrivée, a seule été construite.

Elle se compose d’un rez-de-chaussée surélevé et d’un étage sous combles et comporte 18 fenêtres et lucarnes de façade.


La chapelle se trouve à l'extrémité de l'aile orientale et constitue l'élément le plus remarquable de la construction.

L’orangerie, décorée d’un ordre dorique avec une pièce d’eau au pied renferme une belle cheminée de style Louis XV.

A noter la

belle grille d’entrée.

Le château est inscrit au titre des Monuments Historiques.

Chateaubriand évoque son séjour dans ce château dans les Mémoires d’outre-tombe (I, XXIII, 20).

.•:*´¨`*:•.☆
210Auteur     (609042) 01 Apr 13 17:20

CommentaireLe château de Brou,

à l'est de Paris,

et situé dans la commune de Brou-sur-Chantereine, est un

château datant du XVIIe siècle classé au titre des Monuments Historiques.

La superficie totale de la propriété est de 35 hectares

(parc et forêt).

Édifié sur la "terre de Brou", le château a appartenu pendant près de deux siècles, à l'une des familles parlementaires parisiennes les plus importantes.


Le pigeonnier,

constitué de deux étages, accueillait les pigeons dans des boulins creusés à même les murs.

Il est construit sur une cave circulaire qui servait à entreposer les fruits; deux petites fenêtres permettaient une ventilation nécessaire pour conserver ces derniers.

☆•:*´¨`*:•.

211Auteur     (609042) 02 Apr 13 07:29

CommentaireChampigny-sur-Marne

Champigny-sur-Marne est une ville d'Île-de-France, située dans le Val-de-Marne, au sein de la banlieue sud-est de Paris.

Cette commune occupe presque toute la boucle sur la rive gauche de la Marne. Parmi les 70 000 Campiniens vivent encore quelques cultivateurs, maraîchers et vignerons. Sur la hauteur, un monument, entouré de quatre canons, commémore les sanglantes journées du 30 novembre et du 2 décembre 1870, au cours desquelles les Parisiens assiégés tentèrent en vain de briser l’étreinte prusienne: http://www.champignysurmarne-tourisme.fr/medias/images/monument-1870-didier-rull...

L‘église St-Saturnin évoque encore, par son architecture harmonieuse et sa situation abritée à l'écart de la bruyante N 4, le charme du vieux village de Chamigny.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/cc/Eglise_Saint_Saturnin_a_Champ...

Construite en période de transition architecturale, sa façade avec portail en plein cintre et ses ouvertures ébrasées sont d’inspiration romane.

http://www.champignysurmarne-tourisme.fr/medias/images/eglise-saint-saturnin-cha...

Par contre, la nef dont la voûte repose sur des croisées d’ogives, tout comme ses grandes arcades sur colonnes surmontées de chapiteaux ornés, sont caractéristiques de l’art gothique.

Le clocher du 12e s. est la partie la plus ancienne. De la belle nef du 13e s., très sobre, éclairée par des oculi au-dessus du triforium, se dégage une impression d’équilibre.

http://fr.topic-topos.com/image-bd/france/94/nef-champigny-sur-marne.jpg

Plusieurs chapiteaux offrent une intéressante décoration végétale (feuillages de la région parisienne). Au revers du banc-d’œuvre, belle sculpture gothique (le Christ devant Pilate, Saint Pierre tranchant l’oreille de Malchus): http://www.collections.chateau-sceaux.fr/GEIDEFile/NUM_PH_94500_32.jpg?Archive=1...


212Auteur     (236327) 03 Apr 13 18:13

CommentaireLe château de Stors,

situé dans le hameau de Stors, au nord de Paris, sur le site classé de la vallée de Chauvry, est un château du XVIIIe siècle.

Un domaine est mentionné à Stors en 1093.

La petite chapelle fut construite plus tard.

Un château-fort fut ensuite bâti sur le coteau.

Le château actuel fut construit au XVIIIe siècle.
Le prince de Conti l’acquit en 1746.

En 1944, les bombardements alliés détruisirent l’aile nord du château.

Pillé et vandalisé ensuite, le château tomba en ruine et fut menacé de démolition.

Il fut racheté et restauré par un couple de passionnés.

Le parc


Les parterres et les deux terrasses

Les dépendances

Le petit pavillon chinois

Sur le domaine se trouve également l'ancienne maison (XVIIe siècle) des passeurs chargés du service de bac sur la rivière, dite Tournebride. L'appellation vient du fait que les équipages devaient tourner ici pour emprunter le bac. La maison abritait également une auberge.


Le château est inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques.

.•:*´¨`*:•.☆
213Auteur     (609042) 04 Apr 13 07:20

Commentaire
Dieses Schloss kannte ich bisher überhaupt nicht. Vielen Dank, Isabelle, es uns vorgestellt zu haben. Bsonders gefällt mir die Luftaufnahme (3. Link), die das Schloss in seine malerische Umgebung eingebettet zeigt.

214Auteur     (236327) 04 Apr 13 11:01

CommentaireMerci, mars, je le trouve aussi très gracieux.


Pour faire suite à la contribution très intéressante (16) de Clélia, voici :

le château d’Auvers-sur-Oise,

également appelé château de Léry,

édifice du XVIIe siècle, situé à Auvers-sur-Oise, au cœur d’un village de renommée internationale, au nord-ouest de Paris.

De style Louis XIII, construit entre 1635 et 1756, il est inscrit aux Monuments Historiques.


Le château inspira à Vincent Van Gogh le tableau
Le château d’Auvers au coucher du soleil.

A noter les

jardins à la française avec leurs broderies de buis


et les fontaines.

Depuis 1994 le château est un centre d’interprétation de l’art avec un parcours-spectacle "Voyage au temps des Impressionnistes".


En plus de son exposition permanente, le château d’Auvers organise chaque année plusieurs rendez-vous autour du thème des impressionnistes et de leur époque :

La Guinguette : pour passer une journée typique de la fin du XIXe siècle. Chacun peut à loisir venir costumé pour apprécier une ambiance conviviale et détendue au son de l’accordéon, au rythme des danses de l’époque et de jeux anciens.

La Nuit des musées : qui se déroule chaque année à la mi-mai. Pour venir explorer le château à la lumière des chandeliers.

Les Irisiades : Fête des fleurs, des plantes et des arts, autour de la fleur, chère aux impressionnistes :

l’iris.

Chaque année, le quatrième weekend de mai, le château convie les artistes, pépiniéristes, sculpteurs, photographes et peintres afin de présenter leurs créations au public.
Des concours d’art floral et de photographie sont organisés.

On y va ?

☆•:*´¨`*:•.

215Auteur     (609042) 05 Apr 13 10:03

CommentaireSehr schön, Isabelle, die Fotos des Parks und das Bild von Van Gogh!

Méréville est une commune française située à soixante-quatre kilomètres au sud-ouest de Paris dans le département de l'Essonne et la région Île-de-France.

Méréville doit son lustre à son parc, aussi célèbre, au temps de sa splendeur, qu'Ermenonville. Le financier Jean-Joseph de Laborde, banquier de la Cour de Louis XVI, avait acquis le domaine en 1784. Belanger, l'architecte de Bagatelle, et Hubert Robert dessinent les plans et les motifs d'un jardin à l'anglaise, agrémenté de « fabriques », sur les deux versants de la Juine. L'ensemble fut depuis amoindri en surface.

Le plan du parc

le château au fond du parc

le château de près

Le pont du Moulin dans le parc du château.

Isolée sur un rond-point dans une partie du parc, la Colonne trajane , cette « fabrique », rescapée, s'inspire de la célèbre colonne du forum de Trajan à Rome. Haute de 37 m, elle servit sans doute de relais au temps du télégraphe Chappe.

Édifiées vers 1515, les halles de Méréville sont toujours animées par le marché du vendredi. Au début du XVIe siècle, Louis XII accorde au seigneur local, Bertrand de Reilhac, le droit de tenir 4 foires annuelles ainsi qu'un marché par semaine. Ce dernier fit alors édifier la halle dont les proportions sont vastes (40 m x 18 m). Sa charpente et ses 4 rangées de piliers sont en chêne. L'ensemble repose sur des socles de pierres.

La Halle accueille aujourd'hui de grandes manifestations culturelles (concerts, opéras, potiers d'art...)
216Auteur     (236327) 06 Apr 13 12:23

CommentaireSuperbe ! Merci, mars, pour Méréville !

Le château de Balincourt,

situé au nord-ouest de Paris, dans le Vexin, fut construit dans la deuxième moitié du XVIIIème siècle

et est de style classique.

Le corps principal de logis comporte deux étages dont le second est un attique.

La façade sur la cour d’honneur est précédée par un péristyle en saillie, reposant sur quatre colonnes ioniques et surmonté d’un fronton triangulaire décoré par un imposant soleil en bronze.

Deux ailes latérales flanquent la cour d’honneur et ne comportent qu’un seul étage.


A droite de la cour d’honneur, en approchant du château, se trouve l’ancienne orangerie renfermant un petit théâtre.

Au nord de l’orangerie, sur un petit chemin traversant un bosquet, se situe la chapelle du château.

Dispersés dans le parc, l’on compte une tour gothique, une ruine,

une arche,

des statues

et une loggia mauresque.

Les jardins à la française s’enrichissent de sculptures importées d’Italie.


Le château et le parc sont inscrits à l’inventaire des Monuments Historiques.


.•:*´¨`*:•.☆
217Auteur     (609042) 06 Apr 13 21:23

CommentaireLe château de Maisons-Laffitte

est un château situé dans les Yvelines, à l’ouest de Paris.


De style classique
,

il fut construit par François Mansart

entre 1641 et 1650,

Le comte d’Artois, futur Charles X y fit réaliser d’importants travaux.


On entre dans le château par un grand


vestibule central
.


L’appartement de gauche, dit "appartement des Captifs"
, a conservé son décor d’origine.
Une antichambre mène à une pièce d’angle, ancienne chambre d’apparat, dite aussi "salon des Captifs".
La cheminée représente Louis XIII entouré de captifs, d’où le nom donné à l’appartement.


L'appartement de droite, dit
"appartement de la Renommée"
, est dans le style néo-classique.

À l'étage, l'appartement de droite, dit
"appartement des aigles",
doit son nom à la décoration réalisée au temps du maréchal Lannes.

L'appartement de gauche, dit "appartement du roi" ou "appartement à l'italienne" parce que toutes les pièces sont à l'italienne, c'est-à-dire couvertes en fausses voûtes.
Il comprend une vaste salle des fêtes, dite aussi salle des gardes, avec une tribune pour les musiciens.

Cette salle ouvre sur un salon appelé salon d'Hercule, par référence au tableau d'Hercule terrassant l'hydre du Guide qui ornait autrefois la cheminée monumentale.

Dans le pavillon est, une pièce couverte en dôme orné de termes annonce le grand salon de Vaux-le-Vicomte.


Un petit cabinet ovale, dit "cabinet des miroirs"
, comporte une décoration d'un grand raffinement, et a notamment conservé un
précieux parquet incrusté d'étain et d'os
.
A noter la coupole du cabinet des miroirs.

Le château de Maisons-Laffitte est aujourd’hui classé Monument Historique.

☆•:*´¨`*:•.
218Auteur     (609042) 08 Apr 13 07:34

CommentaireSt-Arnoult-en-Yvelines.

Saint-Arnoult-en-Yvelines est une commune française située dans le département des Yvelines et la région Île-de-France, situé à 14 km au sud-est de Rambouillet.

En 535, selon la légende, Scariberge dépose le corps d'Arnoult dans un caveau situé sur une butte surplombant la rivière. Un modeste édifice est érigé à cet emplacement, qui attire rapidement les pèlerins. Le monument funéraire du saint évêque est vraisemblablement la crypte actuelle. L'église est confiée aux bénédictins de Saint-Maur-des-Fossés par Chilpéric II en 717. Guy le Rouge la fait modifier en 1104. Dès le 12e s. le vaisseau avait ses proportions définitives.Partiellement détruite, elle est rebâtie au XVe siècle après la paix d'Arras en 1435. Une nouvelle nef est accolée, côté nord, en 1533. La grande fenêtre de la nef est ouverte en 1877, puis une réfection intérieure en 1965 donne à l'édifice son aspect actuel. Le clocher, auquel est accolée la tour ronde comprenant un escalier de 114 marches, domine l'ensemble du village. La façade est devenue dissymétrique depuis le 16e s., époque de l'adjonction d'un bas-côté à gauche, et de la construction de la tour-clocher.

http://fr.topic-topos.com/image-bd/france/78/eglise-saint-nicolas-saint-arnoult-...

Le portail http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/54/Saint-Arnoult-en-Yvelines_-_%...

A l'intérieur, le vaisseau a retrouvé en grande partie sa pureté romane. Le décapage a fait apparaître des vestiges de peintures murales. La voûte lambrissée de la nef (15e s.) montre de très belles poutres sculptées « engoulées » Dans le bas-côté droit, voir deux statues anciennes : saint Fiacre, patron des jardiniers, et sainte Scariberge, épouse d'Arnoult, alors comte de Reims.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/38/Saint-Arnoult-en-Yvelin...

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/3d/%C3%89glise_Saint-Nicolas_de_...

http://fr.topic-topos.com/eglise-saint-nicolas-saint-arnoult-en-yvelines

219Auteur     (236327) 09 Apr 13 10:32

CommentaireLe Château de Franconville

à Saint-Martin-du-Tertre, au nord de Paris, est une copie du château de Maisons-Laffitte (cf. 218)
dont François Mansart fut l’architecte.

Le château est de style classique et le début de sa construction remonte à la fin du XIXe siècle.

Des fêtes magnifiques y furent organisées.

César Franck et Camille Saint-Saëns y séjournèrent.

Le site du château est classé au titre des sites

et le château et tout son domaine avec l’ensemble des bâtiments sont inscrits au titre des monuments historiques :

pavillons d’entrée

et la grille qui les relie,

colonnade,

douves, façades et toitures, hall d’entrée,

le grand escalier en bois au premier étage à l’angle ouest du hall d’entrée, escalier d’honneur et palier d’étage,

quatre pièces du rez-de-chaussée de l’aile nord-est,

théâtre

et galerie souterraine le reliant au château,

orangerie, saut-de-loup,

petit château,

fontaine-vasque monumentale,

ancien embarcadère en bois

et une partie du parc avec ses statues,

ses colonnades,

bassins et ses balustrades.

A noter
la tour du guet,
à quelques mètres du château.


.•:*´¨`*:•.☆
220Auteur     (609042) 09 Apr 13 13:49

CommentaireKann ich mit deinen reichhaltigen Beiträgen mithalten, Isabelle?

Jeurre

Le Parc de Jeurre est situé sur la commune de Morigny-Champigny en Essonne en bordure de la Route nationale 20. L’autre pour, je vous ai présenté Méréville (#216). Différentes ‚fabriques‘ démontées dans le parc de Méréville en 1895 se trouvent dans le parc de Jeurre qui vaut aussi d’être présenté dans ce fil. D'une superficie de 60 hectares, il abrite aussi d'autres parties de monuments sauvées de la destruction. Des allées de buis relient les différents lieux.

Monuments venant de Méréville
: Créés par Hubert Robert pour le marquis de Laborde, banquier de la cour de Louis XV et rachetées en 1895 lors d'une vente du domaine, ils furent implantés à Jeurre dans les années 1896-1897:

► Le Temple de la Piété filiale, copie d’un temple de Tivoli, appartient au type des „temples de l’Amour“ en rotonde que le néo-callsicisme français se plut à multiplier. http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/1e/Jeurre_temple.jpg .

► La Laiterie (façade en trompe-l'œil au bout du miroir dans l'axe arrière du château): http://www.bude-orleans.org/lespages/45idf/idf_images/91-jeurre_laiterie1_w.jpg

► Le Cénotaphe de Cook, sculpture d'Augustin Pajou: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/66/Jeurre_cenotaphe.jpg/76... .

► La Colonne rostrale rappelant l'expédition de La Pérouse ; le marquis de Laborde avait perdu ses deux fils Édouard et Ange Auguste dans la catastrophe de Port-des-Français (Lituya Bay, en Alaska) le 13 juillet 1786: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/12/Jeurre_colonne_pigeonni...

D’autres monuments du parc de Jeurre qui valent la peine d’être vus:

► Un château (début du XIXe siècle - domaine privé) : il a été agrandi en 1809, par le comte Mollien: http://fr.topic-topos.com/image-bd/france/91/chateau-de-jeurre-morigny-champigny...

► La maison du portier (1813), au bord de la N20, la ferme de style piémontais (1810-1811), proche du château avec son pigeonnier (1812), élevés par l'architecte Pierre-Nicolas Bénard, puis par Jacques-Charles Bonnard.

► Une sphère armillaire du XVIIe siècle placée sur une colonne de granite rose: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/99/Jeurre_laiterie_sphere....


http://fr.wikipedia.org/wiki/Parc_de_Jeurre

221Auteur     (236327) 10 Apr 13 12:01

CommentaireMeslay-le-Grenet


Meslay-le-Grenet est une commune située dans le département d'Eure-et-Loir.

http://culture.eurelien.fr/wp-content/uploads/2012/12/Meslay-le-Grenet-1024x767.... La « Danse macabre », découverte en 1864 et mise en valeur en 1979, fait l'intérêt de cette église de Meslay-le-Grenet, modeste paroisse de la campagne chartraine. L'œuvre date sans doute des dernières années du 15e siècle.

L'affrontement entre la mort et les humains commence, sur le mur Sud, au registre inférieur, par: les représentations du pape et de l'Empereur et il se termine au revers de la façade par l'enfant, l'usurier et l'ermite. Le texte d'accompagnement, poème rédigé en 1376, reste bien visible.


222Auteur     (236327) 13 Apr 13 13:45

CommentaireErgänzend zu 222:

http://www.lamortdanslart.com/3m3v/3m3v_meslay01.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=RgVKTNaTtE4

223Auteur     (236327) 13 Apr 13 13:54

CommentaireEncore un petit joyau:

Verdelot est une commune encastrée dans la vallée du Petit Morin. Paysage formé de petites collines (hauteur maximum 215,60 m à la Butte Saint-Georges, point culminant naturel de l'Île-de-France).

Son importante église dresse à flanc de pente son chœur très élevé, postérieur à la Guerre de Cent Ans, ce dont témoignent les voûtes complexes et les collatéraux presque aussi hauts que les voûtes du chœur.

http://mw2.google.com/mw-panoramio/photos/medium/83782180.jpg

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/ab/Verdelot_%2877%29_%C3%89glise...

De part et d'autre du chœur, voir les statuettes (15e s.) de saint Crépin et saint Crépinien, patrons des cordonniers, auxquels le sanctuaire est dédié. Voici celle de saint Crepin:

http://shmr.free.fr/images/Verdelot_St_Crepin.jpg

Dans un retable du 19e s. apparaît une Vierge assise, en noyer, N.-D.-de-Pitié de Verdelot.

http://p6.storage.canalblog.com/60/99/249840/34289684.jpg

La facture sévère de cette œuvre l'apparenterait aux Vierges auvergnates ou languedociennes des 12e ou 13e s.

http://mw2.google.com/mw-panoramio/photos/medium/83782179.jpg

http://www.centralpeinture.fr/gallery/cp_images/014-eglise-de-verdelot-113.jpg

224Auteur     (236327) 16 Apr 13 10:05

CommentaireJe trouve que le plus grand joyau de l’Île de France restera toujours le château de Versailles. Nous avons beaucoup parlé du son parc, mais pas encore assez du château lui-même. C’est pourquoi je vais vous présenter maintenant sa fameuse galerie des Glaces, avec son grand apparat de style baroque du XVIIe siècle, destinée à éblouir les visiteurs du monarque absolu Louis XIV au faîte de son pouvoir.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/f1/Chateau_Versailles_Gale...

Cette galerie, appelée aussi « Grande Galerie », terminée par Mansart en 1687, couvre la terrasse éphémère (1668-1678) que Le Vau avait aménagé face aux jardins. C'est avec les deux salons qui l'encadrent, le chef-d'œuvre décoratif de l'équipe de Le Brun.

Longue de 75 m et large de 10, elle est éclairée par dix-sept grandes fenêtres auxquelles correspondent dix-sept panneaux de glace sur le mur opposé. Les 578 « miroirs de glace » qui composent ces panneaux sont les plus grands que l'on sût couler à l'époque.

Glaces de la galerie des Glaces: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/e4/Ch%C3%A2teau_de_Versail...

La galerie reçoit les derniers feux du soleil couchant. Les peintures du plafond, aux teintes feu et or, glorifient les 17 premières années du règne personnel de Louis XIV de 1661 à 1678 (paix de Nimègue).
Parmi les particularités décoratives, remarquer les chapiteaux des pilastres, en bronze doré, où Le Brun a mêlé aux motifs antiques des coqs et des fleurs de lys (l'« ordre français »).
En 1980 la galerie des Glaces a retrouvé un éclat nouveau avec la restitution de son état de 1770, lors des fêtes du mariage du dauphin, futur Louis XVI, et de Marie-Antoinette : torchères sculptées (moulages pris sur les six originaux subsistants), lustres de cristal.

Vue d'ensemble des peintures: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d5/Les_peintures_de_la_gal...

Dans cette galerie se déroulaient les fêtes de la Cour, les grandes cérémonies et les réceptions d'ambassadeurs extraordinaires. Le trône était alors installé contre l'arcade du salon de la Paix. On imagine plus aisément aujourd'hui la galerie des Glaces un jour de fête, pleine d'une foule en costumes d'apparat et les milliers de flammes reflétées par les glaces. Tout le mobilier, caisses des orangers et luminaires, dix ans durant, sous Louis XIV, fut d'argent massif. Il représentait en fait une partie de la réserve monétaire du pays convertie en œuvres d'art.
225Auteur     (236327) 18 Apr 13 09:46

CommentaireLa Galerie des Glaces en tant que lieu d'histoire

Durant le règne de Louis XIV, la galerie est essentiellement un lieu de passage, le roi préférant recevoir les invités de marque dans les salons des Grands appartements. Plusieurs audiences y ont été cependant accordées, dont celle au doge de Gênes en 1685, aux ambassadeurs du Siam en 1686 et à ceux du shah de Perse en 1715. Louis XV y reçut également l'ambassade du roi Mahmud Ier de Turquie en 1742. Anecdotiquement, la galerie vit l'arrestation du Grand aumônier de France l'imprudent Cardinal de Rohan en 1785, avant son incarcération à la Bastille (épilogue de l'affaire du collier de la reine).

La galerie des Glaces a été également le cadre de grandes festivités comme le mariage du dauphin futur Louis XVI avec Marie-Antoinette d'Autriche en 1770, la réception par le général de Gaulle du Président John Fitzgerald Kennedy et de son épouse, celle donnée en l'honneur du dernier Shah d'Iran Mohammad Reza Pahlavi par Valéry Giscard d'Estaing en 1974 ou l'invitation des représentants du « G7 » par le Président François Mitterrand du 4 au 6 juin 1982.


C'est symboliquement dans la galerie des glaces, en souvenir des guerres et annexions menées par Louis XIV en Allemagne, que fut proclamée la création de l'Empire allemand après la défaite française de la Guerre franco-prussienne de 1870. L'accession au nouveau trône impérial de son premier empereur, Guillaume Ier a lieu le 18 janvier 1871, devant l'assemblée des princes allemands et le chancelier Otto von Bismarck véritable architecte politique de l'empire.

Proclamation de l'Empire allemand par l' empereur Guillaume Ier le 18 janvier 1871: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/17/Wernerprokla.jpg

La nouvelle Allemagne annexe l'Alsace et une partie de la Lorraine et va dominer le continent pour trente ans. La chute de Napoléon III va précipiter le soulèvement de la Commune de Paris, son écrasement dans la Semaine sanglante et l’avènement des conservateurs de la Troisième République. L'humiliation de cette défaite va exacerber le militarisme et le patriotisme français jusqu'à la Première Guerre mondiale, qui sonnera l'heure de la revanche pour la France.

Dans cet esprit de revanche, c'est donc dans la galerie des glaces que fut signé entre les Alliés et les représentants de la toute jeune démocratie allemande, le Traité de Versailles mettant fin à la Première Guerre mondiale, et redessinant les frontières de l'Europe et des colonies, le 28 juin 1919. C'est l'humiliation du « diktat de Versailles », qui fut l'un des outils politiques d' Adolf Hitler pour sa montée au pouvoir contre les démocrates de la République de Weimar, et le réarmement de l'Allemagne nazie pour écraser la France en 1940. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Galerie_des_Glaces )

La signature du traité de Versailles, le 28 juin 1919: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/fe/William_Orpen_-_The_Signing_o...
226Auteur     (236327) 19 Apr 13 09:37

CommentairePas loin de la galerie des Glaces du château de Versailles se trouve l'Appartement de la Reine. Il fut créé pour la reine Marie-Thérèse, femme de Louis XIV, qui y mourut. Sa partie la plus importante est la Chambre de la Reine qui a retrouvé en 1975, après trente ans de travaux, son « meuble d'été » de 1787.

http://1.bp.blogspot.com/-RsK_44QmR2I/TZDEqGsZ7HI/AAAAAAAAAA0/YxqVivHgfNk/s1600/...

Aménagée pour Marie-Thérèse, femme de Louis XIV, elle a été habitée ensuite par la femme du Grand Dauphin, fils du roi, par la duchesse de Bourgogne, femme du petit-fils du Roi-Soleil, qui y donna naissance à Louis XV, par Marie Leszczinska (durant 43 ans), femme de Louis XV, enfin par Marie-Antoinette, épouse de Louis XVI. Dix-neuf enfants de France dont Louis XV et Philippe V d'Espagne sont nés dans cette chambre. Une très ancienne et rigoureuse tradition exigeait que les accouchements des reines de France fussent publics. Marie-Antoinette, elle-même dut s'y prêter, au milieu d'une foule de curieux.

Le lit de la reine: http://www.google.de/imgres?q=Versailles+lit+de+la+reine&hl=de&biw=1475...

La cheminée, le grand meuble serre-bijoux, les « feux » (chenêts) à décor de sphinx, l'écran de cheminée furent exécutés pour Marie-Antoinette. J'ai surtout admiré les tentures d'alcôve, soieries d'ameublement (« gros de Tours ») décorées de bouquets, rubans, queues de paon, etc.

La cheminée de la chambre de la reine Marie Lecszinska à Versailles: http://www.insecula.com/PhotosNew/00/00/00/58/ME0000005801_3.JPG (Sources: Michelin, Wikipedia, mes propres souvenirs)
227Auteur     (236327) 20 Apr 13 13:44

CommentaireVersailles: Le salon des Nobles de la reine

Lorsque l'antichambre du Grand Couvert était encore salle des gardes, le salon des Nobles tenait lieu d'unique antichambre pour la reine. Il devient ensuite seconde antichambre de l'appartement, précédant la chambre de la souveraine. On l'appelle également le Salon de la reine ou le Grand Cabinet de la reine. C'est là où la reine de France ou les dauphines qui occupèrent l'appartement donnent leurs audiences et tiennent leur cercle. Le fauteuil de la reine est placé au fond de la pièce, face aux fenêtres, entouré des ployants réservés au cercle des dames de la cour.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/71/FW_Schloss_Versailles3....

Il était d'usage, lorsqu'une reine ou une dauphine mourait au château, d'y exposer le cercueil quelques jours, comme en février 1712, après la mort de la duchesse de Bourgogne. Le cercueil de son mari, mort six jours plus tard, fut exposé avec celui de son épouse.

Le plafond du salon des Nobles de la reine par Michel II Corneille: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/e9/Salon_des_Nobles-MERCURE_REPA...

Le plafond reste celui qu'a connu la reine Marie-Thérèse. Comme celui du salon du Grand appartement du roi, exactement symétrique au nord, il est consacré au dieu Mercure. La composition centrale représente Mercure répandant son influence sur les arts et sur les sciences. Les voussures sont ornées chacune d'une composition illustrant de grandes figures féminines de l'Antiquité qui s'illustrèrent dans ces domaines :

Voici la voussure est : Aspasie s'entrenenant avec des philosophes http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/ea/Michel_II_Corneille_-_A...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Salon_des_Nobles
228Auteur     (236327) 22 Apr 13 11:33

CommentaireVersailles, la Chambre du Roi où Louis XIV s'installa en 1701.

http://www.youtube.com/watch?v=YFEVJmdEMgc

Le lit du roi se trouvait dans l'axe du château et de son parc, la ligne Est-Ouest marquant la course du soleil. La pièce, donnant sur la cour de Marbre, fait donc face au soleil levant. C'est dans cette chambre que mourut Louis XIV, le 1er septembre 1715, d'une gangrène à la jambe.
De 1701 à 1789, c'est là que se déroulaient les cérémonies du lever et du coucher du roi. Durant la journée, quiconque passait dans la chambre s'inclinait légèrement devant le lit, symbole de la majesté royale.

La chambre du Roi est reconstituée à peu près exactement, avec son « meuble d'été » de 1723 (deuxième année de l'installation de Louis XV au château) : derrière la balustradre rétablie dans son état d'origine et redorée, a été remonté un lit très surélevé « à la française », avec son ciel de lit et ses rideaux. Pour ce lit, comme pour la tenture de l'alcôve, les sièges, les portières, un brocart éblouissant, brodé d'or et d'argent, a été retissé.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b0/Versailles%2C_chambre_du_roi....

Hors ces fastes, on aimera aussi évoquer Louis XIV, homme de goût : au niveau de l'attique, six tableaux religieux (on reconnaît les Quatre Évangélistes) par Valentin de Boulogne et Lanfranco; en dessus-de-porte, des portraits par Van Dyck et Caracciolo.

http://www.chateauversailles.fr/decouvrir-domaine/chateau/le-chateau/la-chambre-...
229Auteur     (236327) 24 Apr 13 10:39

CommentaireChâteau de Versailles: l'Opéra royal

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d8/Op%C3%A9ra_du_ch%C3%A2t...

L'Opéra, commencé par Gabriel en 1768, fut inauguré en 1770 pour les fêtes du mariage du dauphin, le futur Louis XVI, avec Marie-Antoinette. Première salle de forme ovale en France, il constituait en plein règne de Louis XV une des premières manifestations du style qu'on appellera Louis XVI ; la décoration étonnamment moderne, inspirée de l'Antiquité, a été sculptée par Pajou. Il fut, d'autre part, doté de moyens techniques exceptionnels étudiés par le machiniste Arnoult : pour les fêtes et les festins, les planchers de la corbeille et du parterre pouvaient être mis au niveau de la scène. Cette salle toute de bois intérieurement offre une résonance d'une rare qualité et peut contenir environ 700 personnes. On pouvait presque doubler sa capacité en montant des galeries sur la scène.

Au centre du balcon, sous une demi-coupole d'un effet très réussi, s'ouvre la loge particulière du roi munie d'une grille amovible.

La loge royale: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/41/Opera_royal_versailles_...

Cette salle initialement réservée à la Cour connut des réceptions somptueuses à l'occasion de la visite du roi de Suède, de l'empereur d'Autriche Joseph II, de la reine Victoria en 1855. L'Assemblée Nationale y tint ses séances de 1871 à 1875. Le 30 janvier 1875, l'adoption de l'amendement Wallon y jetait les fondements de la IIIe République. En 1957, pour recevoir la jeune reine d’Angleterre, on restaure alors l’Opéra de Gabriel, on gratte le rouge de Louis-Philippe, on retrouve des fragments de faux marbre, on retisse le velours bleu, grâce à un fragment retrouvé dans la fosse du souffleur. Malheureusement durant cette restauration, on détruisit les machines de scène, dont personne dans ces années-là ne pensait qu’on pourrait avoir un jour l’idée de les utiliser.

Un concert de réouverture, suivi d'un dîner de gala dans la galerie des Glaces, a eu lieu le 21 septembre 2009. Des concerts et spectacles sont depuis programmés régulièrement.

La scène de l'opéra permet d'accueillir des spectacles modernes. http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/00/Opera_royal_versailles_...
230Auteur     (236327) 27 Apr 13 14:15

CommentaireMerci, mars, pour toutes ces contributions sur le château de Versailles.


Avec la belle saison, c'est aussi le retour des

grandes eaux musicales au château de Versailles


☆•:*´¨`*:•.

231Auteur     (609042) 27 Apr 13 18:00

CommentaireDans la présentation du château de Versailles, je n'omets pas, vous le comprendrez, le Salon de Mars

http://www.flickr.com/photos/19787482@N04/8315006806/

Il fait suite aux salons de Vénus et de Diane et faisait fonction de salle des gardes. Le changement de décor (murs tendus de tissu) rappelle que l'on entre ici dans l'ancien appartement royal proprement dit. Louis XIV l'affecta au bal, au jeu, à la musique les soirs d'« Appartement ». On y disposait plusieurs tables pour les jeux de cartes et d'autres jeux de hasard. Vers 1685, le roi fait percer les deux murs de part et d'autre de la cheminée pour y aménager deux tribunes soutenues par des colonnes, destinées aux musiciens. Le salon est alors consacré à la musique et à la danse. Louis XV fait disparaître ces tribunes en 1750.

Une voussure: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/5b/Ch%C3%A2teau_de_Versail...

Deux tableaux ont retrouvé leur place du 18e siècle: la Tente de Darius, par Le Brun, et les Pèlerins d'Emmaüs, d'après Véronèse.

Plafond central du salon de Mars, par Audran: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/bb/Salon_de_Mars-MARS_DAN_SON_CH...

Aux murs latéraux, Louis XV, de Rigaud, et Marie Leszczinzka, de Vanloo, occupent toujours leur emplacement d'origine.

Marie Leszczynska von Jean Baptiste van Loo: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/af/Marie_Leszczynska_by_Jean_Bap...
232Auteur     (236327) 29 Apr 13 13:02

CommentaireTout près de Versailles se trouve l'arboretum national de Chèvreloup qui devrait intéresser nos horticulteurs.

Vue sur le château de Versailles depuis l'arboretum: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/97/P1030602_Arboretum_Chev...

Cet arboretum est un établissement rattaché au Muséum national d'histoire naturelle de Paris. Implanté dans un domaine de 200 hectares, il comprend outre l'arboretum qui rassemble une collection de 2 700 espèces et variétés d'arbres, des serres botaniques et des serres horticoles.

Chamaecyparis lawsoniana: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/fe/Chamaecyparis_lawsonian...

L'arboretum est divisé en 4 parties :
la zone géographique est la plus importante : les arbres sont regroupés sur 120 ha par origine géographique (Amérique, Asie, Europe...) ; chaque espèce est représentée par un groupe de six sujets relativement jeunes (plantés après 1960) ;
la zone systématique : les arbres sont regroupés sur 50 ha selon la classification botanique ; ce sont les plantations les plus anciennes, celles qui sont ouvertes au public ;
la zone horticole : située au centre de l'arboretum, elle groupe sur 25 ha des variétés horticoles, issues de la sélection ;
la pépinière, environ 2 ha, où sont élevés les arbres échangées avec les autres jardins botaniques et arboretums.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a1/P1030557_Panorama_Arbor...

Le domaine de Chèvreloup est mitoyen du parc du château de Versailles. Il fut acquis en 1699 par Louis XIV, qui le fit enclore d'un mur et s'en servit comme terrain de chasse.
La création de l'arboretum actuel date de 1927, lorsque le domaine fut attribué au Muséum national d'histoire naturelle. Jusqu'à la Seconde Guerre mondiale fut aménagée la zone systématique. Pendant la guerre, cependant, le domaine fut loti en petits jardins attribués aux habitants de Versailles, et beaucoup de plantations disparurent. C'est seulement en 1960 que la rénovation de l'arboretum commença avec la création des zones systématique et horticole. (Wikip.)
233Auteur     (236327) 02 May 13 15:45

CommentaireLa commune de Chiry-Ourscamp s'étend sur 1325 hectares situées en rive droite (Chiry) et en rive gauche (Ourscamp) de la vallée de l'Oise.

Fondée en 1129 par les Cisterciens entre l'Oise et la forêt, Ourscamp prend rapidement une grande importance et, aux 17e et 18e s., de nouveaux bâtiments sont construits. L'abbaye est réoccupée depuis 1941 par des religieux, les Serviteurs de Jésus et Marie.

En entrant par l'ancienne porterie, à gauche de la grille d'honneur (1784) (http://a404.idata.over-blog.com/890x567/1/12/48/09/Abbaye-Ourscamp/_DSC3733-ours... ) on ne voit tout d'abord que les constructions du 18e s. de part et d'autre d'un avant-corps à colonnade dorique, ouvrant maintenant sur le vide. Ce pavillon central masquait intentionnellement la façade gothique de l'église abbatiale, devenue démodée. A gauche, le logis abbatial du 18e s. sert d'habitation aux religieux:

http://farm8.staticflickr.com/7080/7225493872_c5cc3a0d75_o.jpg


Ruines de l'église: Au bout d'une longue allée qui occupe l'emplacement de la nef, se dresse le squelette du chœur gothique (13e s.) et de son déambulatoire, double dans la partie droite, simple au chevet où il desservait cinq chapelles rayonnantes.

http://mw2.google.com/mw-panoramio/photos/medium/50196441.jpg

La chapelle: Ancienne infirmerie, cette magnifique salle du 13e s. a conservé sa distinction monastique. De fins piliers, alignés sur deux rangs, supportent les nervures des ogives. Des fenêtres à oculus dispensent une grande clarté. La perspective est malheureusement rompue par l'adjonction de hautes stalles du 17e s. formant un chœur: http://farm6.static.flickr.com/5112/7225509910_743a439267.jpg

http://www.google.de/imgres?q=Ourscamps+chapelle&hl=de&rlz=1C2FDUM_enDE4...
234Auteur     (236327) 06 May 13 12:41

CommentaireMontfort-l’Amaury est située dans le département des Yvelines, en région Île-de-France, et connue pour avoir été le lieu de résidence de Maurice Ravel.

La commune a pris le nom d’Amaury Ier, le premier comte de Montfort. C’est le roi Robert II (972-1031) qui fit construire le château-fort en 996 sur la butte de Montfort. Montfort-l’Amaury fut le fief de la famille des Montfort depuis le début du xie siècle avec Guillaume de Hainaut. Son fils, Amaury Ier (1028-1053), fit construire les remparts dont on peut voir encore des vestiges.

Au cours de la guerre de Cent Ans (1337-1453), le château fort fut détruit par les Anglais. Le comté de Montfort fut lié au duché de Bretagne à la suite du mariage de Yolande de Montfort avec Arthur II de Bretagne en 1292. Il reviendra à la couronne de France en 1547 lors de la réunion définitive du duché de Bretagne à la France par l’accession au trône de France de son dernier duc Henri II après qu’Anne de Bretagne (1477-1514) eut épousé successivement les rois de France Charles VIII et Louis XII et que sa fille Claude de France (1499-1524) eut épousé François Ier.

La tour d’Anne de Bretagne: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/6f/Montfort_L_Amaury_Chateau1.JP...

L'église St-Pierre est d’une taille impressionnante et rare pour une petite cité. http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/01/Montfort-l%27Amaury_%C3...

Elle fut construite par Anne de Bretagne en lieu et place d’une église médiévale du 11ème siècle. André de Foix, seigneur de Montfort de 1524 à 1540, amplifiera les aménagements entrepris sous le dernier règne breton. De nombreuses clefs pendantes enjolivent les voûtes des bas-côtés. L’église est classée MH depuis 1840. http://fab.shooting.free.fr/wp-content/uploads/2012/04/10032012-726_27_28_29_30_...

Le cimetière de Montfort-L’Amaury a la particularité d'être entouré de galeries couvertes, qui servaient de charnier, où se trouvent plusieurs chapelles familiales aux saillies. Les galeries sud et nord datent du xvie siècle, celle du côté est, du xviie siècle. Elles forment un cloître et sont classées au titre des monuments historiques par liste de 1875.. On remarque le long des enceintes des stèles du xixe siècle, ainsi qu'un buste de Maurice Ravel. Vue d'ensemble du cimetière, avec, au fond, l'église: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/fa/Montfort-l%27Amaury_-_C...

La porte d’entrée du cimetière, de style gothique flamboyant, est finement sculptée: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/7c/Montfort_l%27Amaury_Cim...

La maison der Maurice Ravel, aujourd’hui musée: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/30/Montfort-l%27Amaury_Mai...

C’est dans cette maison, baptisée „le Belvédère“, que Ravel composa la plupart des ses œuvres, par exemple le fameux boléro. On montre le le piano du compositeur, son électrophone et d’innombrables bibelots rappelant ses goûts raffinés. Des travaux de restauration y ont été réalisés sous l'égide des Monuments historiques et de l'association « Maurice Ravel et Montfort l'Amaury ». Elle a rouvert en septembre 2004. Des visites guidées en petits groupes y sont organisées chaque week-end, et en semaine sur rendez-vous. (Quellen: Wikip + Michelin)

235Auteur     (236327) 07 May 13 11:24

CommentaireL’Haÿ-les-Roses

L’Haÿ-les-Roses ist eine französische Stadt mit rund 30.000 Einwohnern im Außenbezirk von Paris. Sie ist eine Unter-Präfektur des Départements Val-de-Marne und Sitz des Arrondissements L’Haÿ-les-Roses. Die Stadt ist Teil der communauté d’agglomération Val de Bièvre.

In l’Haÿ-les-Roses gibt es die sehr sehenswerte Roseraie du Val-de-Marne.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/ae/Dome_roseraie.jpg

Das Rosarium ist der erste Garten seiner Größenordnung, der ausschließlich der „Königin der Blumen“ gewidmet wurde. Er wurde 1899 vom Rosensammler Jules Gravereaux (1844-1916), einem reichen Geschäftsmann, in dem damals L'Haÿ genannten Vorort von Paris gegründet. Die Gestaltung der Anlage wurde vom Landschaftsarchitekten Édouard André (1840-1911) durchgeführt und erlangte bald überregionale Bekanntheit. Zu Ehren des Rosengartens nahm die Stadt L'Haÿ im Mai 1914 offiziell den Namen L’Haÿ-les-Roses („L’Haÿ-die-Rosen“) an.
1936 wurde der Garten vom Département Seine erworben und 1968 an das Département Val-de-Marne übergeben. 1994 wurde das Rosarium in „Roseraie du Val-de-Marne“ umbenannt.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/f1/Pavillon_normand.jpg

Der „Rosengarten von Val-de-Marne“ erstreckt sich heute über 1,5 Hektar und beherbergt über 3000 Rosensorten in 13 Sektionen: Wildrosen, Kulturrosen, Alte und Moderne Rosen aus aller Welt. Der Schwerpunkt der Sammlung sind alte Rosensorten, vor allem aus dem 19. Jahrhundert und der ersten Hälfte des 20. Jahrhunderts.

Der Garten ist für Besucher zugänglich. Er ist darüber hinaus eine Begegnungsstätte für Wissenschaftler, Botaniker und Rosenzüchter.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b5/Roseraie_val-de-marne1.jpg
236Auteur     (236327) 21 May 13 14:51

CommentaireSitué dans le département de l'Oise, dans la région de Picardie, au nord de Paris,

le château de Compiègne

est une ancienne résidence royale et impériale.

Il y eut quatre palais successifs.
Le premier date du règne de Clovis.
Le deuxième des derniers Carolingiens et des Capétiens.
Le troisième accueillit notamment François 1er, Henri II, Henri III, Henri IV, Louis XIII et Louis XIV.

Louis XV a ordonné la construction du quatrième palais.

Le château a accueilli Napoléon 1er et son épouse Marie-Louise, Louis XVIII, Charles X, Louis-Philippe, Napoléon III,

et plus récemment Chirac, Poutine et Merkel.

Quelques photos du château de Compiègne

Le château est classé au titre des monuments historiques.


.•:*´¨`*:•.☆

237Auteur     (609042) 27 May 13 11:34

CommentaireSehr gut, Isabelle, dass du auch Compiègne zum Thema in diesem Faden gemacht hast. Ich reiche ein Foto nach, auf dem Angela Merkel, Jacques Chirac und Vladimir Putin vor dem Schloss von Compiègne zu sehen sind:

http://www.epochtimes.de/thumb/topstory/20060923133428_FRANCE_RUSSIA_GERMANY_DLM...
238Auteur     (236327) 29 May 13 16:27

CommentaireSitué dans le Val d'Oise, au nord de Paris, voici

le château de Méry-sur-Oise,

non loin d'Auvers-sur-Oise (cf. 16).

Construit à la fin du XVIe siècle, de style classique, il fait partie aujourd'hui des 'monuments historiques'.

Henri IV y a séjourné.

La comtesse de Ségur y a écrit une partie de son œuvre, dont 'Les Malheurs de Sophie'.

Le château est ouvert au public lors des journées du patrimoine.

Le parc


☆•:*´¨`*:•.
239Auteur     (609042) 30 May 13 07:13

CommentaireIabelle, dans la contribution 237 tu nous a présenté le château de Compiègne. Mais la forêt de Compiègne mérite aussi un détour, car mon Guide Michelin lui consacre plus de trois pages et deux étoiles. Le texte commence ainsi:

La forêt domaniale de Compiègne (14 500 ha), vestige de l'immense forêt de Cuise qui s'étendait des lisières du Pays de France à l'Ardenne, séduit par ses hautes futaies de hêtres, ses vallons, ses étangs, ses villages, ses magnifiques avenues.
Le massif occupe une sorte de cuvette ouverte sur les vallées de l'Oise et de l'Aisne. Au Nord, à l'Est et au Sud, une série de buttes et de promontoires dessinent un croissant aux pentes abruptes. Ces hauteurs dominent de 80 m en moyenne les fonds souvent sableux, où courent de
nombreux rus. Le ru de Berne, le plus important, traverse un chapelet d'étangs. 1 500 km de routes, de chemins et de laies, carrossables ou non, sillonnent la forêt. François Ier, qui fit ouvrir les premières grandes percées, Louis XIV et Louis XV ont particulièrement contribué à la création de ce réseau, permettant de suivre aisément les chasses.
Trois équipages de chasse à courre animent encore l'ancienne terre de chasse des rois francs.

Les essences. — Le hêtre (40 %), le chêne (30 %) et le charme (15 %) sont les essences les mieux représentées. Le hêtre, surtout, dresse des futaies sur le plateau Sud et son glacis, ainsi qu'au voisinage immédiat de Compiègne. Le chêne, très anciennement planté, prospère sur les sols argileux les mieux drainés et sur les Beaux Monts. Le pin sylvestre, à partir de 1830, puis d'autres résineux sont tout indiqués dans les zones de sables pauvres, là où la chênaie resterait chétive.

Une piste cyclable revêtue a été aménagée entre Compiègne (départ du carrefour Gabriel, sur la Route Tournante, à l'Est de la ville) et Pierrefonds.
240Auteur     (236327) 01 Jun 13 09:15

CommentaireTu as raison, mars, la

forêt de Compiègne

mérite le détour !

En voici quelques

photos.



Dans la forêt de Compiègne se trouve aussi

la clairière de Rethondes ou 'clairière de l'Armistice'
,

où le Maréchal Foch a reçu les plénipotentiaires allemands le 11 novembre 1918.

En novembre 1918,

le train du maréchal Foch et le train de la délégation allemande y seront acheminés.

Le wagon-salon du maréchal Foch servira de lieu de négociations et de signature de

l'armistice de la Première Guerre mondiale le 11 novembre 1918.

Sur ce site, aménagé entretemps en clairière avec monument, et dans ce même wagon, sera également signé
l'armistice du 22 juin 1940
suite à la bataille de France au début de la Seconde Guerre mondiale.

(wiki)


.•:*´¨`*:•.☆
241Auteur     (609042) 01 Jun 13 19:53

CommentaireVielen Dank, Isabelle, die vielen Bilder des Waldes eingestellt und das wunderschöne der clairière de Rethondes besonders herausgestellt zu haben. Auch die geschichtliche Vertiefung ist ausgesprochen sinnvoll.
242Auteur     (236327) 02 Jun 13 11:42

CommentaireUn charmant village, non loin de Compiègne, c’est Saint-Jean-aux-Bois.

Son noyau, une cité monastique du 12e s., apparaît clairement sur la moitié de son périmètre, cerné par un fossé en eau. Les moniales bénédictines installées ici au 12e s. évacuèrent leur abbaye en 1634, la forêt n'étant plus sûre, pour se retirer à Royallieu, laissant la place à des chanoines augustins. Succession précaire : en 1761 toute vie conventuelle cesse à St-Jean.

http://www.routard.com/images_contenu/communaute/Photos/publi/074/pt73670.jpg

Par l'ancienne porte fortifiée, on gagne l'esplanade où se dresse l'église, seul vestige de l'abbaye, avec la salle capitulaire et la porte de la « petite Cour » (jadis bâtiments d'exploitation).

L'église, édifiée au 13e s., est remarquable par sa pureté architecturale.

http://farm6.staticflickr.com/5131/5392571361_88532aca3d_z.jpg

A l'intérieur, la sobriété et l'harmonie du transept et du chœur produisent une impression de grandeur et la sveltesse des colonnes séparant chaque bras du transept en deux travées accuse son envolée.

http://references.patrimoine-de-france.com/2c746b486d07faa875f4739579b29afb.png

Cette disposition, employée au 16e s., est unique à cette époque dans la région. Les grisailles rappellent l'ambiance lumineuse du vaisseau, au 13e s.

Au côté Sud de l'église, la salle capitulaire, partie la plus ancienne du monument (vers 1150), sert de chapelle annexe et n'est généralement ouverte que pour le culte.(Quelle: Guide Michelin, Les Environs de Paris)

http://p7.storage.canalblog.com/72/38/106076/7624673.jpg

http://farm9.staticflickr.com/8082/8380220099_ca08dae3ae_o.jpg
243Auteur     (236327) 04 Jun 13 17:00

CommentaireTout près de Compiègne et de Saint-Jean-aux-Bois se trouve Ste-Périne:

http://mw2.google.com/mw-panoramio/photos/medium/71776692.jpg

Son étang est encadré de beaux platanes et de peupliers:

http://mw2.google.com/mw-panoramio/photos/medium/5751209.jpg

La maison forestière installée dans un ancien prieuré fait partie de ce site poétique:

http://mw2.google.com/mw-panoramio/photos/medium/57293908.jpg

Les religieuses de Ste-Périne (déformation de Pétronille) occupèrent cet ermitage de 1285 à 1626. L'insécurité les fit émigrer successivement à Compiègne, puis à Paris …
244Auteur     (236327) 06 Jun 13 10:50

CommentaireSitué dans le Val d'Oise, au nord de Paris, voici

le château de Théméricourt,

ravissant château construit à la fin du XVIe siècle.

Le château


Le château

L'église du village est classée
monument historique

A noter également
une croix pattée du XIIe siècle, au sud de l'église.

source wiki

☆•:*´¨`*:•.


245Auteur     (609042) 06 Jun 13 20:45

CommentaireIl est trè beau, Isabelle, ce château de Théméricourt. Merci de nous l'avoir fait connaître!


Tout près de Compiègne et de St-Martin-aux-Bois se trauve la commune de Ravenel, sur le plateau picard et dans la région naturelle du Santerre. Il tire son nom de la ravenelle, fleur de la famille des crucifères, forme sauvage du radis.

http://villagesdefrance.fr/dept/dept_images/ph60_ravenel.jpg

Au xvie siècle, Ravenel appartenait au duché d'Halluin. Grands constructeurs, les Halluin ont fait édifier des églises remarquables. Celle de Ravenel en est un remarquable exemple, construite vers 1550.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/bb/WikiEglise_Ravenel_%287...

L'église de la Nativité Notre est un édifice vaste, élevé et cruciforme. Le chœur et le clocher datent de fin du xvie siècle. La nef, où l'on remarque des colonnes cannelées, a été reconstruite au cours du xviiie siècle.

http://mw2.google.com/mw-panoramio/photos/medium/48895292.jpg

Les fonts baptismaux sont sculptés. Le portail date de 1780.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/95/WikiEglise_Ravenel_%281...

La partie la plus curieuse de cette édifice est le clocher, de 1550, placé sous le chœur, de 45 mètres de hauteur. Il est divisé en trois étages et terminé par une coupole. On y distingue les chiffres de Henri II et de Diane de Poitiers. Les contreforts couronnés de pinacles et surtout la ravissante tourelle d’escalier flamboyante lient les différents étages. Un dômeen charpente coiffe la plate-forme supérieure. Parmi les détails originaux les logettes arrondies sont très remarquables.

http://img.geocaching.com/cache/1bb44bbc-2b95-4b64-b2a4-6f00f526a24a.jpg

Quellen: Guide Michelin + http://fr.wikipedia.org/wiki/Ravenel
246Auteur     (236327) 08 Jun 13 09:25

Commentaire„Le côté de Guermantes“, Teil 3 von Prousts siebenbändigem Hauptwerk „À la recherche du temps perdu“ (1920/21) ist unbedingt lesenswert, aber auch das Schloss Guermantes verdient Beachtung! Guermantes liegt im Département Seine-et-Marne, Region Île-de-France. Der barocke Bau,nur zwei Kilometer von Eurodisney entfernt, ist seit 1944 ein französisches Kulturdenkmal.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/ac/Ch%C3%A2teau_de_Guerman...

Der H-förmig angelegte Backsteinbau mit Steinfassaden und Ecksteinen steht in einem großen Park, den einst Le Nôtre anlegte. Der Haupttrakt wird von Risaliten flankiert. Seine steilen Dächer sind mit Schiefer gedeckt und mit hohen Schornsteinen versehen.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/96/Chateau_de_Guermantes.J...

Derzeit ist das ursprüngliche Mobiliar verschwunden, aber einige Möbel weisen Verzierungen aus dem 17. und 18. Jahrhundert auf.

http://gest-art.fr/wp-content/uploads/2011/10/reference-chateauguerrmantes.jpg

In jüngerer Zeit war das Schloss der Drehort einiger Filme, so zum Beispiel für Cartouche, deutsch: „Cartouche, der Bandit“ (1962) mit Regisseur Philippe de Broca – "Danton" (1983) mit Andrzej Wajda – "Amadeus" (1984) von Miloš Forman und "Les Liaisons dangereuses" (1988), von Stephen Frears.

Das Schloss befindet sich in Privatbesitz und ist nicht öffentlich zugänglich. Es hat auch seit 2008 einen neuen Besitzer und wurde seither in ein Kongresszentrum umgebaut.

http://de.wikipedia.org/wiki/Schloss_Guermantes
247Auteur     (236327) 10 Jun 13 21:56

CommentaireGuiry–en-Vexin est une commune attrayante pour les deux silhouettes monumentales de son château et de son église.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/e2/Chateau_de_Guiry_en_Vexin_P10...

L’ancien château des ducs de Guiry, en plein centre de l‘agglomération, fut construit par Jules Hardouin-Mansart au 17ème siècle. De style classique, le château comporte un étage et une mansarde. La deuxième photo montre bien son beau cadre de pelouses.

http://www.mes-ballades.com/95/image-95/95450-CHATEAU-DE-GUIRY-EN-VEXIN.jpg

L’église, terminée au 16ème siècle, est surtout remarquable pour sa majestueuse tour-clocher, coiffée d’un dôme de pierre: Elle illustre le passage du gothique flamboyant à l'architecture Renaissance.

http://www.justacote.com/photos_entreprises/eglise-saint-nicolas-guiry-en-vexin-...

Le musée archéologique départemental de Guiry rassemble le produit des fouilles effectuées dans la région.

http://www.justacote.com/photos_entreprises/musee-archeologique-du-val-d-oise-gu...

Il possède aussi une importante collection de stèles funéraires mérovingiennnes.

L‘allée couverte du Bois-Couturier, au lieu-dit « Le Bois-Couturier » dans le bois de Morval était une sépulture collective. La chambre souterraine mesure 8 m de long sur 2 m de large. Deux cents squelettes y ont été retrouvés.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/04/Guiry-en-Vexin_%2895%29...
248Auteur     (236327) 13 Jun 13 08:34

CommentaireDer 13. Juni scheint für den Park in Versailles kein ganz unwichtiges Datum zu sein, denn lintern@ute berichtet zum heutigen Tag:

13 juin 1684: Inauguration de la machine de Marly.

http://www.marlymachine.org/mferclrsect.jpg

Le château de Marly et le parc de Versailles se trouvant en hauteur et éloignés de toute rivière, il fallait trouver un moyen de les approvisionner en eau. Arnold de Ville propose à Louis XIV un projet de pompe qui amènerait l'eau de la Seine à l'endroit voulu. Le roi ayant accepté, de Ville fait appel à des charpentiers et mécaniciens wallons, Rennequin et Paulus Sualem pour la construction de l'ouvrage. Les travaux commencent en 1681 près de Bougival, et la machine est inaugurée le 13 juin 1684.

Tableau de Pierre-Denis Martin, 1723 http://www.marlymachine.org/Martin1.jpg

249Auteur     (236327) 13 Jun 13 08:36

CommentaireQuelle belle promenade nous faisons !
Châteaux, églises, parcs, villages, étangs, forêts ...



☆•:*´¨`*:•. Ambleville, château *´¨`* nord-ouest de Paris•75•207
☆•:*´¨`*:•. Anet, château *´¨`* sud-ouest de Paris•21
☆•:*´¨`*:•. Arnouville, château *´¨`* nord-ouest de Paris•210
☆•:*´¨`*:•. Aulnay-sous-Bois, église *´¨`* est de Paris•186
☆•:*´¨`*:•. Auvers-sur-Oise, impressionnistes, village, château *´¨`* nord de Paris•16•215

☆•:*´¨`*:•. Balincourt, château *´¨`* nord-ouest de Paris•217
☆•:*´¨`*:•. Balizy, pont *´¨`* sud-ouest de Paris•56
☆•:*´¨`*:•. Barbizon, village de peintres *´¨`* sud-est de Paris•80•81
☆•:*´¨`*:•. Baron, château *´¨`* nord de Paris•123
☆•:*´¨`*:•. Baronville, château *´¨`* sud-ouest de Paris•57
☆•:*´¨`*:•. Beaune-la-Rolande, église *´¨`* sud de Paris•92
☆•:*´¨`*:•. Beauvais, cathédrale *´¨`* nord de Paris•39•40•41
☆•:*´¨`*:•. Blandy-les-Tours, château hanté *´¨`* sud-est de Paris•184
☆•:*´¨`*:•. Boësse, église et porche remarquables *´¨`* sud de Paris•96
☆•:*´¨`*:•. Bonneuil-en-Valois, abbaye *´¨`* nord de Paris•173
☆•:*´¨`*:•. Bougival, maison de Tourgueniev, maison de Pauline Viardot *´¨`* ouest de Paris•67
☆•:*´¨`*:•. Boulogne-Billancourt, jardins Albert-Kahn *´¨`* ouest de Paris•187
☆•:*´¨`*:•. Bourron-Marlotte, château *´¨`* sud-est de Paris•188
☆•:*´¨`*:•. Boussy-Saint-Antoine, mairie, musée, vieux pont *´¨`* sud-est de Paris•84
☆•:*´¨`*:•. Bray-sur-Seine, église, maisons à colombages, silos *´¨`* sud-est de Paris•70
☆•:*´¨`*:•. Breteuil, château *´¨`* sud-ouest de Paris•61
☆•:*´¨`*:•. Brie-Comte-Robert, château-fort, église *´¨`* sud-est de Paris•74
☆•:*´¨`*:•. Brou-sur-Chantereine, château *´¨`* est de Paris•211
☆•:*´¨`*:•. Brueil-en-Vexin, vestiges datant du néolithique *´¨`* ouest de Paris•174
☆•:*´¨`*:•. Bry-sur-Marne, église *´¨`* est de Paris•201

☆•:*´¨`*:•. Chaalis, abbaye *´¨`* nord de Paris•17
☆•:*´¨`*:•. Chamarande, château *´¨`* sud de Paris•62
☆•:*´¨`*:•. Champigny-sur-Marne, église *´¨`* sud-est de Paris•212
☆•:*´¨`*:•. Champs-sur-Marne, château *´¨`* sud-est de Paris• 46•48
☆•:*´¨`*:•. Chantilly, château *´¨`* nord de Paris•26•27•30
☆•:*´¨`*:•. Chars, église *´¨`* nord de Paris•78
☆•:*´¨`*:•. Chartres, cathédrale *´¨`* sud-ouest de Paris•2•6•15•44
☆•:*´¨`*:•. Château-Thierry, château-fort *´¨`* nord-est de Paris•34
☆•:*´¨`*:•. Chennevières-sur-Marne, église, tour hertzienne *´¨`* sud-est de Paris•177
☆•:*´¨`*:•. Chiry-Ourscamp, église *´¨`* nord de Paris•234
☆•:*´¨`*:•. Clermont-de-l’Oise, hôtel de ville, donjon *´¨`* nord de Paris•143
☆•:*´¨`*:•. Commelles, étangs, château de la Reine Blanche *´¨`* nord de Paris•38•42•43
☆•:*´¨`*:•. Compiègne, château, forêt, clairière de l’Armistice *´¨`* nord de Paris•237•238•240•241
☆•:*´¨`*:•. Conflans-Sainte-Honorine, barrage-écluse, musée de la batellerie *´¨`* ouest de Paris•112
☆•:*´¨`*:•. Courances, château *´¨`* sud-est de Paris•54
☆•:*´¨`*:•. Creil, musée d'arts décoratifs et de faïence *´¨`* nord de Paris•108
☆•:*´¨`*:•. Crépy-en-Valois, églises, vieux château *´¨`* nord de Paris•106
☆•:*´¨`*:•. Créteil, lac, cathédrale *´¨`* sud-est de Paris•160

☆•:*´¨`*:•. Dampierre, château *´¨`* sud-est de Paris•51
☆•:*´¨`*:•. Disneyland Paris, parc d’attractions *´¨`* est de Paris•153
☆•:*´¨`*:•. Dourdan, château-fort *´¨`* sud de Paris•37

☆•:*´¨`*:•. Elancourt, France miniature *´¨`* ouest de Paris•172
☆•:*´¨`*:•. Enghien-les-Bains, station thermale, lac, casino *´¨`* nord de Paris•65
☆•:*´¨`*:•. Ermenonville, château, mer de sable *´¨`* nord de Paris•5•8•36

☆•:*´¨`*:•. Fère-en-Tardenois, ruine du château, halles *´¨`* nord-est de Paris•114
☆•:*´¨`*:•. Fontainebleau, château *´¨`* sud-est de Paris•155•157
☆•:*´¨`*:•. Fontainebleau, forêt *´¨`* sud-est de Paris•99•101•102•103•156
☆•:*´¨`*:•. Franconville, château *´¨`* nord de Paris•220


☆•:*´¨`*:•. Gerberoy, classé dans plus beaux villages de France *´¨`* nord de Paris•66
☆•:*´¨`*:•. Grez-sur-Loing, église, pont, tour de Ganne *´¨`* sud-est de Paris•116•117
☆•:*´¨`*:•. Grosbois, château *´¨`* sud-est de Paris•145
☆•:*´¨`*:•. Guermantes, château *´¨`* est de Paris•247
☆•:*´¨`*:•. Guiry-en-Vexin, château, église, musée *´¨`* nord-ouest de Paris•248

☆•:*´¨`*:•. Haute-Isle, village troglodytique, site naturel préservé *´¨`* nord de Paris• 60
☆•:*´¨`*:•. Houdan, donjon et église remarquables *´¨`* ouest de Paris• 138

☆•:*´¨`*:•. Jeurre, château, parc *´¨`* sud-est de Paris•221
☆•:*´¨`*:•. Joinville-le-Pont, guinguettes, canotage *´¨`* est de Paris•179
☆•:*´¨`*:•. Jouarre, abbaye *´¨`* est de Paris•91
☆•:*´¨`*:•. Jouy-en-Josas, manufacture *´¨`* ouest de Paris•77
☆•:*´¨`*:•. Jouy-le-Moutier, église, menhir *´¨`* nord-ouest de Paris•58

☆•:*´¨`*:•. La Défense, quartier d‘affaires *´¨`* ouest de Paris•98
☆•:*´¨`*:•. Larchant, rocher et église remarquables *´¨`* sud-est de Paris•132
☆•:*´¨`*:•. La Roche-Guyon, château *´¨`* nord-ouest de Paris•204
☆•:*´¨`*:•. Le Mont Valérien, forteresse et mémorial de la France combattante *´¨`* ouest de Paris•97
☆•:*´¨`*:•. Le Raincy, église *´¨`* est de Paris•178
☆•:*´¨`*:•. L’Haÿ-les-Roses, roseraie *´¨`* sud de Paris•236
☆•:*´¨`*:•. L’Isle-Adam, écluse, plage, étang, pavillon chinois, *´¨`* nord-ouest de Paris•59
☆•:*´¨`*:•. Liverdy-en-Brie, musée du cheval et de l‘attelage, église Saint-Etienne *´¨`* sud-est de Paris•137•139

☆•:*´¨`*:•. Maisons-Laffitte, château *´¨`* ouest de Paris•218
☆•:*´¨`*:•. Malmaison, château *´¨`* ouest de Paris•9
☆•:*´¨`*:•. Marly, machine *´¨`* ouest de Paris•249
☆•:*´¨`*:•. Marolles-en-Brie, église remarquable *´¨`* sud-est de Paris•144
☆•:*´¨`*:•. Meaux, cathédrale, évêché, musée de la Grande Guerre *´¨`* est de Paris•63•64•69
☆•:*´¨`*:•. Melun, fromage de Brie *´¨`* est de Paris•93
☆•:*´¨`*:•. Méréville, château, halles *´¨`* sud-ouest de Paris•216
☆•:*´¨`*:•. Méry-sur-Oise, château *´¨`* nord de Paris•239
☆•:*´¨`*:•. Meslay-le-Grenet, église *´¨`* sud-ouest de Paris•222•223
☆•:*´¨`*:•. Milly-la-Forêt, halle, chapelle Saint-Blaise-des-Simples, le Cyclop *´¨`* sud de Paris•79•82•83
☆•:*´¨`*:•. Mondreville, beau porche roman *´¨`* sud de Paris•96
☆•:*´¨`*:•. Montagny-Sainte-Félicité, église *´¨`* nord de Paris•35
☆•:*´¨`*:•. Monte-Cristo, château *´¨`* ouest de Paris•52•53
☆•:*´¨`*:•. Montfort-l’Amaury, tour, église, maison de Maurice Ravel *´¨`* ouest de Paris•235
☆•:*´¨`*:•. Montgeron, château, moulin *´¨`* sud-est de Paris•88
☆•:*´¨`*:•. Montlhéry, tour *´¨`* sud de Paris•113
☆•:*´¨`*:•. Montmorency, maison de J.J. Rousseau *´¨`* nord de Paris•72
☆•:*´¨`*:•. Montreuil, espaliers, musée de l’histoire vivante, église *´¨`* est de Paris•185
☆•:*´¨`*:•. Moret-sur-Loing, cité médiévale *´¨`* sud-est de Paris•14•115•118

☆•:*´¨`*:•. Neauphle-le-Château, maison de Marguerite Duras *´¨`* sud-ouest de Paris•163
☆•:*´¨`*:•. Nesles-la-Vallée, église *´¨`* nord-ouest de Paris•47
☆•:*´¨`*:•. Nogent-sur-Marne, pavillon Baltard, bords de la Marne, ville du petit vin blanc *´¨`* est de Paris•104•181•182•183
☆•:*´¨`*:•. Noisiel, chocolaterie Menier *´¨`* est de Paris•105

☆•:*´¨`*:•. Ormesson-sur-Marne, château *´¨`* sud-est de Paris•146

☆•:*´¨`*:•. Pierrefonds, château *´¨`* nord de Paris•124
☆•:*´¨`*:•. Pithiviers, ville, gâteau, train *´¨`* sud de Paris•133•134•135
☆•:*´¨`*:•. Poissy, parc, église, musée du jouet , noyau de Poissy, restaurant L’Esturgeon *´¨`* ouest de Paris• 141•142
☆•:*´¨`*:•. Provins, cité médiévale *´¨`* est de Paris•12
☆•:*´¨`*:•. Puiseaux, église *´¨`* sud de Paris•94

☆•:*´¨`*:•. Rambouillet, forêt, château *´¨`* sud-ouest de Paris•159•162
☆•:*´¨`*:•. Raray, château *´¨`* nord de Paris•121•122
☆•:*´¨`*:•. Ravenel, église remarquable *´¨`* nord de Paris•246
☆•:*´¨`*:•. Reims, ville remarquable, cathédrale *´¨`* nord-est de Paris•166•169
☆•:*´¨`*:•. Roberval, château *´¨`* nord de Paris•126
☆•:*´¨`*:•. Rochefort-en-Yvelines, château, grotte *´¨`* sud-ouest de Paris•171
☆•:*´¨`*:•. Royaumont, abbaye *´¨`* nord de Paris•28•29•33

☆•:*´¨`*:•. Saint-Arnoult-en-Yvelines, église *´¨`* sud-ouest de Paris•219
☆•:*´¨`*:•. Saint-Cloud, ville, parc *´¨`* ouest de Paris•170
☆•:*´¨`*:•. Saint-Cucufa, bois, étang *´¨`* ouest de Paris•136
☆•:*´¨`*:•. Saint-Germain-en-Laye, château *´¨`* ouest de Paris•206
☆•:*´¨`*:•. Saint-Jean-aux-Bois, village, église *´¨`* nord de Paris•243
☆•:*´¨`*:•. Saint-Leu-d’Esserent, église remarquable *´¨`* nord de Paris•125
☆•:*´¨`*:•. Saint-Loup-de-Naud, église romane *´¨`* sud-est de Paris•73
☆•:*´¨`*:•. Saint-Maur-des-Fossés, église, tour de Rabelais *´¨`* sud-est de Paris•209
☆•:*´¨`*:•. Sainte-Périne, étang, maison forestière *´¨`* nord de Paris•244
☆•:*´¨`*:•. Sceaux, château et parc *´¨`* sud de Paris•202•203
☆•:*´¨`*:•. Senlis, abbaye Saint-Vincent, église Saint-Frambourg, ville médiévale *´¨`* nord de Paris•127•128•129•130•131
☆•:*´¨`*:•. Stors, château *´¨`* nord de Paris•213
☆•:*´¨`*:•. Sucy-en-Brie, château de Sucy, château de Montaleau, église Saint-Martin *´¨`* sud-est de Paris•158

☆•:*´¨`*:•. Taverny, église, château *´¨`* nord de Paris•200
☆•:*´¨`*:•. Théméricourt, château *´¨`* nord de Paris•245
☆•:*´¨`*:•. Thoiry, château, parc animalier *´¨`* ouest de Paris•176
☆•:*´¨`*:•. Triel-sur-Seine, église *´¨`* nord-ouest de Paris•208
☆•:*´¨`*:•. Troyes, ville, église, andouillette *´¨`* est de Paris•147•148

☆•:*´¨`*:•. Vallée de Chevreuse, chemin Jean Racine, abbaye de Port-Royal-des-Champs, château de la Madeleine *´¨`* sud-ouest de Paris•164•168
☆•:*´¨`*:•. Vallery, châteaux, église *´¨`* sud-est de Paris•205
☆•:*´¨`*:•. Varennes-Jarcy, moulin, maison de Boïeldieu, closerie Falbala *´¨`* sud-est de Paris•84•85•86•87
☆•:*´¨`*:•. Vaux-de-Cernay, abbaye *´¨`* sud-ouest de Paris•22
☆•:*´¨`*:•. Vaux-le-Vicomte, château *´¨`* sud-est de Paris•189•190•193•194•195•198
☆•:*´¨`*:•. Verdelot, église *´¨`* est de Paris•224
☆•:*´¨`*:•. Versailles, château *´¨`* ouest de Paris• 1•7•10•11•13•18•19•24•95•107•109•110•111•225•226•227•228•229•230•231•232•233

☆•:*´¨`*:•. Versailles, Grand Trianon *´¨`* ouest de Paris•31
☆•:*´¨`*:•. Versailles, Hameau de la Reine *´¨`* ouest de Paris•20
☆•:*´¨`*:•. Versailles, Petit Trianon *´¨`* ouest de Paris•25
☆•:*´¨`*:•. Versigny, château, église *´¨`* nord de Paris•120
☆•:*´¨`*:•. Vétheuil, village, église *´¨`* nord-ouest de Paris•199
☆•:*´¨`*:•. Vigny, château *´¨`* nord-ouest de Paris•45
☆•:*´¨`*:•. Villarceaux, domaine *´¨`* nord de Paris•55
☆•:*´¨`*:•. Vulaines-sur-Seine, maison de Mallarmé *´¨`* sud-est de Paris•23

☆•:*´¨`*:•. Wy-dit-Joli-Village, village, manoir, église *´¨`* nord de Paris•76

☆•:*´¨`*:•. Yerres, abbaye royale, maison de Caillebotte *´¨`* sud-est de Paris•89
☆•:*´¨`*:•. Yèvre-le-Châtel, classé dans les plus beaux villages de France *´¨`* sud de Paris•71


.•:*´¨`*:•.☆


250Auteur     (609042) 13 Jun 13 19:49

CommentaireDanke, Isabelle, für das so übersichtliche und informative Inhaltsverzeichnis. Es zeigt, dass deine „Tour de France des Léonides“ auch in der Île der France eindrucksvolle Ergebnisse gezeitigt hat.

So kann der Pariser Raum durchaus mithalten mit den vorausgegangenen großartigen Etappen deiner Tour, das heißt mit den Loire Schlössern, der Provence, der Bretagne, der Normandie (gleich in zwei Fäden!) und mit Burgund (siehe deine Links im Beitrag #0 hier.

Die große Attraktion ist auch bei uns in diesem Faden hier Versailles. TheoD hatte recht, als er im Beitrag #04 feststellte: „Versailles mériterait un fil à lui tout seul …ou plutôt 5 : un (voire deux ou trois) pour le château, un pour le parc, un pour le Grand Trianon, un pour le Petit Trianon, un pour le Hameau de la Reine. On n'est pas rendus ;-)“

Ich glaube, noch den einen oder anderen Beitrag zu Versailles bringen zu können, denn von der Stadt an sich war, wie dein Verzeichnis zeigt, noch kaum die Rede. Und manche kleinere Kostbarkeiten der Île de France warten auch noch darauf, vorgestellt zu werden ...
251Auteur     (236327) 14 Jun 13 09:39

CommentaireCoulommiers,

ville située à l'est de Paris, est connue surtout pour ...

son fromage.



Mais à cette merveille gastronomique se joignent d'autres merveilles :

Son église Saint-Denis-Sainte-Foy, de style néo-roman, est remarquable.

A noter aussi
la commanderie des Templiers, construite au XIIe siècle.
La photo représente le logis du commandeur.
Le site est vaste et comprend une grange aux dîmes, un colombier, le logis du commandeur, la chapelle Sainte-Anne, la salle du chapitre, la cave et un jardin d'inspiration médiévale de 4.000 m2.
Le site est classé Monument historique.

Le Parc des Capucins est l'un des plus beaux d'Ile-de-France.

A noter aussi
l'ancienne prison, aujourd'hui bibliothèque municipale.

source wiki


☆•:*´¨`*:•.

252Auteur     (609042) 14 Jun 13 13:36

CommentaireHier bereits etwas Neues, Aktuelles zu Versailles:

Giuseppe Penone parsème Versailles d'arbres, de marbres, et autres traces

http://s1.lemde.fr/image/2013/06/12/644x322/3428972_3_1e73_giuseppe-penone-et-sa...

Giuseppe Penone a disposé dix-neuf sculptures dans le parc de Versailles et trois dans le château. Cet après-midi de juin, il s'assure que tout est en place. Les jardiniers travaillent encore à l'installation d'Anatomie, six stèles de marbre blanc en deux lignes de trois, de part et d'autre d'une œuvre horizontale, une longue allée rectangulaire de marbre sur laquelle est posée une colonne du même marbre. Penone s'inquiète parce que le sol fraîchement remué n'a pas été encore recouvert du gravier gris des allées. La différence de couleur est visible. "On dirait une tombe : ça ne va pas." Les ouvriers lui assurent que le gravier sera placé comme il le faut.

Pendant ce temps, on a pu étudier de plus près les stèles. Chacune, haute de près de 3 mètres, a été découpée à la scie dans les carrières de Carrare. Puis Penone s'est mis au travail. "Je cherche à dégager les veines, en suivant les lignes de la pierre." Selon les cas, il s'enfonce profondément dans le bloc ou demeure presque à la surface. Le burin trace des stries parallèles qui font penser aux hachures d'une eau-forte, imprimées dans le marbre blanc comme du papier. Mais l'analogie la plus immédiate est celle que suggère le titre : des veines de la pierre à celles d'un corps, des lignes à celles de muscles ou de nerfs, du minéral à l'organique. Ou au végétal : on dirait des racines fossilisées que l'artiste, devenu archéologue, aurait fait apparaître lentement, comme au fil de fouilles. "Il faut que le marbre ait des veines. ... (http://www.lemonde.fr/culture/ )
253Auteur     (236327) 15 Jun 13 09:26

CommentaireCoupvray

Village briard bien préservé, au milieu des frondaisons, Coupvray s'étage sur deux niveaux. Le quartier de Coupvray-Bas, proche du canal, garde la maison natale de Louis Braille (1809-1852), l'inventeur de l'alphabet des aveugles. http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b1/Coupvray-05.jpg/666px-C...

La maison donne une image fidèle du cadre de vie d'une famille rurale de la région au 19e siècle: http://louisbrailleschool.org/resources-image/stonehouse-2a.jpg

La maison natale est aménagée en musée:
(http://www.youmouv.fr/public_files/22891915634492174172187500.jpg

Dans l'atelier du père, bourrelier et vigneron, sont disposés des outils du métier (c'est en jouant avec l'un de ces outils tranchants que le jeune Louis se blessa à l'œil, accident qui entraîna sa cécité): http://typhlophile.com/louis-braille/atelier.gif

Dans la chambre du 1er étage on voit les procédés et le matériel (tablette, réglette, poinçon), très simples, de l'écriture Braille. Parmi les machines à écrire spéciales, remarquer un modèle ancien de machine à frapper le « Braille », et, beaucoup plus curieux, un appareil de « raphigraphie » : le procédé permettait aux aveugles de composer, par des perforations minuscules et l'empreinte d'un papier « fumé », des lettres lisibles par les voyants: http://www.fakoo.de/raphi/raphigraph.jpg

Louis Braille a reçu en 1952 les honneurs du Panthéon. Il ne reste au cimetière (sur la route descendant de Chalifert) que la pierre tombale et une urne contenant les reliques des mains du bienfaiteur: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/2/25/Coupvray-07.jpg/682px-C...

(source: Guide Michelin)
254Auteur     (236327) 16 Jun 13 08:36

CommentaireChambly est une ville de l'Oise située à environ 40 kilomètres au nord de Paris et environ 35 kilomètres de Beauvais. Sa situation géographique, limitrophe au Val-d'Oise, lui vaut sa dénomination des "Portes de l'Oise".

L'église Notre-Dame a été classée monument historique par liste de 1862.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/78/Chambly_-_Church_-_1.jp...

Construite au 13e s. et complétée au 14e s. par la massive tour-clocher et les trois portails, elle est remarquable par ses proportions et son unité.

http://mw2.google.com/mw-panoramio/photos/medium/13504812.jpg

A l'intérieur (http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/3b/%C3%89glise_chambly_int%C3%A9... ) le regard se porte vers le choeur, cage vitrée inondée de lumière par de hautes fenêtres au remplage rayonnant, caractéristiques de l'épanouissement du gothique en Ile de France à la fin du 13e s. Les orgues, provenant de St-Pierre de Senlis, montrent un buffet dont l'architecture sinueuse, à balustrades et lanternons, est originale: http://www.uquebec.ca/musique/orgues/france/chamblynd05.jpg

Le pavillon Conti, rue Lapomarède, est un petit château du 18e siècle. Avec son parc, il a été inscrite monument historique par arrêté du 22 septembre 195211. Après son rachat par la ville, le pavillon a été aménagé en centre de loisirs:

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/68/Chambly_-_Centre_de_loi...

Sources: http://fr.wikipedia.org/wiki/Chambly_(Oise) + Guide Michelin
255Auteur     (236327) 19 Jun 13 16:44

CommentaireCouilly-Pont-aux-Dames est situé dans le département de Seine-et-Marne, en région Île-de-France, sur la rive droite du Grand Morin Á environ 45 km à l’est de Paris; la commune est desservie par une gare de la ligne Transilien Esbly - Crécy-la-Chapelle.

Le nom de Pont-aux-Dames atteste une origine monastique : il y eut là, proche du confluent du Grand Morin et de la Marne, une abbaye cistercienne de femmes, détruite à la Révolution. Lieu d'internement pour de grandes dames tombées en disgrâce, Pont-aux-Dames dut recevoir en 1774, pour près d'un an, Mme du Barry congédiée après la mort de Louis XV: http://fc08.deviantart.net/fs70/f/2011/083/6/5/du_barry____by_rafkinswarning-d3c...

Constant Coquelin, président de la Société de secours mutuels des artistes fondée en 1840 par le Baron Isidore Taylor, désirait créer une maison pour les vieux comédiens. Elle est construite sur l'emplacement de l'ancienne abbaye. Les premiers pensionnaires entrèrent dans la maison le 1er avril 1905.

Aujourd'hui la Maison de Retraite des Artistes Dramatiques, est une œuvre sociale de la Mutuelle Nationale des Artistes (10 avenue de l'Opéra à Paris). La maison, construite sur les plans de l'architecte Binet (exposition universelle de 1900), est de style Art nouveau, et décorée de fresques élégantes du peintre Bordessous de Bellefeuille. La première pierre fut posée par Pierre Waldeck-Rousseau, le 25 juillet 1903, et la maison de retraite fut inaugurée le 25 mai 1905.

http://maisondesartistespad.fr/wp-content/uploads/2013/01/DSC03940.jpg

Cette Maison ne peut être actuellement visitée, sauf le jour de la Journée du Patrimoine. Les riches collections de souvenirs de théâtre ont été conservées et peuvent être prêtées pour des expositions organisées par des musées.


Au-delà d'un théâtre de verdure, dans un coin mélancolique du parc ombragé de grands arbres (http://www.brionautes.com/imagesjms/pontauxdames/IMGP3632.JPG ), repose Coquelin, créateur du rôle de Cyrano de Bergerac, mort en 1909 à Pont-aux-Dames.

Voici encore l'église Saint-Georges de Pont-aux-Dames: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/5d/Couilly-Pont-aux-Dames_...

source: Guide Michelin + http://www.brionautes.com/article.php?sid=1534
256Auteur     (236327) 22 Jun 13 08:55

CommentaireDans ma contribution 251, j’avais annoncé de revenir à Versailles, non pas à son château, mais à la ville. Je vous présente aujourd’hui l‘église Notre-Dame:

Élevée en 1686 par Jules Hardouin-Mansart, dans la perspective de la rue Dauphine (actuelle rue Hoche), c'était la paroisse du roi et de la Cour. Le roi s'y rendait en certaines fêtes solennelles, en particulier pour la Fête-Dieu. Les consignes des Bâtiments du Roi expliquent l'écrasement de la façade encadrée de moignons de tours.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/2/2d/Versailles_eglise_notre...

L'ordre dorique règne à l'intérieur éclairé par une coupole-lanterne. Tout autour de la nef (panneaux explicatifs) ont été disposés 12 médaillons sculptés d'apôtres et de personnages du Nouveau Testament : ce sont les morceaux de réception des artistes admis à l'Académie Royale de Sculpture et de Peinture entre 1657 et 1689.

http://paris1972.files.wordpress.com/2010/12/versailles-main-nave-coll-notre-dam...

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/78/Versailles_-_Eglise_Not...

Dans la chapelle absidale, chapelle du Saint-Sacrement, tableau de Michel Corneille (16e s.) "l'Assomption": http://www.patrimoine-histoire.fr/images/Patrimoine/Versailles/eND/VersND34.jpg (source: Guide Michelin)

Vous trouverez de belles images, surtout des vitraux de l’église, dans cette présentation:

http://www.google.de/imgres?q=Assomption+Michel+Corneille&rlz=1C2FDUM_enDE47...
257Auteur     (236327) 23 Jun 13 09:11

CommentaireLe château de Beauregard

situé sur la commune de Saint-Jean-de-Beauregard, au sud-ouest de Paris,
est un château de style Renaissance construit au XVIIe siècle.

Le nom de 'Beauregard' provient de la vue que l'on avait depuis les terrasses du château.

Le château a été inscrit au titre des Monuments historiques et est actuellement habité.


Le bâtiment principal, en grès clair, est une construction classique du XVIIe siècle, sur 3 niveaux.
Il est bordé par des communs comportant un pigeonnier et une orangerie.

Le domaine dispose d'un jardin à la française et d'un jardin potager encore utilisé de nos jours, pour des légumes rares, et que l'on peut visiter lors des Journées des Plantes.

Le reste du domaine est une composition à l'anglaise, partie dans laquelle se situent une chapelle en meulière et une glacière.

Le domaine de Saint-Jean-de-Beauregard est labellisé 'Jardin remarquable'.

(source wiki)


La façade occidentale

Le pigeonnier

Les communs

L'église

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=Bepky2To_VA"<Le potager


.•:*´¨`*:•.☆
258Auteur     (609042) 24 Jun 13 10:05

CommentaireToujours Versailles: Je vous présente la cathédrale Saint-Louis

Édifiée en 1754 pour desservir le « Vieux Versailles » et le Parc aux cerfs, elle domine un quartier aéré par le « Potager du Roy ». La façade à deux tours, le dôme de la croisée rappellent les grandes réalisations du classicisme.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/ac/Cathedrale_saint_louis_...

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/ba/Versailles_Cath%C3%A9dr...

Plusieurs cérémonies officielles eurent pour cadre cet ample vaisseau : ouverture solennelle des États Généraux, le 4 mai 1789, en présence des députés venus processionnellement de Notre-Dame, séance du 22 juin qui consacra l'union des deux ordres du Clergé et de la Noblesse, messe du Saint-Esprit ouvrant la session de 1875 de l'Assemblée Nationale (vote sur l'organisation des pouvoirs, d'où sortit la IIIe République).

Le vaisseau, d'une noblesse froide, a conservé son orgue et ses tableaux du 18e s. mais son aménagement présente surtout l'intérêt d'un ensemble d'art sacré, sauvegardé, du 19e s.

http://cdn1.vtourist.com/4/4501341-Cathedrale_Saint_Louis_Versailles.jpg

Les Carrés St-Louis: Louis XV fit construire près de l'église St-Louis (de part et d'autre des actuelles rues Royale et d'Anjou) un « centre commercial » (1755), où des boutiques surmontées d'un comble mansardé étaient alignées autour de 4 placettes carrées : « carrés » au Puits, à l'Avoine, à la Fontaine — la fontaine monumentale doit être restaurée —, à la Terre. Nombre de ces maisons subsistent, certaines encore occupées par des marchands (Antiquités principalement).(Michelin)

http://download.viamichelin.com/images/gv/FRA780051A_1.jpg

http://mw2.google.com/mw-panoramio/photos/medium/78770597.jpg
259Auteur     (236327) 26 Jun 13 13:27

CommentaireLe Musée Lambinet à Versailles est aménagé dans les petits salons du charmant hôtel Lambinet (18e siècle).

http://www.terminartors.com/files/museums/1/2/3/1236/Musee_Lambinet-Versailles-F...

Le rez-de-chaussée est consacré à l'histoire versaillaise, en particulier au souvenir du général Hoche (1768-1797), l'une des gloires de la cité. Au 1er étage, le Salon Doré a reçu les bustes de Voltaire et de Rousseau par Houdon — l'artiste était originaire de Versailles.
Houdon: Voltaire: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/f1/Houdon_Voltaire_mus%C3%...

Les souvenirs révolutionnaires occupent les deux pièces voisines : mort de Marat et sa pompe funèbre, Charlotte Corday.

Charlotte Corday dans sa prison: http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/joconde/0356/m040004_0004204_p.jpg

Une salle expose les productions du célèbre armurier-artiste Boutet : sabres, armes et épées d'honneur décernées aux braves, sous la Révolution et l'Empire. On verra au 2e étage deux magnifiques crosses d'abbesses à volutes de cristal de roche, provenant de Maubuisson et du Lys,

http://4.bp.blogspot.com/_moB0Ri4bEkY/TF2jinO2R1I/AAAAAAAAG2s/ROawYjp7Dis/s1600/... )

http://2.bp.blogspot.com/_moB0Ri4bEkY/TF2kIXhNbuI/AAAAAAAAG20/LxvIG4LhkRQ/s1600/...

On peut y découvrir aussi des documents sur la maison royale de St-Cyr : uniformes des pensionnaires, costumes des religieuses, portraits de Mme de Maintenon, etc. (Guide Michelin)
260Auteur     (236327) 28 Jun 13 09:32

CommentaireLa Chapelle-sur-Crécy

La collégiale, élevée vers 1250 dans les terres basses de la vallée, est renforcée d'arc-boutants particulièrement développés. Le clocher à quatre pignons est typique de la Brie.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b6/Coll%C3%A9giale_N.D._de_La_Ch...

L'intérieur a été remblayé au 17e s. sur plus de 1,50 m à la suite d'inondations du Grand Morin.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a7/Cr%C3%A9cy-la-Chapelle_...

Trois étages de baies, d'un gothique rayonnant très dépouillé, illuminent le chœur. La nef appartient au 13e s., et, pour les quatre travées, côté façade, au 15e s. La place a manifestement manqué pour harmoniser les remplages flamboyants avec l'architecture d'ensemble.

Dans le bas-côté gauche, voir, à côté d'un saint Sébastien, une statue de saint Fiacre, patron de la Brie et des jardiniers, la bêche à la main: http://shmr.free.fr/images/Crecy-saint-fiacre.jpg (Quelle: Guide Michelin)

261Auteur     (236327) 30 Jun 13 12:57

CommentaireChampeaux est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France. Ses habitants sont appelés les Campéliens

Il y avait ici une collégiale fondée au 12e s. par Guillaume de Champeaux, théologien qui était le maître, puis l'adversaire, d'Abélard. Les chanoines avaient acquis une grande réputation pour leurs travaux religieux et musicaux. Outre Guillaume, devenu évêque de Châlons-sur-Marne puis abbé de Clairvaux, Champeaux a donné à l'Église trois évêques, un cardinal et un pape.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/53/Champeaux_%2877%29_Coll%C3%A9...

La collégiale Saint-Martin a été commencée en 1160 par le transept; la nef a suivi, terminée vers 1220; le chœur, entrepris vers 1270, n'a été fini qu'en 1315. Une grosse tour carrée, sans flèche, est accolée à la première travée de la nef. C'est une des plus grandes églises d'Île-de-France.

Le vaisseau est aussi lumineux qu'élégant. La nef est couverte de voûtes sexpartites. Les arcs qui aboutissent aux extrémités de chaque double travée retombent sur une grosse colonne et les arcs intermédiaires sur une pile faible, formée de deux colonnettes accouplées. Cette forme d'alternance, légère et gracieuse, se rencontre rarement dans l'art gothique.

http://farm4.staticflickr.com/3588/3483152462_19e9d8f1ab_z.jpg?zz=1

Le chœur à chevet plat, généreusement éclairé (fragments de vitraux Renaissance), garde quelques grandes dalles funéraires gravées des 13e et 14e s., d'une exceptionnelle qualité : dans l'abside celles de Rose des Marets aux côtés de son mari en costume de chevalier ; d'un chanoine portant le calice ; dans le collatéral droit, d'un diacre portant l'Évangile.

http://fr.topic-topos.com/image-bd/france/77/dalle-funeraire-du-chanoine-rigaud-...

Les stalles (1522) montrent des miséricordes sculptées avec drôlerie. Leur verve, très libre, faillit entraîner leur suppression au 18e siècle.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/f5/Champeaux_(77)_Coll%C3%A9gial...

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/55/Champeaux_(77)_Coll%C3%A9gial...

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/36/Champeaux_(77)_Coll%C3%A9gial... (Source: Guide Michelin)
262Auteur     (236327) 02 Jul 13 09:15

CommentaireSt-Sulpice-de-Favières

Ce village, situé un peu en retrait de la vallée de la Renarde, possède une église gothique, au chœur aérien, dont l'importance surprend. Elle est due à un pèlerinage à saint Sulpice, grand chapelain à la Cour des rois mérovingiens, qui mourut évêque de Bourges en 647. Selon la tradition il ressuscita, en ce lieu, un enfant noyé.

L'édifice actuel, commencé en 1260, a été bâti en soixante ans.

L'ensemble allie les structures allégées du gothique (rond-point du chevet) à une compacité très agréable à l'œil, surtout du côté du presbytère incorporé à l'édifice. Le clocher dépasse à peine du toit.

http://media.communes.com/images/orig/ile-de-france/essonne/saint-sulpice-de-fav...

http://www.jardinphoto.fr/galerie/albums/Paysage/eglise-saint-sulpice-de-faviere...

Intérieur. — Les quatre premières travées de la nef sont couvertes d'un berceau en bois. Les deux dernières ont des voûtes d'ogives, comme le chœur. Une arcature décorative fait le tour du vaisseau, à la base des murs; au-dessus règne une galerie de circulation qui traverse les contreforts.

http://www.coolgraph.net/images/mariages/OD7_9081nb_882.jpg

Au revers de la façade, la décoration grêle des deux gâbles (14e s.) confine déjà au flamboyant.

Le chœur, vaste et lumineux, est plein d'élégance et de légèreté. On verra deux belles verrières du 13e s. La première rassemble divers fragments sans suite; la seconde retrace la vie de la Vierge et se lit de gauche à droite et de bas en haut (explications sur un pilier voisin).

http://syndicat.chez-alice.fr/eglisesaint-sulpicedefavieres.jpg

Les stalles, du 16e s., sont dotées d'accoudoirs sculptés avec humour.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/ce/Saint-Sulpice-de-Favi%C...

À l'extrémité du bas-côté gauche, un retable en bois peint du 17» s., d'une veine populaire, représente saint Sulpice guérissant le roi Clotaire II.

http://image-photos.linternaute.com/image_photo/640/1340723303/1352387.jpg

Par la porte qui donne sur le bas-côté gauche, on descend dans la chapelle des Miracles, reste d'une église du 12e s., où est présenté le buste-reliquaire de saint Sulpice.

http://bp3.blogger.com/_6HI4nECGs-4/R7iZeDIdSAI/AAAAAAAADGc/M30lzG10JlY/s640/SS+...

Un puits a été découvert au cours des fouilles. Il pourrait s'agir de la « fontaine miraculeuse » dont la tradition locale garde le souvenir. (source: Guide Michelin)

263Auteur     (236327) 04 Jul 13 10:05

CommentaireLe château de Rosny-sur-Seine est un château français de style Louis XIII situé dans la commune de Rosny-sur-Seine dans le département des Yvelines et la région d'Île-de-France, sur la rive gauche de la Seine en aval de Mantes-la-Jolie.

Le château, vu depuis le portail: http://fr.topic-topos.com/image-bd/france/78/portail-rosny-sur-seine.jpg

La plus belle partie de ce portail: http://p4.storage.canalblog.com/44/40/336087/30963931.jpg

Le château au bord de la Seine: http://p6.storage.canalblog.com/60/76/336087/30918718_p.jpg

Construit à l'extrême-fin du 16ème siècle pour Maximilien de Béthune, duc de Sully, surintendant des finances d'Henri IV, peut-être par Jacques II Androuet du Cerceau, il a été remanié par l'architecte Joseph-Antoine Froelicher pour la duchesse de Berry, propriétaire de 1818 à 1830.

Voici un portrait de la duchesse: http://www.noblesseetroyautes.com/nr01/wp-content/uploads/2010/12/photo-11.jpg

Devenu en 1984, en même temps que neuf autres domaines, propriété de la société japonaise Nippon Sangyoo Kabushiki Kaisha, il est dépouillé de son mobilier.

Voici à quoi ressemblait la décoration d'un salon du château: http://www.photo-arago.fr/CorexDoc/RMN/Media/TR3_MD5/7/2/3/d/11-523867.jpg

Le château est gravement endommagé par un incendie à la suite duquel l'État décide d'engager d'office des travaux de sauvetage avant d'exproprier le domaine, rétrocédé depuis à un propriétaire privé, Bernard Anthonioz, qui envisage de le restaurer puis l'aménager en relais-château de prestige, en étroite liaison et sous le contrôle des services compétents de la Direction régionale des Affaires culturelles..

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Rosny-sur-Seine
264Auteur     (236327) 06 Jul 13 09:30

CommentaireLe château de Beaumont-sur-Oise,

au nord de Paris, est un château médiéval, classé monument historique.

Ce château était l'un des plus importants de la vallée de l'Oise.
La forteresse fut détruite et reconstruite à maintes reprises.
Son site en faisait un lieu de défense stratégique grâce à son point de vue dominant sur l'Oise qui coule 20 mètres en dessous.

Le mur d'enceinte mesurait 200 mètres de long sur 2,40 m d'épaisseur.

Son entrée était composée d'un pont-levis et d'une porte voûtée.

Son donjon de trois étages abritait les appartements du seigneur.


Les ruines du donjon avec le clocher de l'église Saint-Laurent

Tour du château

(source wiki)

☆•:*´¨`*:•.

265Auteur     (609042) 07 Jul 13 20:19

CommentaireNous n'avons presque pas parlé de gastronomie en Ile-de-France, et pourtant ...

L'Île de France : un grenier de douceurs ...

En Ile de France, on cultive les légumes, les fruits, les condiments... et l’art de la sucrerie !

Historiquement, l’Ile-de-France a toujours été la région de loisirs des Rois de France et dans sa grande variété de paysages, de forêts et de champs se cultivent discrètement de petites merveilles.

Ainsi, du champignon de Paris, à l'origine cultivé dans les carrières désaffectées de Paris, aux fruits et légumes savoureux comme la pomme Faro, la cerise de Montmorency, la poire de Groslay, les petits pois à la Française, l’asperge d'Argenteuil, ou le haricot chevrier,
la région princière cultive de menus plaisirs essentiels et délicats.


Côté viandes, l’Ile-de-France élève une volaille onctueuse et le cochon généreux qui donne le Jambon de Paris mais également de magnifiques bœufs et veaux dont on tire les recettes du navarin d’agneau, du bœuf mironton, de la tête de veau vinaigrette ou encore du pot-au-feu Henry IV.



Et certainement dans un souci de compléter sa table, la région a développé de bien succulents condiments comme la moutarde de Meaux, le fromage de Brie, de fameux desserts comme le Paris-Brest, et la tartelette de citron que l’on peut savourer avec un verre de Grand Marnier, produit exclusivement à Neauphle-le-Château.

Et enfin les douceurs.
Car saviez-vous que la région parisienne en regorge ?
Sucres d'orge de Moret-sur-Loing, Bonbons à la rose de Provins, Pavés de Chocolat de Meaux en ganache renfermant chacun un grain de raisin, et le coquelicot de Nemours - bonbon en pâtes de fruits et liqueur…



Les spécialités régionales
Parmi les spécialités salées, on peut déguster : les bouchées à la reine, le navarin d'agneau, le potage st-Germain, la gibelotte de lapin ou la soupe gratinée aux oignons.


Le sucré n'est pas en reste avec le Paris-Brest, le Saint Honoré, la galette des rois Parisienne, les chouquettes, la brioche de Nanterre, la brioche parisienne, la tarte Bourdaloue, le Moka, les puits d'amour, l'Opéra, le millefeuille, le savarin, le flan parisien et les macarons.


Les fromages régionaux
Les fromages les plus fameux en Île-de-France sont le brie de Coulommiers, le brie de Meaux, le brie de Melun, le brie de Montereau et le coulommiers.


Vins et alcools
Le vignoble d'Ile-de-France regroupe les vins d'Argenteuil et les vins de la butte Montmartre.

(source wiki)


•:*´¨`*:•.☆
266Auteur     (609042) 08 Jul 13 17:01

CommentairePort-Royal-des Champs

Die Abtei Port Royal des Champs (Gemälde von Louise-Magdeleine Horthemels, etwa 1710): http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/27/Abbaye-port-royal-champs.jpg

Port Royal des Champs (übliche Schreibweise Port-Royal), war ein Frauenkloster im Zisterzienserorden; es liegt südwestlich von Versailles, heute befindet sich dort ein Museum. Es war im 17. Jahrhundert eine bedeutende Hochburg jansenistischen Ideenguts, besonders unter der Äbtissin Angélique Arnauld (1591–1661). Die Schwestern in Port-Royal waren von der Gnadenlehre des hl. Augustinus geprägt. Ihr Zugang zum christlichen Leben basierte auf persönlicher Anspruchslosigkeit und dem Vertrauen auf Gottes Gnade.

Nonnen des Klosters bei der Krankenpflege: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/ea/Abbey_of_Port-Royal%2C_Caring...

Diese Bewegung fand in Frankreich und bis in die Niederlande viele Anhänger. Angezogen von der spirituellen Kraft, die von dieser Lehre ausging, siedelten sich einige Intellektuelle in der Umgebung des Klosters an, die man in der Folge als Messieurs de Port-Royal oder auch als Solitaires (Einsiedler) von Port-Royal bezeichnete, unter ihnen der Mathematiker und Philosoph Blaise Pascal und der Dramatiker Jean Racine.

Die Kreise um Port-Royal verstanden sich als streng katholisch und hatten Zulauf von den höheren Schichten des gebildeten Frankreich. Mit den Jesuiten, die von den Schwestern als übertrieben milde Beichtväter gesehen wurden, kam es zu erheblichen Spannungen. Auf Veranlassung Ludwigs XIV. wurde das Kloster 1710 zerstört.

Hier die traurigen Klosterruinen: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/0/08/Port-Royal-des-Champs_Les_rui...

Auf einem Plateau enthalten „Les petites Écoles“ die Dokumentation des Musée national des Granges de Port-Royal: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/72/Port-Royal-des-Champs_-_Petit...

In Peter Handkes Novelle Don Juan (erzählt von ihm selbst) aus dem Jahr 2004 figuriert das Kloster als Schauplatz, an dem der Erzähler – wie so oft bei Handke ein Verehrer des Peripheren, Randständigen – Bekanntschaft mit einem postmodernen Don Juan macht.


http://de.wikipedia.org/wiki/Port_Royal_des_Champs
270Auteur     (236327) 10 Jul 13 11:02

CommentaireRampillon est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Son église Saint-Éliphe est située sur une butte qui domine la plaine de Brie. Elle est d'une grande simplicité et d'une grande pureté architecturale.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/28/Rampillon_%2877%29_%C3%89glis...

Le portail très remarquable représente le Jugement Dernier, ainsi qu'un très beau calendrier agricole. Traditionnellement les représentations du Jugement Dernier présentent d'un côté les Élus et de l'autre les Damnés. La particularité ici est qu'il n'y a aucun Damné.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/be/Rampillon_%2877%29_Eglise_Sai...

L'église qui faisait partie d'une commanderie de Templiers a été construite au 13ème siècle, une tour ronde dite « des Templiers » est accolée à l'angle nord-ouest de l'édifice.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/6f/Eglise_de_Rampillon_P1100388....

Saint Éliphe ou saint Élophe est un obscur saint lorrain qui a donné son nom à la commune de Soulosse-sous-Saint-Élophe dans le département des Vosges. La légende veut qu'il a eu la tête coupée et qu'il est allé la déposer en haut d'une colline. Sur le trumeau du portail de l'église de Rampillon il est représenté sous la forme d'un jeune homme à la barbe soignée, en robe de diacre. On ne sait pas comment son culte est arrivé en Brie.


http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_Saint-%C3%89liphe_de_Rampillon
271Auteur     (236327) 12 Jul 13 11:19

Commentaire
Pont-Sainte-Maxence est une commune française située dans le département de l'Oise en région Picardie. Ses habitants s'appellent les Pontois, ou Maxipontins.

Vue de l'Oise depuis le pont: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/2/27/Pont-Sainte-Maxence_%28...

La mairie: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/ca/Pont-Sainte-Maxence_%28...

Le clocher et le portail de l'église Sainte-Maxence (orienté nord-ouest): http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/f4/Pont-Sainte-Maxence_%28...

L'église romane Saint-Lucien de Sarron, de la fin du xiie siècle, conservant une belle unicité de style: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/5a/Pont-Sainte-Maxence_%28...

Aux portes de Pontpoint et de Pont-Ste-Maxence, le site de l’abbaye royale du Moncel s’étend sur 6 hectares de terrain, cernés d’un mur d’enceinte en pierres bien appareillées, contreforté sur une section longeant l’Oise:

http://www.abbayedumoncel.fr/images/fond_home.jpg
http://www.abbayedumoncel.fr/
272Auteur     (236327) 14 Jul 13 18:54

CommentaireErgänzung zu 170:

http://referentiel.nouvelobs.com/file/6063397.jpg

Vitesse, déguisements loufoques, véhicules bizarres et chutes sans gravité. Voici le cocktail proposé l’autre jour au Domaine National de Saint-Cloud. Le parc accueillait une course de caisses à savon organisé par Red Bull. Pendant toute l’après midi, des véhicules plus étranges les uns que les autres se sont succédés sur une descente truffée de pièges.

273Auteur     (236327) 15 Jul 13 17:24

CommentaireLa Motte-Tilly

Le château de la Motte-Tilly a été ouvert au public, grâce au legs de la marquise de Maillé (1895-1973), archéologue et historien d'art. Il rassemble un mobilier de famille restauré, enrichi et réagencé avec une prédilection éclairée pour le 18e s.

http://chambresdhotes77.files.wordpress.com/2011/10/aerienne-la-motte-tilly-cham...

D'architecture simple mais noble, il fut élevé à partir de 1755 sur la terrasse naturelle dominant la Seine par les frères Terray, nom connu dans l'histoire pour la carrière du plus célèbre d'entre eux, l'abbé Terray (1715-1778), contrôleur des Finances sous Louis XV. Les toits d'une hauteur considérable pour l'époque, les arcades reliant le bâtiment aux pavillons annexes caractérisent la façade Sud, du côté de la route.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/f4/A_414.jpg/1280px-A_414....

Les salons du rez-de-chaussée joignent à l'éclat de leurs ensembles mobiliers et décoratifs une luminosité émanant des boiseries peintes et de la lumière tamisée régnant alentour dans le parc. Une ambiance raffinée règne dans le salon d'automne, peint d'un décor de faux marbre, dans le Grand salon, ouvrant sur la perspective principale (prolongée, au-delà de la Seine invisible, par une allée forestière), dans la bibliothèque.

Au 1er étage, deux pièces rappellent le souvenir de la donatrice : sa chambre à coucher tendue de vert, sa couleur favorite; la chambre Empire du comte de Rohan-Chabot, son père.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/98/LaMotteTillyBedroom.jpg...

Après la visite, gagner la façade Nord du château, dont l'avant-corps bâti en pierres est un luxe dans cette région champenoise pauvre en matériaux de construction durables.

Le Parc: http://www.lexpress.fr/medias/41/parc-du-chateau-de-la-motte-tilly_258.jpg

La perspective principale, au Nord du château, est marquée par le bassin du « Miroir ». Derrière le grand canal perpendiculaire à ce plan d'eau une charmille coupe la vue, masquant intentionnellement une route et la Seine. (Guide Michelin)
274Auteur     (236327) 18 Jul 13 09:57


Generated by dictQuery on leonue4. CPU µs (usr/sys): 4622
Nutzungsbedingungen/Datenschutz | Mentions légales | Frequently looked up words
Copyright © LEO DictionaryTeam 2006-13